Navigation – Plan du site
III. Où l'identité prend corps – Shaping Identities

Les « gens du milieu » en quête d’une identité dans la société du Chosŏn au xixe siècle

“Middle people” (chungin) in Search of an Identity in 19th Century Chosŏn Korea
19세기 조선 사회 中人들의 정체성 모색
Kim Daeyol
p. 179-206

Résumés

Les chungin apparaissent comme une couche sociale dans la société du Chosŏn vers le xvie siècle, à la suite de leur discrimination par les lettrés fonctionnaires « nobles ». Cette couche sociale est limitée dans son recrutement et sa promotion au sein de la bureaucratie. Parmi eux se trouvent les fonctionnaires aux postes techniques ou spécialisés. Leurs métiers deviennent ainsi quasi héréditaires. Ils jouissent pourtant de la même culture avec la classe supérieure. Cette contradiction est l’une des origines principales de leur sentiment de frustration. Au milieu du xixe siècle, dans une nouvelle donne sociopolitique de la société coréenne, ils développent divers mouvements sociaux pour défendre leur intérêt commun et rétablir leur identité sociale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Naissance, bureaucratie, idéologie
Les « gens du milieu »
Relations et activités socioculturelles
S’indigner, se résigner
Réclamer, assumer
Conclusion

Aperçu du début du texte

Au xviie siècle, au milieu de l’époque Chosŏn (1392-1897), les fonctionnaires occupant des postes techniques ou spécialisés (que j’appellerai fonctionnaires « techniques »), tels que les médecins (ŭiwŏn), les interprètes (yŏkkwan), les astronomes (ilgwan), les légistes (yulgwan), les comptables (kyesa) et les peintres (hwawŏn), commencèrent à subir avec leurs familles une discrimination de la part des lettrés nobles. À quelques exceptions près, la promotion de leurs enfants dans les fonctions publiques se limitait aux postes techniques ou inférieurs. Au xviiie siècle, ils formèrent, avec des personnes d’autres statuts sociaux qu’ils considéraient comme inférieurs, une couche sociale identifiée, appelée chungin ou « gens du milieu ». Leur culture était pourtant sensiblement identique à celle des lettrés nobles. Au xixe siècle, ils eurent même tendance à l’utiliser pour se démarquer de cette classe supérieure au prestige affaibli.

Le présent article a pour objet cette contradiction et ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Kim Daeyol, « Les « gens du milieu » en quête d’une identité dans la société du Chosŏn au xixe siècle
 », Extrême-Orient Extrême-Occident [En ligne], 41 | 2017, mis en ligne le 23 novembre 2019, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/extremeorient/717 ; DOI : 10.4000/extremeorient.717

Haut de page

Droits d’auteur

© PUV

Haut de page