Navigation – Plan du site

Les artisans semenciers, les haricots et leurs agents pathogènes

La biodiversité cultivée et la santé des plantes au cœur d’une identité professionnelle
Artisanal seed producers, beans and pathogens: Crop biodiversity and plant health at the core of professional identity
Stephanie Klaedtke, François Mélard, Véronique Chable et Pierre M. Stassart
p. 36-55

Résumés

En se saisissant du cas d'une association d'artisans semenciers, les Croqueurs de carottes, cet article a pour objectif d’éclairer l'articulation entre gestion de la biodiversité cultivée et gouvernance de la santé des plantes par ces acteurs. Face à un règlement phytosanitaire européen interdisant la commercialisation de semences de haricot porteuses d’un « organisme de quarantaine », les artisans semenciers défendent leurs pratiques qui consistent à « vivre avec » les maladies en les considérant comme partie intégrante de leur système de production. Par leurs efforts pour faire reconnaître leurs modes d’attachement aux maladies des plantes, ils ne font pas seulement valoir leurs pratiques de gestion, mais construisent et défendent aussi leur identité professionnelle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La réglementation phytosanitaire
Tensions et modes d’attachement à la microbiologie des plantes
Ce que la notion de souche fait faire
Discussion et conclusion

Aperçu du texte

En hiver 2009/2010, un artisan semencier du sud-ouest de la France a adressé une lettre à Véronique Chable, agronome à l’Inra (Institut national de recherche agronomique) et coordinatrice du projet européen Farm Seed Opportunities. Dans sa missive, l’artisan poursuit le débat mené lors de la conférence finale du projet en relatant l’expérience relative à la gestion de la santé du haricot menée au sein de son entreprise semencière. En effet, la présentation de résultats d’analyses microbiologiques par un expert néerlandais en technologie des semences, avait déclenché une discussion animée sur la qualité sanitaire de semences de haricot.

Plants mûrs de la variété de haricot ‘Saint-Esprit à œil rouge’, Ansembourg (Luxembourg), automne 2011.

Plants mûrs de la variété de haricot ‘Saint-Esprit à œil rouge’, Ansembourg (Luxembourg), automne 2011.

Un artisan semencier récolte les plants de haricot d’une autre variété pour la production de semences, qu’il va mettre à l’abri pour qu’ils finissent de sécher avant de les battre pour en extraire les graines. Il va ensui...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stephanie Klaedtke, François Mélard, Véronique Chable et Pierre M. Stassart, « Les artisans semenciers, les haricots et leurs agents pathogènes », Études rurales, 202 | 2018, 36-55.

Référence électronique

Stephanie Klaedtke, François Mélard, Véronique Chable et Pierre M. Stassart, « Les artisans semenciers, les haricots et leurs agents pathogènes », Études rurales [En ligne], 202 | 2018, mis en ligne le 01 juillet 2020, consulté le 16 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/14930 ; DOI : 10.4000/etudesrurales.14930

Haut de page

Auteurs

Stephanie Klaedtke

agronome, chargée de mission, ITAB/ Pôle Semences, plants et biodiversité cultivée (Angers), Socio-économie, environnement, développement (Seed), Université de Liège, Arlon (Belgique)

François Mélard

sociologue, chef de travaux, unité Socio-économie, environnement, développement, Université de Liège, Arlon (Belgique)

Véronique Chable

agronome, ingénieur de recherche, Biodiversité, agroécologie et aménagement du paysage (UMR 0980), Inra, Le Rheu

Pierre M. Stassart

sociologue, professeur, Socio-économie, environnement, développement (Seed) Université de Liège, Arlon (Belgique)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals