Navigation – Plan du site
I. Où l'identité s'affirme – Asserting Identities

La gloire d’un marchand :
Enomoto Yazaemon, négociant en sel dans le Japon du xviie siècle

A Merchant’s Glory: Enomoto Yazaemon, a Salt Merchant in Seventeenth-Century Japan
商人のほまれ―17世紀日本の塩仲買・榎本弥左衛門
Guillaume Carré
p. 13-44

Résumés

Les écrits autobiographiques du négociant en sel Enomoto Yazaemon sont des documents précieux pour connaître l’existence des marchands japonais dans le Kantō au début de la période d’Edo. Ces archives nous dépeignent un bourgeois qui bataille pour établir sa réputation et son autorité à la tête de sa « maison », une structure familiale au cœur de ses représentations du statut social et des valeurs des commerçants. Son témoignage nous livre le tableau d’une condition marchande en pleine ascension, et qui élabore son propre système de valeurs, dans un climat économique porteur, et grâce à la protection des dirigeants guerriers.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Chef de famille
L’inscription dans un héritage
Une autorité patriarcale
Les vertus du profit
Un marchand de sel de premier ordre
Gagner sans relâche
Le regard guerrier
Un familier de l’aristocratie
Des dirigeants favorables au commerce
Conclusion

Aperçu du début du texte

La question des identités sociales dans le Japon de la période prémoderne (xvie-xixe siècles) a le plus souvent été abordée par l’historiographie japonaise dans un esprit de catégorisation, autour de la question des statuts sociaux (mibun). Il s’agit dans ce cas d’une approche collective, par les groupes sociaux, combinant étude des institutions et des représentations. Ce n’est qu’assez récemment que le rapport entretenu par l’individu avec ces constructions sociales s’est fait une place dans les préoccupations de l’histoire académique : on peut citer en particulier les travaux d’Iwabuchi Reiji ou de Watanabe Kōichi, autour des ego-documents, mais même un historien très attaché à l’élucidation des principes généraux d’organisation de la société comme Tsukada Takashi prend désormais en compte cette dimension individuelle dans ses recherches.

Nous nous proposons ici de conduire une réflexion sur la condition de marchand à l’époque d’Edo (1603-1868), à partir d’une source exceptionnelle...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Guillaume Carré, « La gloire d’un marchand :
Enomoto Yazaemon, négociant en sel dans le Japon du xviie siècle », Extrême-Orient Extrême-Occident [En ligne], 41 | 2017, mis en ligne le 23 novembre 2019, consulté le 21 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/extremeorient/699 ; DOI : 10.4000/extremeorient.699

Haut de page

Droits d’auteur

© PUV

Haut de page