Navigation – Plan du site
Art et Image

Singing and Speaking in Louis MacNeice's The Burning Perch

Dominique Delmaire
p. 105-121

Résumés

De l’avis général, The Burning Perch incarne désormais le « retour du lyrisme » chez un poète dont, par ailleurs, la sensibilité aux plus subtiles nuances rythmiques est bien connue. En outre, le mètre utilisé dans un grand nombre de poèmes du recueil est grosso modo le « dolnik », c’est-à-dire celui qui prévaut dans les ballades et comptines, ainsi que dans une bonne partie de la poésie populaire indissociable de la chanson. Dans un tel contexte, il devient particulièrement intéressant d’étudier la voix poétique dans son rapport à la dialectique de la parole et du chant intrinsèquement à l’œuvre dans le livre. On essaiera de montrer comment, grâce à l’acte de résistance renouvelé de cette voix contre toute emprise rythmique susceptible de l'étouffer, un compromis est atteint par lequel ne sont sacrifiés ni le « “swing” de la forme primitive » (MacNeice) ni le désir du poète d’exprimer un sens intelligible.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Aperçu du texte

The “lyrical impulse”, which, according to Louis MacNeice himself, had returned with Visita­tions (1957), was only further confirmed in the subsequent volumes, Solstices (1961) and The Burning Perch (1963). In the latter, the issue of the voice becomes prominent, notably in “Budgie”, the keystone poem of a collection that owes it its title and in which the speaking bird, whose voice is “a small I Am”, stands in part for the poet struggling with self-expression and communication. The volume's shifting voices – “running on from one thing to the next” in “Soap Suds”, or “wry, civilized, ironic” in “Memoranda to Horace” – reflect the “many different selves” of an “incorrigibly plural” poet. For all these fluctuations, The Burning Perch may still be regarded as an “attempt at articulating a personal voice”, a way both “to introduce myself to me” – as MacNeice had put it earlier – and to address, and often...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Delmaire, « Singing and Speaking in Louis MacNeice's The Burning Perch », Études irlandaises, 42-2 | 2017, 105-121.

Référence électronique

Dominique Delmaire, « Singing and Speaking in Louis MacNeice's The Burning Perch », Études irlandaises [En ligne], 42-2 | 2017, mis en ligne le 29 novembre 2019, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/etudesirlandaises/5352 ; DOI : 10.4000/etudesirlandaises.5352

Haut de page

Auteur

Dominique Delmaire

Université Lumière-Lyon 2

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page