Navigation – Plan du site

AccueilNuméros157Quand les entreprises de portage ...

Quand les entreprises de portage salarial forment au métier d’indépendant

Le tiers employeur comme individualisation des rapports de travail
When freelance administration companies train people to be self-employed. The third-party employer as an individualisation of the employment relationship
Wenn Leiharbeitsfirmen auf den Beruf als Freiberufler vorbereiten – Individualisierung des Arbeitsverhältnisses durch dritten Arbeitgeber Cuando las empresas de administración de autónomos (portage salarial) forman para ser freelancer. El intermediario empleador como individualización de la relación laboral
Alexis Louvion
p. 97-116

Résumés

À travers l’analyse du dispositif d’intermédiation qu’est le portage salarial, l’article interroge la manière dont un tiers employeur, les entreprises de portage salarial, peuvent se saisir d’un rôle de formation par le biais d’un travail d’incitation et de conseil qui diffuse une certaine perception des relations économiques et de travail. En mêlant entretiens et observations participantes, l’article propose une ethnographie de ces espaces où les compétences professionnelles s’effacent au profit de compétences comportementales participant d’une déconflictualisation des rapports de travail.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction 
1 La formation, outil de légitimation de la fonction de tiers employeur
1.1 La formation et l’accompagnement, raison d’être des entreprises de portage salarial ?
1.2 La formation, un élément de distinction pour les entreprises du secteur
2 Former au « métier d’indépendant »
2.1 Sans réseau, point de salut
2.2 La priorisation des compétences comportementales sur les savoirs professionnels
2.3 Le portage salarial comme instance de pacification sociale
3 Rompre l’isolement professionnel : un collectif d’emploi plutôt qu’un collectif de travail
3.1 L’apport limité des formations par les entreprises de portage salarial
3.2 La recherche de sociabilité par la formation
3.2.1 Pour les consultants experts, l’autonomie avant tout
3.2.2 Un espace d’objectivation pour les entrepreneurs de la débrouille
3.2.3 L’intégration incomplète des piéçards modernes
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction 

Laccompagnement et la formation des personnes éloignées de l’emploi constituent un axe privilégié des politiques de l’emploi et de lutte contre le chômage, dont on peut régulièrement mesurer l’importance en période électorale. Faire l’inventaire des déclarations politiques qui en font la pierre angulaire du maintien dans ou du retour à l’emploi conduit en effet à appréhender la formation comme la solution permettant d’adapter les savoir-faire des travailleurs aux besoins économiques d’un territoire, mais également comme une occasion de revoir ses attentes et ambitions au niveau individuel pour être davantage « employable » (Ebersold, 2004 ; Tiffon et al., 2017). Les institutions publiques chargées de lutter contre le chômage déploient ainsi des mécanismes mobilisant à la fois formations ou incitations, afin de faire acquérir aux travailleurs des compétences et une posture supposées réduire leur éloignement à l'emploi (Couronné et al., 2020).

Parmi ces incitations, cell...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alexis Louvion, « Quand les entreprises de portage salarial forment au métier d’indépendant », Formation emploi, 157 | 2022, 97-116.

Référence électronique

Alexis Louvion, « Quand les entreprises de portage salarial forment au métier d’indépendant », Formation emploi [En ligne], 157 | Janvier-Mars, mis en ligne le 10 avril 2022, consulté le 02 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/10475 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.10475

Haut de page

Auteur

Alexis Louvion

Docteur en sociologie, qualifié en section 19,
chercheur affilié au centre d’études de l’emploi et du travail

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search