Navigation – Plan du site
I. Où l'identité s'affirme – Asserting Identities

Identité sociale et identité nationale dans Chōnin bukuro et Hyakushō bukuro de Nishikawa Joken

Social and national identity in Nishikawa Joken’s Chōnin bukuro and Hyakushō bukuro
西川如見の『町人嚢』 『百姓嚢』にける身分制度と日本観
Daniel Struve
p. 45-68

Résumés

Nishikawa Joken (1648-1724), savant confucéen, moraliste, géographe et astronome de condition marchande de Nagasaki, est, entre autres, l’auteur de deux ouvrages didactiques Chōnin bukuro (« Sac des marchands », 1692, publié en 1717) et Hyakushō bukuro (« Sac des paysans » 1721, publié en 1731), où il définit la place de chacun de ces statuts dans la société de son temps et les règles de comportement qui en découlent. Ces deux recueils de réflexions sans plan déterminé qu’on peut situer dans la riche tradition inspirée par le succès des Heures oisives tout au long du xviie siècle, sont une source de première importance sur les représentations sociales dans le Japon de la fin du xviie et du début du xviiie siècle. À travers une analyse du contenu de ces deux ouvrages, nous cherchons à préciser le lien qui s’y dessine entre les valeurs constitutives assignées à chaque état, celui des bourgeois (chōnin) et des paysans, mais aussi des guerriers, et une réflexion plus générale sur l’histoire du Japon et la place de celui-ci dans le monde.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’organisation de La Besace du bourgeois et de La Besace du paysan
La condition marchande et la condition paysanne : similarités et polarités
Se contenter de sa condition
Identité nationale et universalisme
Universalité et spécificité nationale
Conclusion

Aperçu du début du texte

La culture urbaine de l’époque d’Edo au Japon est marquée par le développement de l’imprimerie et de l’édition commerciale, qui entraîne une profonde transformation dans la manière dont sont diffusées les idées et les connaissances. Le nouveau média rend accessible à un lectorat toujours plus important l’héritage des œuvres du passé et contribue à la formation d’un espace culturel unifié où s’impose l’idée de la convergence des grands systèmes de valeurs que sont le bouddhisme, le confucianisme et le shintō (sankyō itchi). Dans la littérature ou le théâtre comme dans les ouvrages didactiques destinés à un public large, s’élabore une réflexion sur la société, qui vers la fin du xviie siècle se stabilise après une longue période de forte croissance démographique et de transformations. Une forte demande favorise l’émergence de formes éditoriales nouvelles, entraînant une large diffusion des connaissances les plus diverses, mais aussi de représentations sociales qui permettent de s’orie...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Struve, « Identité sociale et identité nationale dans Chōnin bukuro et Hyakushō bukuro de Nishikawa Joken », Extrême-Orient Extrême-Occident [En ligne], 41 | 2017, mis en ligne le 23 novembre 2019, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/extremeorient/702 ; DOI : 10.4000/extremeorient.702

Haut de page

Droits d’auteur

© PUV

Haut de page