Navigation – Plan du site
Varia

Marchands ou négociants ?

Commerce et qualifications sociales dans les campagnes françaises (xviiie-xixe s.)
Traders or merchants?: Business and social categories in the French countryside (18th-19th centuries)
Boris Deschanel
p. 168-187

Résumés

Qu’est-ce qu’un négociant dans la France du xviiie siècle ? Depuis les années 1970, le problème a été traité par de nombreux travaux, consacrés en majorité au grand commerce urbain. Dans cette perspective, le négociant apparaît avant tout comme un riche commerçant cosmopolite, opposé au simple marchand, presque toujours installé en ville. Pourtant, le qualificatif de « négociant » n’est pas ignoré dans les villages et les bourgs, où il reste employé jusqu’au xixe siècle, voire au-delà. À travers l’étude de plusieurs espaces différents, dans le Sud-Est de la France, cet article analyse les usages des catégories commerciales dans les espaces ruraux. Il permet d’aboutir ainsi à une nouvelle définition du négociant, qui pourrait être généralisée au-delà des communautés urbaines.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Méthode et documentation
De la ville au village : profils négociants
Question de prestige ?
Fonction et statut
Conclusion

Aperçu du texte

Le parfait négociant.

Le parfait négociant.

Le Parfait négociant, ou Instruction générale pour ce qui regarde le commerce de toute sorte de marchandises, tant de France que des pays estrangers... par le sieur Jacques Savary, 1675, L. Billaine, Paris.

Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, V-17348.

Les négociants de l’Europe et de la France modernes semblent appartenir au monde des villes. Installés dans les ports de l’Atlantique ou de la Méditerranée, dans les grandes places continentales, dans les centres manufacturiers et financiers, ne sont-ils pas les meilleurs représentants de ces citadins conquérants, au cœur des circulations entre l’Ancien et le Nouveau monde ? Qu’on détourne pourtant le regard vers les bourgs ruraux ou les villages : on constatera alors que le terme de négociant ne s’évanouit d’aucune manière. Dans les archives des familles, des firmes, dans les registres des notaires, des paroisses, des administrateurs, le mot figure bel et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Boris Deschanel, « Marchands ou négociants ? », Études rurales, 203 | 2019, 168-187.

Référence électronique

Boris Deschanel, « Marchands ou négociants ? », Études rurales [En ligne], 203 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 20 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/16256 ; DOI : 10.4000/etudesrurales.16256

Haut de page

Auteur

Boris Deschanel

historien, maître de conférences, Université d’Avignon

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals