Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Texte intégral

1Cette publication annuelle est consacrée au conte merveilleux de langue française, du xviie au xixsiècle. Elle couvre donc un vaste segment de l’histoire du genre, qui court depuis son « invention » comme forme singulière au sein d’un champ littéraire lui-même en cours d’autonomisation, jusqu’à l’époque romantique qui le relit comme patrimoine et le réinvente en littérature populaire – la production du xviiie siècle constituant sans doute le grand carrefour où viennent se mêler les racines romanesques européennes du merveilleux féerique avec la tradition orientale transmise par Antoine Galland.

2Il s’agit de travailler le conte avec les instruments, les méthodes et les problématiques des études littéraires contemporaines, de l’approcher comme un secteur particulièrement sensible de la littérature, un espace d’échange entre les genres, un creuset d’expérimentation formelle et de réflexion esthétique. Comme l’histoire du genre est aussi une histoire européenne (Basile, Straparole à la Renaissance, échanges avec l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne au xviiie siècle, Romantisme), la revue a vocation à accueillir des approches comparatistes.

3Chaque numéro est consacré à un thème précis (le n° 1 était consacré au « Recueil », le n° 2 au « Conte oriental ») ; les deux prochains numéros porteront respectivement sur les thèmes suivants : « Le conte, la scène », « Le rire des conteurs ». Nous publions aussi des articles originaux hors thématique ainsi que des travaux d’édition scientifique. Chaque livraison comporte un compte rendu critique des publications concernant le domaine.

4La vocation d’une revue littéraire étant d’accueillir et de susciter la discussion, nous ouvrons dans ce numéro une rubrique « Débat » : on y lira une étude approfondie de Claude Brémond consacrée à l’examen critique de la récente réédition par Nicole Belmont des Contes populaires de Lorraine d’Emmanuel Cosquin.

5Pour le comité de rédaction de Féeries, Jean-François Perrin

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Éditorial », Féeries, 3 | 2006, 9.

Référence électronique

« Éditorial », Féeries [En ligne], 3 | 2006, mis en ligne le 31 janvier 2007, consulté le 14 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/feeries/136

Haut de page

Droits d’auteur

© Féeries

Haut de page
  • OpenEdition Journals