Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Irish Women and the Vote : Becoming Citizens, Louise Ryan, Margaret Ward (dir.)

Karin Fischer
p. 148-149
Référence(s) :

Irish Women and the Vote : Becoming Citizens [2007], Louise Ryan, Margaret Ward (dir.), Dublin, Irish Academic Press, 2018, 258 p. (édition revue).

Texte intégral

1L’ouvrage collectif Irish Women and the Vote : Becoming Citizens, dirigé par Louise Ryan et Margaret Ward et publié pour la première fois en 2007, a fait l’objet d’une réédition à l’occasion du centenaire de l’obtention du droit de vote par les femmes britanniques et irlandaises de plus de trente ans. Le vote du Parlement britannique en février 1918 fut l’aboutissement de décennies de luttes pour l’obtention de ce droit, un mouvement déjà relativement bien documenté pour la Grande-Bretagne, mais beaucoup moins pour l’Irlande, ce que les autrices de cet ouvrage (un seul homme parmi elles) se sont attachées à faire.

2La préface de chacune des deux éditions (la première par Rosemary Cullen Owens, la seconde par Linda Connolly) et l’introduction de Maria Luddy replacent très utilement le mouvement des suffragettes irlandaises dans différents contextes, celui de l’historiographie irlandaise et de l’histoire des femmes en Irlande, celui de la « décennie des commémorations » pour la période 1912-1922 (cette seconde édition fait en effet partie d’un effort plus large de reconnaissance de la place et de l’importance des femmes dans l’histoire irlandaise de ces années charnières), celui de l’histoire irlandaise et britannique de la période du tournant du XXe siècle (introduction et chapitres donnent ainsi à voir l’imbrication complexe des différents mouvements politiques et sociaux de l’époque en Irlande), et celui de l’évolution des droits des femmes en Irlande au cours du XXe siècle, un sujet repris également dans le dernier chapitre qui porte sur la période 1922-1943 dans l’État libre irlandais.

3L’ouvrage dans son ensemble représente une contribution significative et précieuse à l’historiographie irlandaise, en ce sens qu’il contribue à rendre visibles des populations minorées ou ignorées de longue date dans le récit historique traditionnel irlandais comme dans les manuels scolaires. Les autrices s’attachent à documenter d’une part l’histoire de mouvements collectifs à Dublin, Galway ou Belfast notamment et d’autre part celle de figures individuelles singulières comme Rosamund Jacob ou Margaret Cousins (qui fut également très active au sein d’organisations féministes indiennes à partir de 1915). Certains chapitres, passionnants, comme « Staging Suffrage : The Events of 1913 Dublin Suffrage Week » de Paige Reynolds ou « Labour and Suffrage : Spinning Threads in Belfast » de Denise Kleinrichert se penchent sur les rapports, souvent compliqués, entre mouvements féministes et syndicaux, entre la question du vote des femmes et celle de leurs conditions de travail (dans un contexte où le mouvement des suffragettes restait plutôt dominé par des femmes de la classe moyenne, pas toujours favorables au suffrage universel féminin) ; d’autres étudient la dénonciation des violences sexuelles et domestiques par les suffragettes irlandaises ou encore le rôle de l’humour dans le combat pour ou contre le vote des femmes en Irlande.

4Il ressort de l’ouvrage une impression de foisonnement d’implications militantes, beaucoup des femmes engagées l’étant en réalité à plusieurs titres, pour le droit de vote mais aussi pour des causes très variées, allant du nationalisme irlandais au végétarisme, mais les différents chapitres mettent également en évidence le poids très fort des contraintes et obstacles auxquels ces femmes faisaient face. De fait, comme le dernier chapitre le souligne, l’obtention du droit de vote n’a pas empêché les femmes irlandaises d’être reléguées aux marges de la vie publique après l’indépendance, le droit de vote étant une condition nécessaire mais non suffisante dans la lutte toujours en cours pour l’égalité des droits.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Karin Fischer, « Irish Women and the Vote : Becoming Citizens, Louise Ryan, Margaret Ward (dir.) », Études irlandaises, 44-1 | 2019, 148-149.

Référence électronique

Karin Fischer, « Irish Women and the Vote : Becoming Citizens, Louise Ryan, Margaret Ward (dir.) », Études irlandaises [En ligne], 44-1 | 2019, mis en ligne le 14 novembre 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudesirlandaises/7368

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Caen
  • OpenEdition Journals