Navigation – Plan du site

Patrimoine agraire et développement urbain

Le cas des domaines de Lausanne
Public farmland and urban development: the case of public lands in Lausanne
Françoise Jarrige
p. 140-165

Résumés

Détenir un important patrimoine agraire permet-il à une commune de promouvoir des formes d’agriculture innovantes en relation avec le développement urbain ? Le cas de Lausanne offre un exemple intéressant pour l’analyse croisée des politiques publiques territoriales. La ville possède plusieurs domaines agricoles, fruits d’une politique d’acquisition foncière communale poursuivie de longue date. Or on constate aujourd’hui un décalage entre le fonctionnement de ces domaines, hérité du passé, et les enjeux prioritaires de développement durable de la Ville. Analyser la gestion de ce patrimoine agraire conduit à une relecture actualisée de questions classiques d’économie foncière et de gouvernance territoriale : articulation public-privé, relations propriétaire-locataire, cloisonnement intersectoriel des politiques publiques. Ce travail permet ainsi de contribuer aux réflexions en cours sur la reconnaissance et la construction du foncier agricole comme élément de bien commun, ainsi que sur la mise en place de politiques agricoles et alimentaires territoriales.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La constitution du patrimoine agraire lausannois 
Assurer l’autosuffisance de la cité en produits primaires
Contrôler des réserves foncières stratégiques pour la croissance urbaine
« Développer la ville et aussi la garder verte »
Bilan : des espaces verts… mais peu de denrées alimentaires pour les Lausannois
La politique de développement durable de la Ville
Une politique précoce engagée tous azimuts
Ressources naturelles, agriculture et alimentation : avancées et limites de la gestion municipale
Bilan : les services municipaux moteurs en matière de durabilité
Gestion des domaines et politique de développement durable : quelle cohérence ?
Gouvernance et politiques publiques
Faire ou faire faire ?
Conclusion

Aperçu du texte

La généralisation du concept de ville durable suscite des réflexions sur les contributions de l’agriculture au développement urbain durable et génère une réactualisation des liens ville-agriculture [Soulard et al. 2011 ; Nahmias et Le Caro 2012]. On assiste à l’émergence de multiples politiques locales en faveur de l’agriculture urbaine [Bonnefoy et Brand 2014]. Ces initiatives sont porteuses d’interrogations sur les moyens d’action des collectivités territoriales. La maîtrise foncière est souvent vue comme l’instrument privilégié de l’action publique. Détenir un important patrimoine agraire permet-il à une commune de promouvoir des formes d’agriculture innovantes, participant au développement urbain durable ? La ville de Lausanne apparaît dans une situation enviable avec, d’une part, la détention d’un vaste patrimoine agraire et, d’autre part, l’engagement précoce d’une politique de développement durable ambitieuse. La réalité s’avère plus paradoxale : les domaines de la Ville s’in...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Jarrige, « Patrimoine agraire et développement urbain », Études rurales, 201 | 2018, 140-165.

Référence électronique

Françoise Jarrige, « Patrimoine agraire et développement urbain », Études rurales [En ligne], 201 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2020, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/12336 ; DOI : 10.4000/etudesrurales.12336

Haut de page

Auteur

Françoise Jarrige

économiste, maître de conférences à Montpellier SupAgro, Innovation et développement dans l'agriculture et l'alimentation (UMR 0951), Montpellier

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals