Navigation – Plan du site

Impact du foncier agricole sur une région pastorale

Le cas de la steppe occidentale algérienne
The impact of agricultural land on a pastoral region
Mohamed Hadeid, Mohamed Nadir Belmahi et Rafik Zanoune
p. 52-71

Résumés

Le nomadisme pastoral a été, pendant des siècles, l’unique forme d’exploitation de la steppe occidentale algérienne. Face à de nombreux échecs dans la modernisation de l’activité pastorale, l’État s’est engagé dans une politique de mise en valeur agricole afin de diversifier ses ressources. Cette réorientation a entraîné une appropriation foncière abusive. Des conflits d’usage entre foncier agricole et activité pastorale sont nés, mettant à mal les collectivités locales en l’absence d’une gouvernance foncière efficiente. Sur les plans spatial et fonctionnel, cette politique s’est soldée par un morcellement de la steppe en une multitude de propriétés privées dans une région où l’usage collectif des parcours est ancestral et qui a, toujours, caractérisé les sociétés pastorales locales.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La steppe occidentale : un milieu contraignant et peu favorable à l’agriculture
Les difficultés dans la gouvernance des espaces steppiques
Incitation à la mise en valeur agricole : défi ou fragilisation de la steppe ?
Les conséquences de la politique de mise en valeur agricole
Conclusion

Aperçu du texte

La steppe occidentale algérienne connue aussi sous le nom des Hautes Plaines occidentales forme la plus vaste région steppique algérienne, du versant sud du Tell jusqu'à l’Atlas saharien, sa limite méridionale (fig. 1). Ce milieu biogéographique, ouvert et fragile du fait de la faiblesse des précipitations, offre des potentialités réduites ; pendant des siècles, le nomadisme pastoral en a été l’unique forme d’exploitation, il présentait un remarquable avantage, celui d’en maintenir l’équilibre écologique.

Figure 1. Les Hautes Plaines occidentales dans l’Algérie du Nord

Figure 1. Les Hautes Plaines occidentales dans l’Algérie du Nord

Carte : M. Hadeid (d’après le département de géographie de l’Université de Laval).

À partir de 1927, la colonisation provoque une première rupture par un contrôle systématique du mouvement des tribus pastorales, brisant ainsi la complémentarité spatiale entre la steppe, où les pasteurs nomades passaient la plus grande partie de l’année, et le Tell, où ils faisaient paître leurs troupeaux à l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mohamed Hadeid, Mohamed Nadir Belmahi et Rafik Zanoune, « Impact du foncier agricole sur une région pastorale », Études rurales, 201 | 2018, 52-71.

Référence électronique

Mohamed Hadeid, Mohamed Nadir Belmahi et Rafik Zanoune, « Impact du foncier agricole sur une région pastorale », Études rurales [En ligne], 201 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2020, consulté le 21 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/12545 ; DOI : 10.4000/etudesrurales.12545

Haut de page

Auteurs

Mohamed Hadeid

géographe, professeur, Université d’Oran 2 Mohamed Ben Ahmed, Laboratoire de recherche (EGEAT), Algérie

Mohamed Nadir Belmahi

géographe, maître de conférences, Université d’Oran 2 Mohamed Ben Ahmed, Laboratoire de recherche (EGEAT), Algérie

Rafik Zanoune

géographe, maître-assistant, Université d’Oran 2 Mohamed Ben Ahmed, Laboratoire de recherche (EGEAT), Algérie

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals