Navigation – Plan du site

AccueilLa revueCharte éthique

Charte éthique

Cette charte entend poser les principes d’une démarche scientifique rigoureuse, transparente et intègre, conforme à l’éthique de la recherche. Elle détaille dans cette perspective les engagements éthiques du comité de rédaction et du comité éditorial de la revue FINANCE-CONTROLE-STRATEGIE (FCS), ainsi que les engagements éthiques réciproques des auteurs soumettant à la revue et ceux des évaluateurs.

Engagements éthiques du comité de rédaction et du comité éditorial de FCS

  • La revue FCS s’attache à ce que le processus d 'évaluation par les pairs soit le plus transparent possible et porté à la connaissance des évaluateurs comme des auteurs.

  • Le comité de rédaction veille au traitement dans les meilleurs délais des manuscrits qui lui sont soumis. Il répond aux demandes des auteurs qui l’interrogent sur le statut de leur manuscrit en cours.

  • Le comité de rédaction est garant du traitement équitable de chaque manuscrit, sans que les décisions éditoriales ne soient affectées par des considérations liées à la nationalité des auteurs, leur origine ethnique, leur sexe, leurs croyances politiques ou religieuses. Le statut des auteurs et leur institution de rattachement ne doivent pas davantage influencer le processus éditorial.

  • Le comité de rédaction peut opter pour un rejet du manuscrit soumis sans nécessité de recourir à une évaluation en double aveugle pas les pairs dans les cas de figure suivants : 1) le manuscrit est hors champ de la revue et ne correspond pas à la ligne éditoriale de FCS ; 2) le manuscrit présente de graves problèmes de forme ; 3) sa lecture fait apparaître des lacunes rédhibitoires (contresens, choix méthodologiques incohérents, résultats triviaux, etc.) non conformes aux standards scientifiques de la revue.

  • Dans le cas d’un recours à une évaluation par les pairs, le comité de rédaction et le comité éditorial sont garants du processus d’évaluation en double aveugle par les pairs et veillent à ce qu’aucune information ne soit communiquée à quiconque en dehors des personnes concernées par ce processus.

  • Pour des raisons de conflits d’intérêt, les membres du comité de rédaction de la revue FCS s’engagent à ne pas publier d’article dans la revue pendant la durée de leur mandat. Cette règle ne s’applique pas aux éditoriaux et introductions à numéros spéciaux.

Engagements éthiques des auteurs soumettant à FCS

  • Tous les auteurs ayant participé à l’écriture du manuscrit soumis à FCS doivent être mentionnés. La qualité d’auteur suppose une contribution effective à l’écriture du manuscrit. Les autres membres ayant contribué directement ou indirectement à la recherche (acteurs impliqués dans la collecte des données, financeurs, relecteurs, etc.) peuvent figurer dans des remerciements insérés en note de bas de page au début du manuscrit.

  • Chaque auteur ou co-auteur soumettant un manuscrit à la revue FCS se doit d’en garantir l’originalité et l’authenticité. Les auteurs sont par ailleurs invités à ne pas soumettre leur manuscrit soumis à FCS simultanément à d’autres revues.

  • Les auteurs soumettant à FCS s’engagent à ce que leur manuscrit ne comporte aucun élément permettant de caractériser un plagiat. Ces principes s’appliquent indépendamment du statut des auteurs et de leur institution de rattachement.

  • Afin de se prémunir contre le risque de plagiat, les auteurs s’engagent ainsi à : citer explicitement les sources des informations / des données mobilisées dans le cadre de leur article et à mentionner de façon adéquate entre guillemets les citations d’autres auteurs. De façon générale, les auteurs ne doivent pas s’approprier et présenter comme personnels des travaux qui ne seraient pas les leurs.

  • En cas de plagiat avéré, et après consultation des parties intéressées, le comité de rédaction pourra statuer le cas échéant sur l’interdiction pour l’auteur (ou les auteurs) de resoumettre à la revue FCS pendant une durée déterminée.

  • La revue FCS n’a par ailleurs pas vocation à publier des articles qui relèveraient de l’auto-plagiat, en reprenant de façon excessive des extraits de publications antérieures du ou des auteur(s), y compris des travaux publiés dans une autre langue.

  • La fraude est également considérée comme un manquement grave à l’intégrité scientifique. Elle concerne notamment la fabrication de données qui n’existent pas, leur falsification délibérée, ou l’interprétation des résultats dans l’intention explicite de tromper le lecteur.

  • Les auteurs s’engagent à ce que leur article ne contienne pas de propos diffamatoires susceptibles de porter atteinte à la réputation d’un tiers.

  • FCS se réserve le droit d’engager des poursuites à l’égard de toute personne qui se serait rendue coupable de plagiat d’un article publié dans la revue.

Engagements éthiques des évaluateurs de FCS

  • La vocation première du travail des évaluateurs est de contribuer à l’amélioration de la qualité des manuscrits, indépendamment de leur publication, ou non, à terme, dans FCS.

  • Les évaluateurs s’engagent, dans cette perspective, à formuler leurs commentaires en des termes non agressifs et constructifs, y compris lorsqu’ils concluent à une décision de rejet. Les commentaires ne doivent ainsi pas comporter l’expression de jugements de valeur sur la personne des auteurs et s’en tenir exclusivement à l’appréciation des qualités du manuscrit.

  • Dès lors que des éléments contenus dans le manuscrit leur permettent d’identifier le ou les auteur(s), remettant ainsi en cause le principe d’anonymat, les auteurs doivent en informer le comité de rédaction. En particulier, un évaluateur ne saurait se trouver dans la situation d’évaluer un manuscrit écrit par un membre de son institution ou le papier d’un(e) de ses doctorant(e)s.

  • Les évaluateurs déclineront également le processus d’évaluation s’ils considèrent à la lecture du papier qui leur a été confié ne pas être suffisamment compétents sur la thématique traitée ou au regard des méthodologies mobilisées, ou bien encore s’ils jugent ne pas être en mesure de procéder à l’évaluation dans un délai raisonnable.

  • L’évaluation ne saurait en aucun cas être influencée par des considérations relatives à l’origine supposée du manuscrit, telle qu’elle peut être inférée par la lecture des données.

  • Chaque évaluateur traite le manuscrit comme un document confidentiel et ne communique aucune information autre que celles impliquées par le processus d’évaluation.

  • Sauf si elles représentent une référence incontournable / indiscutable dans le cadre de l’article, les évaluateurs s’abstiendront de recommander aux auteurs des références renvoyant à leurs propres publications.

  • En cas de suspicion de plagiat et/ou de fraude, ou s’il constate que le manuscrit présente des similitudes importantes avec une publication antérieure de (des) l’auteur(s), ou bien encore s’il découvre que le manuscrit est en cours de soumission à une autre revue, l’évaluateur en informe immédiatement le comité de rédaction de FCS.

  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search