Navigation – Plan du site
IV. Regard extérieur

De l’Extrême-Orient à l’Extrême-Occident, et retour

L’étude comparée des sociétés de la France d’Ancien Régime et de l’Asie de l’époque moderne
From Far East to Far West, and back again. A Comparative Study of the Early Modern French and Asian Societies
François-Joseph Ruggiu
p. 241-258

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Conclusion

Aperçu du début du texte

Bien qu’il y ait eu une pensée de la comparaison en histoire avant Marc Bloch, l’article que ce dernier a publié en 1928 a eu une telle influence que les réflexions qui ont suivi, y compris les plus critiques envers l’histoire comparée, sont souvent parties des bases qu’il y avait posées. Une des grandes forces de son analyse est, en effet, d’avoir dégagé trois utilisations possibles de la comparaison, dont il estimait qu’elle permettait d’avancer vers l’explication d’un phénomène quand la monographie restait de l’ordre de la description. La première utilisation est qu’elle teste dans un autre contexte la validité d’une explication apportée à un phénomène étudié dans une situation donnée. La deuxième est qu’elle aide à identifier précisément les caractères originaux d’une société. La troisième utilisation de la comparaison est qu’elle facilite le transfert de problématiques d’un espace ou d’une période à l’autre. Une lecture des sept articles de ce numéro d’Extrême-Orient Extrême-Oc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François-Joseph Ruggiu, « De l’Extrême-Orient à l’Extrême-Occident, et retour », Extrême-Orient Extrême-Occident [En ligne], 41 | 2017, mis en ligne le 23 novembre 2019, consulté le 20 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/extremeorient/724 ; DOI : 10.4000/extremeorient.724

Haut de page

Droits d’auteur

© PUV

Haut de page