Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Hanna Sheehy Skeffington : Suffragette and Sinn Feiner. Her Memoirs and Political Writings, Margaret Ward (éd.)

Nathalie Sebbane
p. 140-141
Référence(s) :

Hanna Sheehy Skeffington : Suffragette and Sinn Feiner. Her Memoirs and Political Writings, Margaret Ward (éd.), Dublin, University College Dublin Press, 2017, 463 p.

Texte intégral

1« Hanna Sheehy Skeffington belonged to that rare class, small in any age, whose contemporaries take for granted not only that they cannot but that they should not die like the rest of us. » C’est sans doute l’une des quelques nécrologies figurant dans le dernier chapitre de ce remarquable ouvrage édité par Margaret Ward, qui rend le plus adéquatement justice à la personne que fut Hanna Sheehy Skeffington.

2Au cours des dix-sept chapitres de ce livre très dense et très riche, nous découvrons une femme de conviction, engagée, d’un courage immense, d’une grande générosité, oratrice de talent aux écrits prolifiques, qui a traversé et marqué l’une des périodes les plus agitées de l’histoire de son pays.

3Après une préface rédigée par sa petite-fille, l’universitaire Micheline Sheehy Skeffington, l’ouvrage s’ouvre sur une reproduction des mémoires inachevés de Hanna, qu’elle n’avait entrepris d’écrire que durant la dernière année de sa vie, sa santé déclinant. Elle ne put malheureusement pas mener à bien cette entreprise que Margaret Ward a reprise à son compte, en publiant de manière structurée et problématisée, les publications, correspondances, discours, pamphlets, et articles de presse existant à ce jour. Chaque chapitre commence par une mise en contexte historique rédigée par l’historienne.

4Les chapitres II à IX suivent Hanna dans ses quarante années de combats politiques, de son engagement pour l’éducation des femmes à son opposition farouche au traité de partition et à l’État Libre, en passant par sa participation au soulèvement de Pâques 1916 et sa bataille indéfectible pour le suffrage des femmes. La vie d’Hanna Sheehy Skeffington est un témoignage sans concessions de la compatibilité entre un engagement pour la cause des femmes et un nationalisme absolu, qui lui fera d’ailleurs quitter le parti Fianna Fáil pour rejoindre les Républicains du Sinn Féin, à une époque où le nationalisme s’accommodait fort mal des suffragistes. Elle ne cessa d’écrire et de parler, en Irlande et dans le monde, des causes qu’elle défendait et pour lesquelles elle vivait. Elle fut, pendant une période bien trop brève, soutenue et accompagnée dans ses combats, par Francis Sheehy Skeffington, son époux et compagnon, qui fut assassiné au lendemain du soulèvement de Pâques, alors qu’il tentait d’éviter les pillages dans la ville.

5Les chapitres X à XVI s’inscrivent davantage dans le registre des mémoires. Dans les années 1930, Hanna continue à se battre pour les droits des femmes dans une Irlande qu’elle avait bien perçue comme désormais aliénée aux enseignements de l’Église catholique. Elle y dénonce le conservatisme des partis politiques, la censure et tout le dispositif législatif discriminatoire mis en place par Cosgrave. Elle revient également sur ses divers séjours en prison.

6Outre la dimension biographique passionnante de ce livre, c’est une véritable mine de sources primaires pour tout historien de l’Irlande et de cette époque où se sont joués les événements qui allaient déterminer l’avenir du pays. Ses rencontres avec Redmond et Asquith, le président américain Woodrow Wilson et son long entretien avec Henry Ford, son amitié avec Constance Markievicz, ses liens avec les Pankhurst, son admiration pour Jim Connolly et ses rapports complexes avec de Valera, sont autant de moments d’histoire qui illustrent la tourmente dans laquelle l’Irlande était prise et qui rétablissent la place et le rôle des femmes dans la construction du pays.

7Cet ouvrage – qui se dévore comme un roman, se lit comme une biographie et se consulte comme une archive de sources primaires – est le fruit de la contribution de deux femmes à l’écriture de l’histoire nationale de leur pays.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Sebbane, « Hanna Sheehy Skeffington : Suffragette and Sinn Feiner. Her Memoirs and Political Writings, Margaret Ward (éd.) », Études irlandaises, 44-1 | 2019, 140-141.

Référence électronique

Nathalie Sebbane, « Hanna Sheehy Skeffington : Suffragette and Sinn Feiner. Her Memoirs and Political Writings, Margaret Ward (éd.) », Études irlandaises [En ligne], 44-1 | 2019, mis en ligne le 14 novembre 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudesirlandaises/7344

Haut de page

Auteur

Nathalie Sebbane

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Caen
  • OpenEdition Journals