Navigation – Plan du site

Plan

Haut de page

Notes de la rédaction

Rubrique réalisée en collaboration avec le centre de documentation du Céreq.

Texte intégral

Accès à l’emploi

L'intégration professionnelle des jeunes femmes diplômées issues de l'immigration : une étude de cas en région parisienne

Eydoux Laurence, Madoui Mohamed (préf.)
Paris : L'Harmattan, 2013. - 334 p. – « Trans-Diversités ».

1Le thème de la migration restait jusqu'à récemment relativement peu étudié en termes d'insertion sociale et professionnelle en France des deuxième ou troisième générations d'immigré(e)s. Parallèlement, l'internationalisation du travail a engendré le développement d'une main-d’œuvre intellectuelle hautement diplômée caractérisée par sa mobilité. Située à l'intersection de ces deux phénomènes, cette étude s'intéresse à l'intégration professionnelle des jeunes femmes diplômées immigrées ou issues de l'immigration. Si depuis 2005 le thème de l'insertion des jeunes issus de l'immigration a été au cœur des débats, peu d'études se sont centrées sur les difficultés spécifiques des femmes "immigrées". Bien que victimes d'une double discrimination, en raison de l'origine et du genre, elles sont délaissées par les politiques publiques. Dans cet ouvrage, Laurence Eydoux appréhende le processus d'intégration professionnelle en évaluant les nuances pour les femmes immigrées et celles issues de l'immigration, par l'étude de leur perception des discriminations et des stratégies développées pour éviter une double assignation identitaire.

La culture comme vocation

Dubois Vincent
Paris : Raisons d'agir, 2013. - 199 p. – « Cours et travaux ».

2Certains métiers semblent attirer pour leur image plus que pour la stabilité d'emploi ou le niveau de revenus qu'ils garantissent. Ce sont des métiers dits « vocationnels ». Qu'est-ce qui rend ces métiers de la culture si attractifs ? Le livre rompt avec une lecture individualisante et psychologisante, faite de passion et de désir, pour mettre en évidence la logique et la dynamique d'un univers de positions sociales construites par la politique culturelle de l'État. Si les métiers de la culture sont « attractifs », c'est donc aussi qu'ils peuvent être envisagés comme une voie de salut dans un contexte de massification de l'enseignement supérieur et de fort chômage des jeunes : ce n'est pas à une « crise des vocations » que l'on a affaire mais à des « vocations de crise ».

Emploi

L'adieu au chômage : Non, les politiques n'ont pas tout essayé

Pellet Sandra (dir.)
in Regards croisés sur l'économie n° 13 (2013/1). - 294 p.

3« Si la France atteint un jour la barre des 500 000 chômeurs, ce sera la révolution », prévenait Georges Pompidou en 1967. Aujourd'hui, près de cinq millions de personnes sont inscrites à Pôle Emploi. Face à l'explosion de ce fléau, trop nombreux sont les décideurs qui se sont résolus au fatalisme. « Contre le chômage, disait un autre président de la République, on a tout essayé. » Ce numéro de Regards croisés sur l'économie s'inscrit en faux contre ce scepticisme. Non seulement les politiques n'ont pas tout essayé, mais les économistes ont fait des progrès considérables dans leur compréhension du marché du travail. Du rôle du contrat de travail à celui du salaire minimum en passant par les pratiques de management, les recherches les plus récentes soulignent la multiplicité des outils disponibles pour mieux allouer l'« offre » et la « demande » sur ce marché unique. Elles mettent en avant le rôle crucial joué par l'assurance chômage en temps de crise, quand la mode est à la dénonciation de ses « effets pervers » ; l'importance d'un service public de l'emploi ambitieux, quand la tendance est partout aux coupes budgétaires ; la nécessité d'une action vigoureuse sur le marché du logement, quand nombre de politiques publiques s'acharnent pourtant à freiner la mobilité résidentielle. C'est à la rencontre de ces découvertes et de leurs implications concrètes pour les politiques publiques qu'invite ce numéro, dans une synthèse originale et accessible à tous.

Formation

Classes préparatoires : la fabrique d'une jeunesse dominante

Darmon Muriel
Paris : La Découverte, 2013. - 325 p., « Laboratoire des sciences sociales ».

4Cette première enquête ethnographique sur les classes préparatoires vient donc combler un manque et remettre en question nombre d'idées reçues. Au travers d'une analyse très originale de l'« institution préparatoire », Muriel Darmon nous montre quels types de sujets y sont « fabriqués ». Elle met ainsi au jour les dispositifs de pouvoir qui s'y exercent, la manière dont l'institution produit une certaine forme de violence envers les élèves tout en étant soucieuse de leur bien-être, comment elle opère en individualisant à l'extrême plutôt qu'en homogénéisant et comment, ce faisant, elle renforce sa prise sur les individus. L'enjeu est de transformer les élèves en « maîtres du temps », aimant gérer l'urgence et haïssant les temps morts, et de leur faire intégrer un savoir critique légitime tout en valorisant leur capacité à appliquer des « recettes ». Ce faisant, c'est aussi à devenir dominant, à s'adapter aux nouvelles exigences du monde du travail et à y occuper des positions élevées que les prépas forment la jeunesse.

Devenir chercheur : écrire une thèse en sciences sociales

Hunsmann Moritz, Kapp Sébastien, (dir.)
Paris : EHESS, 2013. - 359 p. – « Cas de figure, 29 ».

5L'objet de cet anti-manuel est d'établir le lien entre une expérience par définition individuelle, conditionnée par la place centrale que l’écriture y occupe et le contexte institutionnel de la recherche, dans lequel les doctorants se sentent souvent perdus. Une conviction unanime a porté ses auteurs : faire de la recherche et écrire une thèse sont des savoir-faire qui non seulement s'apprennent, mais aussi qui se transmettent.

Expériences des adultes et professionnalités des formateurs

Charlier Evelyne, Boucenna Séphora, Roussel Jean-François (dir.)
Bruxelles : De Boeck, 2013. - 189 p. – « Perspectives en éducation & formation ».

6L'ouvrage aborde une problématique actuelle dans le champ de la formation des adultes. Chaque adulte est porteur de diverses expériences personnelles et professionnelles qui peuvent être considérées par le formateur soit comme une ressource, soit comme un obstacle à gérer en formation. L'expérience, produit de l'activité est aussi l'occasion de nouvelles activités de formation et, en cela, peut devenir un support d'apprentissage. L'apprentissage à partir de l'expérience interroge donc à la fois les dispositifs de formation et les professionnalités des formateurs. Mais comment les formateurs d'adultes tiennent-ils compte de l'expérience des formés dans la conception, le développement ou l'évaluation des dispositifs de formation ?En quoi ces choix définissent-ils leurs rôles, leurs professionnalités ? À la lumière de dispositifs de formation continuée qui misent sur l'expérience des adultes dans de diverses organisations (scolaires, marchandes et associatives), cet ouvrage questionne donc trois axes : le rapport des formateurs à l'expérience des formés ; les spécificités des dispositifs de formation ; l'identité des formateurs.

Les marchés scolaires : sociologie d'une politique publique d'éducation

Felouzis Georges, Maroy Christian, Zanten Agnès van
Paris : Presses universitaires de France, 2013. - 217 p. – « Education et sociétés ».

7Qu'entend-on par « marchés scolaires » ? Comment fonctionnent-ils au jour le jour et quel est l'impact de cette politique sur l'efficacité et l'équité de l'école ? Les trois auteurs, sociologues de l'éducation et spécialistes des politiques éducatives, utilisent les résultats des recherches internationales pour répondre à ces questions. Explicitant une triple forme des marchés scolaires (marchés « privés », quasi-marchés et marchés plus officieux), ils étudient ces marchés en action en mettant en évidence l'importance des contextes locaux et des interactions sur la durée. Ils analysent aussi les motifs et les conséquences des choix des parents et des interdépendances compétitives entre établissements, ainsi que les principaux modes de régulation de leur action. À la question centrale, « les marchés scolaires produisent-ils plus de liberté et permettent-ils plus d'innovations pédagogiques ou créent-ils une ségrégation accrue ? », les auteurs répondent de façon nuancée, en montrant que les effets de ce mode de coordination de l'action éducative varient en fonction des cadres nationaux et des dispositifs locaux.

Le stage : formation ou exploitation

Briant Vincent de, Glaymann Dominique (dir.)
Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2013. - 483 p. – « Essais ».

8Le stage est devenu aujourd'hui une étape incontournable des parcours de formation. Son essor intéresse nombre d'acteurs de la formation et de l'emploi, mais aussi de chercheurs dans de nombreuses disciplines. Tel qu'il fonctionne et se multiplie, le stage pose en effet différents problèmes : Quels sont ses potentialités et ses risques ? Peut-on distinguer « bons » et « mauvais » stages ? Quelle gouvernance des stages peut-on envisager ? Quelle place accorder au stage dans la formation, la professionnalisation et la validation des diplômes ? Comment optimiser le tutorat des stagiaires ? Mêlant réflexions théoriques et retours d'expérience, ce volume a l'ambition d'ouvrir le débat sur les stages en posant sans tabou des questions, mais aussi de poser les jalons d'une « bonne gouvernance » des stages au triple point de vue des organisations accueillant les stages, des stagiaires eux-mêmes et de leurs organismes de formation. Cet ouvrage réunit une partie des communications présentées à deux colloques l'un (La gouvernance des stages en débat) par le LaRgOteC (Laboratoire de recherche sur la gouvernance, territoires et communication, université Paris est) et l'autre (Les stages dans la formation d'ingénieur) par l'École des ponts Paris tech, ainsi que le programme de recherche du Restag (Réseau d'étude sur les stages et leur gouvernance).

Insertion

Logement, la spirale des inégalités : une nouvelle dimension de la fracture sociale et générationnelle

Bugeja-Bloch Fanny
Paris : Presses universitaires de France, 2013. - 271 p. – « Le lien social ».

9Aux difficultés sur le marché du travail s'ajoutent désormais les difficultés sur le marché de l'immobilier. Malgré l'amélioration continue des conditions de logement, l'accès à un logement abordable est loin d'être possible pour tous. Ce libre se fonde sur une comparaison entre la France et le Royaume-Uni. La spirale des inégalités est enclenchée, notamment au détriment des nouveaux précaires : les bas revenus, les classes sociales défavorisées et une grande partie de la jeunesse.

Méthodes

Territoires contemporains de la recherche biographique

Niewiadomski Christophe, Delory-Momberger Christine (dir.)
Paris : Téraèdre, 2013. - 239 p. – « Autobiographie et éducation ».

10La recherche biographique explore les processus de construction du sujet dans de l'espace social, à travers les configurations narratives qu'il donne à son existence et à ses expériences. Réexaminant les enjeux épistémologiques et les enjeux sociaux de ce courant de recherche, l'ouvrage illustre et documente l'évolution de la recherche biographique, de sa fondation et ses décisifs développements dans le champ de la formation des adultes à son élargissement à d'autres territoires d'investigation.

Profession

L'artisanat français : entre métier et entreprise

Mazaud Caroline
Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2013. - 217 p., « Le Sens social ».

11Où en est la réalité de l'artisanat français ? Ce livre reprend une question qui n'avait pas fait l'objet d'enquêtes approfondies depuis les années 1970-1980. En comparant la génération d'artisans issue du babyboom qui part à la retraite et celle qui s'est récemment installée, cet ouvrage s'attache à comprendre les transformations de l'artisanat. Il révèle que les modes d'accès au statut d'artisan se diversifient et le groupe des artisans se donne aujourd'hui moins à voir sous les traits d'un groupe social.

Travail

La confiance au travail

Karsenty Laurent (dir.)
Toulouse : Octarès, 2013. - 207 p., « Le travail en débats Hors-série ».

12L'objectif de cet ouvrage collectif est d'apporter un nouvel éclairage sur la réalité du travail, en s'intéressant à l'une de ses composantes majeure et néanmoins peu étudiée jusqu'ici : la confiance. S'il est important de clarifier son rôle, c'est parce qu'elle ne fait l'objet d'aucune formalisation dans l’entreprise. Le travail semble donc se régler et se gérer sans elle. Les chapitres de cet ouvrage démontreront, s'il en était besoin, qu'il s'agit là d'une illusion. Reste à comprendre comment la confiance influence l'efficacité de l'action et comment réunir les conditions pour qu'un travail en confiance soit possible durablement.

13Pour avancer dans cette réflexion, les auteurs de cet ouvrage ont cherché à répondre à 3 questions principales :

14− Comment définir et penser la confiance au travail ?

15− Comment comprendre son importance ?

16− Comment agir pour favoriser son développement et son maintien, voire pour la restaurer ?

17L'ouvrage apporte des réponses à ces questions à partir de points de vue complémentaires. Ces points de vue sont issus de disciplines différentes (psychologie, ergonomie, sociologie des organisations, sciences de gestion) ainsi que des pratiques professionnelles distinctes (recherche en sciences humaines, intervention sur l'amélioration des conditions de travail et la prévention des risques psychosociaux, intervention sur le dialogue social, conseil en management, conduite du changement).

Politiques sociales et comportements au travail : Hommage à Michelle Durand

Durand Claude
Toulouse : Octarès, 2013. - 231 p. – « Travail et activité humaine ».

18Cet ouvrage valorise le travail de recherche de Michelle Durand en donnant de larges extraits de ses propres travaux, commentés par les chercheurs qui travaillèrent avec elle (Anne Autrand, Guy Caire, Roland Guillon, Claude Hagège, Monique Vervaeke), ou qui travaillèrent sur les mêmes sujets (Georges Benguigui, Serge Bosc, Sami Dassa, Sabine Erbès-Seguin, Thierry Pillon, Lucie Tanguy). Les sujets traités restent d'une grande actualité : formation professionnelle et mobilité sociale, politiques du personnel et emploi, relations professionnelles et conflits sociaux, stratégies industrielles, mouvement ouvrier et mouvement écologique.

Réinventer le travail

Méda Dominique, Vendramin Patricia
Paris : Presses universitaires de France, 2013. - 264 p. – « Le lien social ».

19Revenant sur l'histoire longue du travail, cet ouvrage éclaire la façon dont nos sociétés sont devenues des « sociétés fondées sur le travail ». Il présente ensuite les données sur l'importance que les Européens accordent aujourd'hui au travail, mais aussi sur la place que celui-ci occupe à côté d'autres sphères porteuses comme la famille. Il pointe la contradiction entre les attentes projetées par les individus sur le travail et les changements sur le marché de l'emploi et dans les conditions de travail. Il s'interroge sur la capacité des organisations à concrétiser ces attentes, et notamment sur la possibilité de promouvoir un projet européen fondé sur la qualité de l'emploi. Adoptant une perspective générationnelle pour saisir les transformations du rapport au travail, il répond à plusieurs questions : qu'en est-il du rapport des jeunes générations au travail ? Dans quelle mesure l'âge, la génération ou le genre expliquent-ils la grande diversité des rapports au travail ?

Les mondes pluriels de Howard S. Becker : un travail sociologique et sociologie du travail

Perrenoud Marc (dir.)
Paris : La Découverte, 2013. - 137 p. – « Recherches ».

20Howard S. Becker n'a cessé d'étudier les mondes professionnels les plus divers. Abordés dans une perspective interactionniste, ceux-ci donnent à voir à chaque fois des modes de coopération et de négociation souvent plus tacite qu'explicite entre professionnels et avec le public à propos du contenu du travail, de son organisation, de l'identité professionnelle et de la distribution des rôles dans le « théâtre social du travail ». Cet ouvrage rassemble les contributions originales de trois générations de chercheurs francophones dont la sociologie beckerienne constitue le point d'ancrage commun. Dans chacun des cas étudiés, les auteurs pensent le travail comme un objet à la fois central et banal, activité quotidienne de fabrication du social, laissant se déployer la richesse et la complexité de ce « faire les choses ensemble » que Becker place au centre de sa démarche.

(Se) Former pour transformer le travail : Dynamiques de constructions d'une analyse critique du travail [texte imprimé]

Teiger Catherine, Lacomblez Marianne (dir.)
Québec : Presses de l'Université de Laval ; Bruxelles : ETUI, 2013. - 764 p. – « Santé et sécurité du travail ».

21La formation en santé et sécurité au travail revient sur le devant de la scène. Ce livre rédigé par un collectif international et interdisciplinaire expose les multiples facettes du projet d'une formation pour les acteurs des milieux de travail et ses évolutions depuis une cinquantaine d'années dans plusieurs pays : en Europe, au Québec et en Amérique latine. Les principes et les pratiques de cette « formation à/par l'analyse critique du travail, pour/par l'action » fondent un processus formatif réciproque (entre « formateurs » et « formés ») visant le partage des savoirs et la construction conjointe de connaissances utiles aux changements du travail. Émergent alors des suggestions pour une formation renouvelée des futurs ergonomes et autres spécialistes de la santé au travail. La circulation, historique et géographique, de savoirs et d'outils est un autre fil rouge de cet ouvrage qui offre, dans un DVD joint, la version originale de nombreux documents (vidéo, audio et textes). Les auteurs sont syndicalistes, délégués en santé, sécurité et conditions de travail, préventeurs, responsables en entreprise, chercheurs et intervenants en ergonomie, en psychologie du travail, en sociologie, en sciences de la gestion et en philosophie.

A signaler

En Amazonie : infiltré dans le « meilleur des mondes »

22Malet Jean-Baptiste
Paris : Fayard, 2013. - 155 p.

Les bons élèves : expériences et cadres de formation

23Daverne Carole, Dutercq Yves
Paris : Presses universitaires de France, 2013. - 212 p. – « Education et sociétés ».

L'école des producteurs : aux origines de l'enseignement technique en France, 1800-1940

24Lembré Stéphane
Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2013. - 339 p.- « Collection Carnot ».

L'efficacité de l'enseignement à distance : mythe ou réalité ; caractéristiques et méthodologies de l'efficacité de l'EAD

25Ben Abid-Zarrouk Sandoss
Paris : L'Harmattan, 2013. - 129 p.

Encaisser ! : Enquête en immersion dans la grande distribution

26Benquet Marlène
Paris : La Découverte, 2013. - 333 p.

Les enjeux de la formation tout au long de la vie pour l'intervention sociale : promotion sociale et citoyenne ou gestion de l'employabilité

27Hamzaoui Mejed (dir.)
Belgique : Les éditions de l'IEIAS, 2013. - 127 p. – « Refuts »

Ergonomie, Travail, conception, santé : Cinquantenaire de la Société d'Ergonomie de Langue Française. 1963-2013

28Drouin Annie (dir.), Arnaud-Ronssin Brigitte, Bouisset Simon, Grosse Corinne, Monod Hugues, Pottier Michel, Sperandio Jean-Claude
Toulouse : Octarès, 2013. - 435 p. – « Le travail en débats Hors série ».

L'expertise sur autrui : l'individualisation des politiques sociales entre droit et jugements

29Lima Léa (dir.)
Bruxelles : PIE - Peter Lang, 2013. - 242 p. « Action publique ; 10 ».

Favoriser l'insertion professionnelle et l'accès à l'emploi : les atouts des bibliothèques

30Perrin Georges (dir.)

31Villeurbanne : Presses de l'Enssib, 2013. - 188 p. – « La boîte à outils ; 28 ».

Fonction publique : entre enjeux collectifs et individuels : chronique d'une révolution silencieuse

32Freyder Arnaud
Paris : LDGJ/lextenso éd., 2013. - 382 p. – « Forum ».

L'insertion professionnelle des jeunes en échec scolaire : le projet des z'héros / Bopoungo, Jean Carletto

33Paris : L'Harmattan, 2013. - 185 p.

Les Microlycées : Accueillir les décrocheurs, changer l'école

34Broux Nathalie, Saint-Denis Eric
Issy-les-Moulineaux : ESF, 2013. - 205 p. – « Pédagogies. Références ».

La mise en récit de soi : place de la recherche biographique dans les sciences humaines et sociales

35Niewiadomski Christophe, Delory-Momberger Christine (dir.), Autes Michel (préf.)
Villeneuve d'Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2013. - 208 p. –» Métiers et pratiques de formation ».

Le mouvement Freinet : du fondateur charismatique à l'intellectuel collectif

36Peyronie Henri
Caen : Presses universitaires de Caen, 2013. - 254 p. – « Miscellanea ».

Penser la formation des professionnels de la santé : une perspective intégrative

37Parent Florence, Jouquan Jean ( dir.), De Ketele Jean-Marie (préf.)
Bruxelles : De Boeck, 2013. - 440 p. – « Pédagogies en développement ».

Persistances et évolutions : les nouveaux contours de l'ergonomie : Actes du Séminaire Paris 1, 11, 12 et 13 juin 2012

38Hubault François (dir.)
Toulouse : Octarès, 2013. - 120 p. – « Le travail en débats Série Séminaire Paris 1 ».

Pourquoi moi ? : l'expérience des discriminations

39Dubet François, Cousin Olivier, Macé Eric, Rui Sandrine
Paris : Éd. du Seuil, 2013. - 360 p.

La recherche clinique en sciences sociales

40Gaulejac Vincent de (dir.), Giust-Desprairies Florence, MassaAna

41Toulouse : Erès, 2013. - 345 p.- « Sociologie clinique ».

Le scandale de la pensée sociale : textes inédits sur les représentations sociales

42Moscovici Serge, Kalampalikis Nikos (préf.)
Paris : EHESS, 2013. - 319 p. – « Cas de figure ; 28 ».

Sociologie des outils de gestion : introduction à l'analyse sociale de l'instrumentation de gestion

43Chiapello Eve, Gilbert Patrick
Paris : La Découverte, 2013. - 294 p. – « Grands repères Manuels ».

Le surprésentéisme : Travailler malgré la maladie

44Monneuse Denis
Bruxelles : De Boeck, 2013. - 120 p. – « Méthodes et recherches ».

Vers une nouvelle conception de l'"idéaltype" du travailleur

45Malenfant Romaine, Côté Nancy (dir.), Duchesne Audrey (collab.)
Québec : Presses de l'Université du Québec, 2013. - 156 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Lectures », Formation emploi [En ligne], 124 | Octobre-Décembre 2013, mis en ligne le 08 janvier 2015, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/4119

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page