Navigation – Plan du site

AccueilNuméros160Travailler durablement pour l’Éta...

Travailler durablement pour l’État sans jamais devenir fonctionnaire ?

Une analyse dynamique et longitudinale des parcours d’insertion des jeunes, 1991-2012
Working for the State on a long-term basis without ever becoming a civil servant ? A dynamic and longitudinal analysis of the integration paths of young people, 1991-2012
Langfristig für den Staat arbeiten, ohne je verbeamtet zu werden ? Eine dynamische Längsschnittstudie der beruflichen Eingliederung junger Menschen, 1991-2012
¿Trabajar para el Estado por largo tiempo sin ser nunca funcionario ? Un análisis dinámico y longitudinal de las trayectorias de integración de los jóvenes, 1991-2012
Aurélie Peyrin, Camille Signoretto et Léo Joubert
p. 59-84

Résumés

Comment les transformations législatives et conjoncturelles du système d’emploi public survenues entre 1991 et 2012 ont-elles affecté les parcours d’insertion des jeunes dans la fonction publique d’État ? Pour le savoir, nous décrivons précisément la dynamique des parcours d’entrée dans ce secteur et comparons leur distribution au fil des cohortes. En vingt-et-un an, les perspectives d’accès direct aux emplois titulaires de l’État diminuent considérablement, au bénéfice de parcours de maintien dans l’emploi contractuel, étayant l’hypothèse de la mise en place d’un pseudo marché interne caractérisé par un emploi durable au sein de l’État, sans les garanties associées au statut de fonctionnaire. Les départs vers le privé diminuent parallèlement, et nous identifions enfin une filière, très réduite, mais constante, de mobilité entre versants de la fonction publique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1 Analyser les parcours d’insertion des jeunes, entre 1991-2012, grâce au Panel Tous Salariés de l’Insee
1.1 Le Panel Tous Salariés de l’Insee : une source administrative longitudinale
1.2. Quatre périodes pour contextualiser l’entrée des cohortes successives dans la fonction publique
2 Cinq parcours-types pour décrire les processus d’insertion dans la fonction publique d’État
2.1 Méthode : analyse de séquence et typologie
2.2 Cinq parcours-types
3 Des parcours de plus en plus précaires ou des contrats de plus en plus durables ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Observés sur cinq ans, les parcours d’insertion professionnelle des jeunes entrés sur le marché du travail en 2010 se sont nettement dégradés par rapport à la Génération 1992 : la part des jeunes accédant durablement et rapidement aux emplois à durée indéterminée a diminué de 40 à 32 %, tandis que celle des jeunes alternant chômage et inactivité augmentait de 10 à 17 % (Mora, 2018). En une vingtaine d’années, l’accès aux emplois stables est devenu plus tardif et plus difficile dans les parcours, conduisant certains auteurs à conclure à la diminution de l’effet tremplin des CDD pour l’accès aux CDI (Couprie et Joutard, 2017), voire à la fin du modèle de file d’attente (Picart, 2014).

Qu’en est-il de ces évolutions dans la fonction publique, secteur souvent exclu des travaux empiriques en raison du champ couvert par les données d’enquête ? Les jeunes travailleurs de ce secteur sont-ils entraînés dans ce mouvement général de précarisation ou en sont-ils protégés par le cadr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aurélie Peyrin, Camille Signoretto et Léo Joubert, « Travailler durablement pour l’État sans jamais devenir fonctionnaire ? »Formation emploi, 160 | 2022, 59-84.

Référence électronique

Aurélie Peyrin, Camille Signoretto et Léo Joubert, « Travailler durablement pour l’État sans jamais devenir fonctionnaire ? »Formation emploi [En ligne], 160 | Octobre-Décembre, mis en ligne le 05 janvier 2024, consulté le 27 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/11083 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.11083

Haut de page

Auteurs

Aurélie Peyrin

Maîtresse de conférences en sociologie, Aix-Marseille Univ., CNRS, LEST, Aix-en-Provence, France

Camille Signoretto

Maîtresse de conférences en économie, Université Paris Cité, Ladyss ; CEET ; LEST

Léo Joubert

Maître de conférences en économie, Université de Rouen Normandie, DySoLab ; LEST

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Le Céreq
  • Logo La documentation française
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search