Navigation – Plan du site

AccueilNuméros208Varia« Parce qu’il le vaut bien ! »

Varia

« Parce qu’il le vaut bien ! »

L’estimation d’une exploitation agricole et de son successeur (Franche-Comté)
’Because it is worth it!’ Assessment of a farm and its successor (Franche-Comté, France)
Dominique Jacques-Jouvenot, Maylis Sposito-Tourier et Cléa Casagrande
p. 124-145

Résumés

Cet article interroge les modalités d’évaluation des biens agricoles par les cédants et leurs successeurs selon deux modes de transmission : familial et hors cadre familial. Face à une crise sans précédent de la transmission en agriculture, caractérisée par un manque de successeurs familiaux, la recherche d’un repreneur extérieur à la famille interroge la valeur accordée au patrimoine cédé. Dans les deux cas de transmission, la valeur du bien ne dépend pas de sa seule dimension économique. Elle repose aussi sur la valeur supposée du repreneur potentiel issu de la famille ou hors d’elle, fondée sur l’adéquation de son projet à celui du cédant et sur la capacité du repreneur à faire durer le patrimoine.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Estimer la valeur d’un bien
La « juste valeur » du repreneur HCF
Collaborer pour renégocier
Conclusion

Aperçu du texte

Éleveur dans une exploitation située aux Molunes, dans les montagnes du Jura (2021).

Éleveur dans une exploitation située aux Molunes, dans les montagnes du Jura (2021).

Photo : C. Casagrande.

Cet article interroge les modalités d’estimation de la valeur des biens agricoles par les cédants et leurs successeurs selon deux modes de transmission : familial et hors cadre familial (HCF). Notre démonstration s’appuie sur les premiers résultats d’une recherche effectuée dans le cadre d’un projet ANR intitulé Farm value. L’appréciation de la valeur d’une exploitation familiale, au moment du départ en retraite des cédants et de la cession de leur exploitation, dépasse largement sa dimension d’outil de travail et s’inscrit dans le cadre plus général de la transmission familiale. En effet, l’ensemble des recherches sociologiques portant sur l’agriculture, depuis les travaux fondateurs de H. Mendras [1976], ont souligné le rapport étroit existant entre sphère professionnelle et familiale. En ce sens, à l’instar de H. Mendras et dans le cadre d’une an...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Jacques-Jouvenot, Maylis Sposito-Tourier et Cléa Casagrande, « « Parce qu’il le vaut bien ! » », Études rurales, 208 | 2021, 124-145.

Référence électronique

Dominique Jacques-Jouvenot, Maylis Sposito-Tourier et Cléa Casagrande, « « Parce qu’il le vaut bien ! » », Études rurales [En ligne], 208 | 2021, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 06 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/27899 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesrurales.27899

Haut de page

Auteurs

Dominique Jacques-Jouvenot

Socio-anthropologue, professeure émérite, Laboratoire de sociologie et d'anthropologie (EA 3189), Université de Bourgogne Franche-Comté, Besançon

Articles du même auteur

Maylis Sposito-Tourier

Socio-anthropologue, responsable d’études qualitatives, ORS BFC / Laboratoire de sociologie et d’anthropologie (EA 3189), Université de Franche-Comté, Besançon

Cléa Casagrande

Sociogue, doctorante, Laboratoire de recherche,de sociologie et d'anthropologie (EA 3189), Université de Bourgogne Franche-Comté, Besançon

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search