Navigation – Plan du site

AccueilNuméros208Les saisonniers agricoles bulgare...

Les saisonniers agricoles bulgares dans le Loudunais

De la circulation à l’installation
Bulgarian seasonal agricultural workers in the Loudunais region : From movement to settlement
Camille Hochedez et David Lessault
p. 60-83

Résumés

À l’échelle du Loudunais (Vienne), territoire rural en déprise et dominé par des filières agricoles spécialisées (melons, vignes), l’article montre comment, par le fonctionnement d’un jeu d’acteurs complexe, est constituée une filière migratoire bulgare qui s’autonomise par rapport aux modes de recrutement classiques. L’entrée par le logement met en évidence une palette de dispositifs d’hébergement et d’initiatives moins formelles pour fidéliser la main-d’œuvre saisonnière étrangère. Ils reflètent une diversité des formes de présence des saisonniers bulgares, allant de la circulation répétée à des modes d’installation plus pérennes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

La constitution d’une filière migratoire bulgare
Un territoire rural excentré et concerné par la circulation internationale
Le recours à la main-d’œuvre étrangère pour gérer le « casse-tête » du recrutement
La mobilisation des travailleurs bulgares dans les exploitations maraîchères du Loudunais
Les enjeux de l’hébergement des saisonniers
Dispositifs d’hébergement ordinaires des saisonniers agricoles étrangers
Le contournement des dispositifs officiels
Des formes d’ancrage entre installation et circulation internationale
Conclusion

Aperçu du texte

Cueillette de melons par des travailleurs saisonniers, août 2019, Pays Loudunais.

Cueillette de melons par des travailleurs saisonniers, août 2019, Pays Loudunais.

Photo : Camille Hochedez-David Lessault/Camigri-CNRS.

Au cours des quinze dernières années, les recherches en sciences sociales sur les migrations de saisonniers étrangers employés dans l’agriculture se sont multipliées [Michalon et Potot 2008 ; Morice et Michalon 2008 ; Crenn et Tersigny 2013 ; Eriksson et al. 2019]. Ces travaux ont privilégié une entrée par les populations migrantes, entendues comme une clé de voûte du capitalisme agricole [Tsing 2009 ; Eriksson et Tollefsen 2015 ; Bélanger et Candiz 2015 ; Kasimis et al. 2015]. Le travail saisonnier est, en effet, la condition indispensable au bon fonctionnement des cultures intensives délicates, et plus généralement à celui des filières agro-alimentaires qui sont devenues un système de relations industrielles transnationales [Eriksson et al. op. cit.]. Les saisonniers étrangers participent à ce que J.-P. Berlan appelle l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Camille Hochedez et David Lessault, « Les saisonniers agricoles bulgares dans le Loudunais », Études rurales, 208 | 2021, 60-83.

Référence électronique

Camille Hochedez et David Lessault, « Les saisonniers agricoles bulgares dans le Loudunais », Études rurales [En ligne], 208 | 2021, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 06 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/27567 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesrurales.27567

Haut de page

Auteurs

Camille Hochedez

géographe, maître de conférences, Université de Poitiers, Migrations internationales, espaces et sociétés (UMR 7301), Poitiers

David Lessault

géographe, chargé de recherche, CNRS, Espaces et sociétés (UMR 6590), Angers

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search