Navigation – Plan du site

AccueilNuméros210Les origines axiologiques du véga...

Les origines axiologiques du véganisme contemporain

The axiological origins of contemporary veganism
Marianne Celka
p. 18-35

Résumés

Le propos de ce texte concerne les origines axiales (entendons les lignes directrices) et axiologiques (relatives aux valeurs) du véganisme. Nous souhaitons ici éclairer les grandes structures idéelles du véganisme, c’est-à-dire les axes argumentatifs autour desquels se déploient les valeurs depuis les origines du mouvement mais aussi montrer comment elles subsistent dans ses manifestations contemporaines. Les logiques discursives mobilisées à travers une succession de textes théologiques, philosophiques, hygiénistes et politiques, avant même que le néologisme n’apparaisse, traduisent les principaux motifs qui soutiennent et organisent encore le mouvement. Les repérer permet de comprendre en partie la complexité du discours végane et la manière dont il acquiert aujourd’hui une force de conviction remarquable.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Les origines théologiques et philosophiques
Le Créateur et les créatures
Nouveau continent, nouvel Éden
Diététique, politique, émancipation 
Sain de corps et d’esprit
Vulnérabilités et humanisme
Conclusion : universalisme et singularismes

Aperçu du texte

I think that’s when we’re at our best: when we support each other. […] When we educate each other; when we guide each other to redemption. When he was 17, my brother [River] wrote this lyric. He said: “run to the rescue with love and peace will follow”.

Nous souhaitons ici rendre compte des origines axiales et axiologiques du véganisme, en éclairant les nœuds argumentatifs autour desquels se sont déployées, sur le long terme, les valeurs du mouvement. Nous tenterons de montrer comment les valeurs originelles subsistent dans ses manifestations les plus contemporaines de façon résiduelle – c’est-à-dire par la persistance de sentiments indéterminés ou confus (par exemple pitié et cruauté à l’égard des animaux) – et de façon dérivée, c’est-à-dire par leur expression à vocation normative (par exemple, le black veganism). Si la notion d’« animalisme » est apparue assez récemment dans le champ des relations humains-animaux pour désigner un ensemble de phénomènes hétérogènes mais convergents...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marianne Celka, « Les origines axiologiques du véganisme contemporain »Études rurales, 210 | 2022, 18-35.

Référence électronique

Marianne Celka, « Les origines axiologiques du véganisme contemporain »Études rurales [En ligne], 210 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 30 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/29859 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesrurales.29859

Haut de page

Auteur

Marianne Celka

sociologue, maître de conférences, université Paul-Valéry Montpellier 3, Laboratoire d’études interdisciplinaires sur le réel et les imaginaires sociaux, Montpellier

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search