Navigation – Plan du site

Dernier numéro en ligne
200 | 2017
Verte, la steppe ?

Agriculture et environnement en Asie centrale
Estive des Kazakhs de l'Altaï (Russie)
Informations sur cette image
Crédits : Carole Ferret

Terre vierge, conquise, ensemencée, surpâturée, polluée, érodée, la steppe centrasiatique a bien perdu de sa verdeur. Elle a été le jouet de grandes entreprises volontaristes du pouvoir soviétique : monoculture du blé, irrigation effrénée, intensification de l’élevage ont entraîné des catastrophes écologiques. Experts ou praticiens, des acteurs aux niveaux local, national ou international ont tenté de les freiner, avec des succès divers. La déprise agricole des années 1990 a allégé la pression sur les milieux, mais au prix d’un effondrement de l’agriculture et d’un désastre social dont les campagnes ne se remettent que lentement. Les bouleversements politiques, économiques et sociaux traversés au sein de l’URSS puis des États indépendants se sont accompagnés d’une transformation du rapport à la nature, qui se manifeste dans l’usage pastoral et l’exploitation agricole des territoires. Ce 200e numéro d’Études rurales aborde ces questions sur des échelles spatio-temporelles variables, faisant dialoguer l’histoire, l’ethnologie, la géographie et l’écologie.

  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals