Navigation – Plan du site

AccueilNuméros210VARIAEnquête sur une disparition

VARIA

Enquête sur une disparition

Le selvatico, les sangliers, les chasseurs et leurs femmes (Toscane)
Inquiry into a disappearance: Selvatico, wild boar, hunters and their wives (Tuscany)
Andrea Zuppi
p. 98-115

Résumés

Comme dans d’autres régions d’Europe occidentale, les chasseurs du village de M., en Toscane (Italie) ont longtemps pensé que certains animaux étaient porteurs d’une substance appelée selvatico (littéralement « sauvage »), qui rendait leur viande immangeable. Pourtant, ils remettent en cause son existence et pensent qu’il n’existe plus. Cet article entend expliquer les raisons de sa disparition. En effet, le selvatico n’est pas seulement une substance : il est un réseau reliant les hommes, les femmes, les sangliers et l’espace. Les profonds changements sociaux et écologiques survenus en Toscane au long du xxe siècle pourraient bien avoir modifié les rapports à la nature, aux sangliers et à la chasse, entraînant ainsi la disparition du selvatico.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Le selvatico : qualités, critères d’attribution et substantialité
Manipulation du selvatico : retrait et ingestion
La disparition du selvatico
Conclusion

Aperçu du texte

Il y a quarante ans, dans les pages de cette même revue, l’anthropologue Claudine Fabre-Vassas [1982] faisait découvrir aux lecteurs l’existence du ferum, une substance pestilentielle qui, selon les chasseurs du Languedoc et de la Catalogne, empeste le corps et la chair de certains animaux sauvages, dont le sanglier. Depuis, plusieurs ethnographes ont rapporté l’existence d’une idée semblable auprès des chasseurs de différentes régions d’Europe, notamment en France et en Italie. Ces derniers proposent une ethno-taxonomie des animaux fondée sur l’existence d’une substance appelée, de manière variable selon les contextes, ferum, selvajum, salvaticu ou selvatico, qui est attribuée à certaines espèces animales [Hell 2012 ; Jolas 1982 ; Padiglione 1989 ; Pelosse et Vourc’h 1988 ; Simonpoli 1995 ; Vincent 1987]. Au sein de ce système de classification, le sanglier mâle serait l’animal qui, par excellence, la posséderait. Aussi, certains chasseurs français et italiens partagent la convicti...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrea Zuppi, « Enquête sur une disparition »Études rurales, 210 | 2022, 98-115.

Référence électronique

Andrea Zuppi, « Enquête sur une disparition »Études rurales [En ligne], 210 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 23 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/30164 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesrurales.30164

Haut de page

Auteur

Andrea Zuppi

anthropologue, post-doctorant, Centre EREA du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (UMR 7186), Université Paris Nanterre, Nanterre

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search