Navigation – Plan du site

AccueilNuméros207VariaPropriété foncière et organisatio...

Varia

Propriété foncière et organisation spatiale

La transformation de trois fonds de vallées de l’arc alpin (xviiie-début xxe s.)
Land ownership and spatial organization. The transformation of three valley floors in the Alps (18th to early 20th Century)
Luigi Lorenzetti
p. 210-229

Résumés

Les réalités territoriales des fonds de vallées de l’arc alpin ont longtemps reflété les dynamiques naturelles et les formes juridiques d’appropriation et valorisation de leurs ressources. À partir du xviiie siècle, l’émergence de la pensée agronomique et la mise en cause du régime de la propriété imparfaite ont compromis les équilibres de ces territoires et leur intégration dans les systèmes territoriaux de type vertical axés autour de la complémentarité productive et fonctionnelle entre les terres hautes et basses. En comparant les trois fonds de vallées alpins, cet article montre que la dissolution de ce modèle vertical a varié selon les contextes régionaux et selon les modèles de modernisation territoriale conçus et développés par les États.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Ressources et valeurs productives des plaines alluviales alpines
L’époque des réformes
Modernisation, régimes de propriété et organisation de l’espace
Conclusion

Aperçu du texte

À plusieurs reprises, les recherches historiques ont interrogé la capacité des régimes de propriété foncière d’influencer l’organisation de l’espace. C’est notamment le cas des études qui se sont penchées sur les aires de peuplement ou de colonisation, où la propriété a été lue comme un instrument aux mains des États pour organiser les formes d’appropriation et d’organisation des ressources territoriales, voire pour définir la composition des populations installées [Gosewinkel 2014 ; Morera 2019], mais aussi des approches pour qui le foncier est un indicateur des dimensions spatiales, temporelles, fonctionnelles et perceptives des systèmes territoriaux [Casanova et Helle 2012].

Le rapport entre les régimes de propriété et l’organisation de l’espace peut néanmoins prendre d’autres formes et suivre d’autres logiques. En effet, les modifications du régime de propriété peuvent résulter de changements de l’organisation de l’espace, liés à des variations climatiques, à la pression démograp...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Luigi Lorenzetti, « Propriété foncière et organisation spatiale », Études rurales, 207 | 2021, 210-229.

Référence électronique

Luigi Lorenzetti, « Propriété foncière et organisation spatiale », Études rurales [En ligne], 207 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 21 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/25563 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesrurales.25563

Haut de page

Auteur

Luigi Lorenzetti

historien, professeur, Laboratorio di Storia delle Alpi, Università della Svizzera italiana, Mendrisio (Suisse)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search