Navigation – Plan du site
Comptes rendus bibliographiques

Richard Murphy, The Kick, A Memoir of the Poet Richard Murphy

Florence Schneider
Référence(s) :

Richard Murphy, The Kick, A Memoir of the Poet Richard Murphy, Cork University Press, 2017, xxi+360pp, ISBN : 978-1-78205-234-0

Texte intégral

1Début février, il y a quelques semaines de cela, le poète irlandais Richard Murphy s’éteignait à l’âge de 91 ans, après une vie partagée entre l’ouest de l’Irlande, où il naquit et vécut de nombreuses années, le Sri Lanka, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis où il séjourna et enseigna.

2Aussi, la nouvelle publication de The Kick, A Memoir of the Poet Richard Murphy, parue il y a quelques mois, prend-elle une allure testamentaire. Bâti sur une linéarité chronologique de près d’un siècle, ce texte mêle brillamment anecdotes personnelles, amoureuses et douloureuses parfois (Murphy confie, entre autres, ses complexes relations homosexuelles) et réflexions politiques plus générales sur l’Irlande, sur le milieu protestant dans lequel il grandit, ou sur les relations internationales en des temps de guerre mondiale et de décolonisation.

3Ces va-et-vient s’insèrent dans le milieu littéraire et culturel de l’époque, de New York à Londres, ou Dublin. Le lecteur est ainsi convié à partager des souvenirs réunissant Ted Hughes, Sylvia Plath, John McGahern, Philip Larkin ou « Paddy Kavanagh » entre autres. Cette impression d’un monde artistique où tout le monde se connaît, se côtoie, rivalise ou s’entraide lors des lectures publiques par exemple, trouve un écho dans les petits villages de l’ouest de l’Irlande où Murphy emménage et déménage régulièrement, sous le regard bienveillant ou non du reste de la communauté. De nombreuses pages sont ainsi consacrées aux excursions en bateau ou aux constructions de maisons, moments de partage et de tensions aussi parfois.

4L’un des intérêts de ces mémoires est la volonté d’honnêteté qui les sous-tend : qu’il parle de ses relations tumultueuses avec son père, maire de Colombo au Sri Lanka alors que les questions coloniales grandissent, ou de celles, non moins tumultueuses avec Patricia Avis, sa première femme, ce sont les sentiments et l’exactitude des détails (consignés dans des carnets pendant plusieurs décennies) qui touchent le lecteur.

5A la fin du recueil, Richard Murphy cite l’une de ses sœurs qui lui suggère « A Conventional Rebel » comme titre pour ses mémoires. C’est bien cette tension entre résistance et conventions - politiques, artistiques, amoureuses – qui est au centre de l’auto-portrait de cet « Oxford-educated Anglo-Irishman » à qui Mary O’Malley rendait hommage en ces termes, il y a quelques semaines, dans The Irish Times, « Craft was of great importance to him, in sailing and building, as well as in the making of a poem. And his poems were, indeed, the work of a master craftsman ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Florence Schneider, « Richard Murphy, The Kick, A Memoir of the Poet Richard Murphy », Études irlandaises [En ligne], 43-1 | 2018, mis en ligne le 30 mai 2018, consulté le 25 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/etudesirlandaises/5563

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page