Navigation – Plan du site
Éditorial

La Caraïbe face à un ordre international émergent

El Caribe frente a un orden internacional emergente
Éric Dubesset et Carlos Quenan

Texte intégral

  • 1 Avec l’appui du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), et le soutien de la Commis (...)

1Inspiré par des réflexions qui ont été menées ces dernières années, dans le cadre des activités scientifiques de l’Institut des Amériques (IdA) et du programme de recherches caribéennes de l’Institut de Recherche Montesquieu (IRM) de l’Université de Bordeaux,1 le dossier spécial « La Caraïbe face à un ordre international émergent » rassemble des contributions de spécialistes, haut-fonctionnaires et administrateurs d’institutions de développement originaires des deux rives de l’Atlantique. Retenues pour leur congruence thématique et leurs analyses méticuleuses, les études figurant dans ce nouveau numéro de la revue électronique Etudes caribéennes visent à éclairer, par des regards croisés, les nouveaux défis économiques et politiques auxquels les Etats et territoires de la Caraïbe sont aujourd’hui confrontés.

2Le système international s’inscrit actuellement dans une phase de transition marquée à la fois par une crise de la gouvernance globale et du multilatéralisme, et par l’émergence de nouveaux acteurs, répertoires et stratégies politiques, qui structurent un nouvel ordre mondial fort instable. Dans ce contexte émaillé d’incertitudes et de risques, les pays de la région sont confrontés à un ensemble d’enjeux dont le niveau d’interactions et de complexité requiert un renouvellement des grilles de lecture et des analyses. Aussi, pour mieux comprendre la nature de ces changements et en prendre l’exacte mesure, les coordinateurs scientifiques de ce dossier ont-ils opté pour une approche pluridisciplinaire et plurielle, de sorte qu’il se divise en trois volets distincts, résolument interdépendants et complémentaires :

3La première partie est consacrée à l’étude des vulnérabilités et des atouts, d’ordre environnemental, culturel, économique et commercial, de la Caraïbe. L’accent est mis sur les ressources et les options politiques permettant de vaincre collectivement ces obstacles et de relever les défis d’une mise en politique du développement durable par un entrelac d’acteurs, publics et privés. La réduction des fragilités et la valorisation des savoir-faire dans différents secteurs (téléphonie, fibre optique, énergies vertes, télédétection, infrastructures portuaires, tourisme, finance) passent par une coopération régionale volontariste et une insertion économique et commerciale internationale, sur fond de révolution technologique et numérique.

4La deuxième section se concentre sur la place de la Caraïbe dans le rapport de force mondial émergent. Une attention particulière est ici accordée à la politique étrangère de l’administration de Donald Trump, à la crise au Venezuela et au processus d’actualisation du modèle économique et social cubain, dont les retentissements sur l’ensemble de la région sont légion. La dynamique d’implantation de nouveaux acteurs, comme la Chine populaire, dans la Méditerranée américaine, est également susceptible de bouleverser les équilibres géopolitiques et les relations transatlantiques. L’approfondissement des liens diplomatiques et stratégiques entre la Chine et Cuba et, depuis 2018, avec la République Dominicaine, constitue en effet un tournant géopolitique majeur dans une région historiquement sous l’influence de l’Europe et surtout des Etats-Unis.

5Le dernier volet porte sur les nouveaux rapports qu’entretient la Caraïbe avec l’UE et la CELAC. Dans le cadre de leur partenariat stratégique et des difficultés que traversent actuellement les deux ensembles régionaux, les risques, les enjeux et le potentiel d’une plus grande inclusion et participation des Etats et territoires caribéens sont étudiés au regard de la nouvelle donne. Les perspectives du Brexit sur les pays anglo-caribéens sont ainsi examinées, sous l’angle des relations internationales, pour montrer, par-delà l’hétérogénéité des niveaux de vulnérabilité et d’implication économique et politique pour chaque entité insulaire, l’importance de proposer des réponses concertées permettant de conserver les avantages de la relation actuelle avec la Grande Bretagne (accès au marché européen, afflux des investissements, etc.). Les nouvelles opportunités et synergies susceptibles d’optimiser les bénéfices de la coopération bi-régionale sont également analysées à la lumière de la récente évolution statutaire de la Martinique et la Guyane, et des défis que représente, pour les pays caribéens du groupe ACP, le contexte post-Cotonou de 2020.

6Nous ne saurions clore ces propos liminaires sans adresser nos sincères remerciements à toutes celles et à tous ceux qui, par leur expertise et leurs analyses, ont contribué à la réalisation de ce dossier. Parmi les nombreuses institutions qui ont apporté leur concours, l’Institut des Amériques, le Centre Montesquieu de Recherches Politiques de l’Institut de Recherche Montesquieu (CMRP-IRM) de l’Université de Bordeaux, la Fondation EU-LAC, l’AFD, le MEAE, le CNRS, Etudes Caribéennes et les Presses Universitaires des Antilles méritent tout particulièrement notre gratitude.

Haut de page

Notes

1 Avec l’appui du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), et le soutien de la Commission Européenne, du Sénat et de l’Agence française de Développement (AFD), l’IdA et la Fondation Eu-Lac ont organisé, en juin 2017, avec le concours scientifique du Centre Montesquieu de Recherches Politiques de l’Institut de Recherche Montesquieu (CMRP-IRM) de l’Université de Bordeaux, le colloque intitulé ‘La Caraïbe dans le partenariat stratégique euro-latino-américain et caribéen UE-CELAC. Cette rencontre a réuni à Paris, au Palais du Luxembourg, une trentaine de chercheurs, représentants d’organisations internationales et acteurs du secteur public et privé des deux rives de l’Atlantique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Dubesset et Carlos Quenan, « La Caraïbe face à un ordre international émergent », Études caribéennes [En ligne], 42 | Avril 2019, mis en ligne le 15 avril 2019, consulté le 26 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudescaribeennes/16059

Haut de page

Auteurs

Éric Dubesset

Professeur des Universités, Institut de Recherches Montesquieu, Centre Montesquieu de Recherches Politiques, Université de Bordeaux, eric.dubesset-pascual@u-bordeaux.fr

Articles du même auteur

Carlos Quenan

Professeur des Universités, Vice-Président de l’Institut des Amériques, Institut des Hautes Études de l’Amérique latine, Université Sorbonne-Nouvelle, carlos.quenan@sorbonne-nouvelle.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus d’Études caribéennes sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS
  • Logo ERIHPLUS (European Reference Index for the Humanities and Social Sciences)
  • Logo DOAJ (Directory of Open Access Journals)
  • Logo Université des Antilles
  • OpenEdition Journals