Navigation – Plan du site
Dossier

Approches environnementales et gestion des pâturages

Le cas du Kirghizstan
Environmental approaches and pasture management. The case of Kyrgyzstan
Irène Mestre
p. 254-273

Résumés

Cet article analyse les effets de la diversité des conceptions de l’environnement dans un processus de décentralisation de la gestion des pâturages en s’appuyant sur le cadre conceptuel de la décentralisation de la gestion des ressources naturelles développé par Arun Agrawal et Elinor Ostrom. Au Kirghizstan, la mise en place d’institutions de gestion communautaire des pâturages à l’échelle locale, les associations d’usagers des pâturages, a fait émerger l’opposition entre les conceptions de l’environnement portées par les acteurs gouvernementaux, non gouvernementaux et internationaux. À l’échelle locale, les associations d’usagers des pâturages s’approprient ces approches de manière sélective pour définir les relations avec les usagers non agropastoraux et s’organisent pour influencer les acteurs de l’échelle nationale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Une méthodologie d’enquête pour explorer les interactions entre échelon national et local
Les associations d’usagers des pâturages dans un système centralisé et fragmenté
L’environnement peut-il être une compétence communautaire ?
Les AUP face aux enjeux de coordination entre gestionnaires et usagers
Conclusion

Aperçu du texte

Les politiques de décentralisation de la gestion des ressources naturelles ont été promues par les organisations internationales, comme moyen pour lutter contre la pauvreté, garantir l’utilisation durable des ressources et s’assurer du bon usage des fonds accordés aux gouvernements. Les résultats n’ont cependant pas toujours été à la hauteur des espérances [Agrawal et Ostrom 2007]. La décentralisation a fait l’objet de nombreuses études et autant de débats. A. Agrawal et J. Ribot [1999] l’analysent à partir des effets qu’elle induit chez les acteurs (organismes ou personnes) directement concernés, notamment l’évolution de leurs prérogatives et de leurs responsabilités. Ils les répartissent en trois groupes : les gouvernements centraux, les organisations internationales et les communautés locales, qui comprennent les usagers des ressources naturelles et les municipalités. Or aucun ne dispose à la fois des moyens financiers et de la capacité d’influence sur les autres institutions pou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Irène Mestre, « Approches environnementales et gestion des pâturages », Études rurales, 200 | 2017, 254-273.

Référence électronique

Irène Mestre, « Approches environnementales et gestion des pâturages », Études rurales [En ligne], 200 | 2017, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/11833 ; DOI : 10.4000/etudesrurales.11833

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals