Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45Partie I. Penser une diversité à ...Ancêtre, dieu et « bodhisattva »

Partie I. Penser une diversité à plusieurs facettes

Ancêtre, dieu et « bodhisattva »

Hachiman ou la pluralité religieuse personnifiée
Ancestor, God, and “Bodhisattva”. Hachiman, Religious Plurality Personified
祖先、神、菩薩——多様的な宗教の顕現としての八幡
François Macé
p. 35-76

Résumés

À première vue, l’évolution des relations entre dieux autochtones et bouddhas paraît relativement simple : existence séparée, coexistence sans fusion, fusion, séparation tranchée et enfin coexistence pacifique. Cet article entend montrer, à partir d’un exemple précis, que la réalité était beaucoup plus complexe. La fusion, tout en ayant été précoce, ne fut jamais complète. Le dieu Hachiman apparaît, dès l’origine, fortement lié au bouddhisme et fut rapidement considéré comme un bodhisattva. Pourtant, son sanctuaire d’Iwashimizu est devenu le second des vingt-deux sanctuaires shintō les plus importants du pays. Par ailleurs, son assimilation à l’empereur Ōjin en fit un ancêtre impérial au même titre que la grande déesse Amaterasu. Le « grand bodhisattva » Hachiman fut aussi considéré comme la divinité tutélaire des guerriers. À travers l’étude des transformations successives d’un des plus bouddhéïsés des dieux indigènes, nous montrons que ceux-ci n’ont jamais perdu une part de leur divinité particulière.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Hachiman et ses origines
Hachiman et les souverains
Le grand bodhisattva Hachiman et l’empereur Ōjin
Du bodhisattva protecteur de l’État au dieu tutélaire des clans guerriers
Conclusion
Une carrière œcuménique
Abréviations
Glossaire

Aperçu du texte

Un survol des sources disponibles sur les croyances et les pratiques religieuses du Japon pourrait faire croire que leur évolution se serait faite somme toute de façon logique. Après une période où le Japon ne connaissait que ses dieux, période que l’on peut entrevoir grâce aux premiers textes, Kojiki (Récit des faits anciens, 712) et Nihon shoki (Annales de l’histoire du Japon, 720), l’arrivée du bouddhisme dans la première moitié du vie siècle bouleversa le paysage religieux. Elle fut suivie, peu de temps après, par la mise en place d’un nouveau système politique d’inspiration confucéenne, celui des codes (Taihō ritsuryō, 701), où bouddhisme et culte aux dieux indigènes étaient clairement séparés. Ces derniers étaient pris directement en charge par l’administration, dans une sorte de fonctionnarisation à la chinoise. Grâce à un système d’interprétation très efficace élaboré au sein du bouddhisme, il s’opéra ensuite une fusion progressive de ces deux domaines qui caractérise l’univ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Macé, « Ancêtre, dieu et « bodhisattva » »Extrême-Orient Extrême-Occident, 45 | 2022, 35-76.

Référence électronique

François Macé, « Ancêtre, dieu et « bodhisattva » »Extrême-Orient Extrême-Occident [En ligne], 45 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 27 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/extremeorient/2713 ; DOI : https://doi.org/10.4000/extremeorient.2713

Haut de page

Auteur

François Macé

François Macé est un ancien professeur de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), membre de l’Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (IFRAE). Ses recherches portent sur l’histoire du Japon archaïque et les religions du Japon, en particulier sur le shintô, les funérailles, les mythes et la perception du temps.
François Macé is a Former Professor at Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales, Paris), and a member of the Institut français de recherches en Asie de l’Est (IFRAE). His research focuses on the history of Archaic Japan and the religions of Japan, especially on the Shintô, the funeral rites, the myths and the perception of time.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search