Skip to navigation – Site map

HomeNuméros204VariaInstituer des communs fonciers da...

Varia

Instituer des communs fonciers dans l’Antiquité et le Moyen Âge

Establishing common property in Antiquity and the Middle Ages
Gérard Chouquer
p. 168-191

Abstracts

The study of Antiquity and the Middle Ages reveals commons which differ from those usually presented and which are characterised by the appropriation of settlers’ land, territorial inequality, forms of exclusivity, immunity, and conditional land concessions to groups of occupants, peasants and settlers. While theories about access can explain the economic function of these commons, understanding their establishment and their profoundly inequitable legal and social functioning requires the prism of agrarian law. A close examination of what those commons constituted is therefore useful before they are included in a story and presented in reference to the changing concept of property.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2022.
Read it

Outline

« Des biens appartenant littéralement à la communauté »
Cinq communs, assez peu communs
Copâturages assignés aux fundi les plus proches sous Auguste
Un saltus communis entre propriétaires privés au iie s.
Terres communes entre consortes chez les Burgondes et les Wisigoths
Divisions et assignations à l’origine de la partecipanza agraria de Cento
Les maisons pyrénéennes, casaux et cortals
Réévaluations
Une composante du faisceau de faisceaux
Un chapitre du droit des conditions agraires
Un chapitre de l’histoire du fundus et de l’adscription
Communs et propriété, une articulation

First lines

Les bandes de planification médiévales de la « partecipanza agraria » de Renazzo au nord de Cento (Italie).

Les bandes de planification médiévales de la « partecipanza agraria » de Renazzo au nord de Cento (Italie).

Photo : Landsat-Copernicus, Nasa.

On sait peu de choses sur l’origine des communs fonciers historiques. Chez les historiens français du xxe siècle, le débat avait pris l’aspect d’une interrogation sur la genèse de la communauté rurale. Plus récemment, leurs successeurs, revisitant cette question, ont adopté des positions nettement plus prudentes [Charbonnier et al. 2007]. Ils ont notamment fait valoir le fait que la question des origines était largement déterminée par l’interprétation qu’on donnait de la notion de propriété dans divers systèmes sociaux anciens ; par le fait qu’il était rare d’arriver à trouver des espaces collectifs dégagés de toute propriété éminente seigneuriale ; qu’on connaissait des exemples de propriété collective qui n’étaient ouverts qu’à ceux qui avaient déjà la propriété privée d’une terre. Bref, à travers ces retouches à ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Gérard Chouquer, « Instituer des communs fonciers dans l’Antiquité et le Moyen Âge », Études rurales, 204 | 2019, 168-191.

Electronic reference

Gérard Chouquer, « Instituer des communs fonciers dans l’Antiquité et le Moyen Âge », Études rurales [Online], 204 | 2019, Online since 02 January 2022, connection on 19 September 2020. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/17429 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesrurales.17429

Top of page

About the author

Gérard Chouquer

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search