Navigation – Plan du site
Civilisation

L’État irlandais et les aides humanitaires destinées au peuple espagnol durant la guerre civile espagnole

Pere Soler Paricio
p. 53-76

Résumés

La guerre civile espagnole, qui eut lieu entre 1936 et 1939, compliqua l’agenda politique du Gouvernement irlandais, l’obligeant à gérer un grand nombre de situations, parmi lesquelles les demandes d’assistance au peuple espagnol que plusieurs organismes avaient fait parvenir au Taoiseach. Que ce soit pour des motifs idéologiques, étant donné la conjoncture internationale, ou en raison d’un pur intérêt électoraliste, l’exécutif du Fianna Fáil répondit négativement à la majorité des demandes. Cet article expose la chronologie factuelle des faits et des motivations particulières qui accompagnèrent la dialectique contradictoire qui s’établit entre les différents interlocuteurs.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2020.

Plan

Le National Joint Committee for Spanish Relief
La Croix-Rouge Internationale
Irish Foodship for Spain Committee
L’International Commission for the Assistance of Child Refugees in Spain et l’Internationale pour le Respect du Droit d’Asile et l’Aide des Réfugiés Politiques

Aperçu du texte

Entre 1936 et 1939, la démocratie espagnole plongeait dans un affrontement fratricide qui aboutirait à l’élimination du jeune régime républicain et à l’instauration d’une longue dictature militaire. De l’autre côté de la mer Cantabrique, un nouveau venu dans le concert des nations, l’Irish Free State, se cramponnait non sans difficultés sur le chemin de l’émancipation et de la modernité. L’indépendantisme constitutionnaliste incarné par le Fianna Fáil et son dirigeant, Eamon de Valera, tentait de cimenter les bases d’un État républicain de fait sur lequel planaient de lointains nuages orageux. Érin, Île d’Émeraude, devait lutter contre ses propres démons, qui étaient nombreux. Un douloureux partage frontalier au nord avait séparé l’Ulster des vingt-six comtés du sud, alimentant ainsi un pénible conflit interreligieux qui perdurerait jusqu’à la fin du siècle. Le souvenir de la guerre civile irlandaise, lutte fratricide qui avait opposé les pro-Traité aux anti-Traité, divisait la soci...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pere Soler Paricio, « L’État irlandais et les aides humanitaires destinées au peuple espagnol durant la guerre civile espagnole », Études irlandaises, 43-2 | 2018, 53-76.

Référence électronique

Pere Soler Paricio, « L’État irlandais et les aides humanitaires destinées au peuple espagnol durant la guerre civile espagnole », Études irlandaises [En ligne], 43-2 | 2018, mis en ligne le 01 novembre 2020, consulté le 19 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudesirlandaises/5641 ; DOI : 10.4000/etudesirlandaises.5641

Haut de page

Auteur

Pere Soler Paricio

Né dans la Principauté d’Andorre en 1981, Pere Soler Paricio a obtenu son diplôme de docteur en Histoire Contemporaine à l’Université de Barcelone début 2013. Sa thèse s’est intéressée aux relations hispano-irlandaises durant la période de l’entre-deux-guerres, sous différents aspects. Grâce au contrat de recherche doctorale dont il a fait l’objet, il a pu effectuer un stage de recherche (visiting researcher) au Collège of Arts, Celtic Studies and Social Sciences-School of History, à l’Université de Cork. En 2013, il a travaillé comme ingénieur de recherche à l’Institut d’Études Andorranes (IEA) du Gouvernement de la Principauté d’Andorre, pour lequel il a rédigé le rapport officiel Le processus constituant 1991-1993. Une révision historique ; essai d’investigation historique rédigé en langue catalane qui analyse un épisode récent de l’histoire politique de la Principauté d’Andorre. Fin 2015, Pere Soler s’établit en France pour occuper un poste d’ingénieur de recherche à l’Université de Poitiers par le biais d’une bourse postdoctorale avec laquelle il s’incorpore au laboratoire MIMMOC (EA 3812). En septembre 2016 il commence à travailler comme ATER à l’Université de Bretagne Sud, où il intègre le Département d’études ibériques et ibéro-américaines, ainsi que le laboratoire HCTI (EA 4249). Actuellement, pour l’année 2018-2019, il occupe toujours le même poste au sein de cette Université, et il continue à former part du laboratoire HCTI. Son travail d’enseignement se centre principalement sur l’étude de la civilisation hispanique et hispano-américaine, néanmoins pour son travail de recherche il continue à s’intéresser prioritairement à l’histoire contemporaine de l’Irlande, et notamment aux relations hispano-irlandaises au cours du XXè siècle. Pendant son parcours, Pere Soler a également dispensé des cours d’histoire contemporaine à l’Université de Barcelone ainsi qu’à l’Université d’Andorre. Auteur d’articles d’investigation historique en langues française, catalane et espagnole, il a été publié dans des revues académiques françaises et de la Principauté d’Andorre. Au cours du premier semestre 2019 le Service Éditorial de l’Université du Pays Basque publiera son essai d’investigation historique L’Irlande et la guerre civile espagnole. Nouvelles perspectives d’étude, écrit en langue espagnole.

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page