Navigation – Plan du site

Parcours de travailleurs handicapés : autonomies contrariées et désajustements institutionnels

Disabled workers’ life courses : impeded autonomies and institutional discrepancies
Laufbahn behinderter Berufstätiger : verhinderte Autonomie und institutionelle Fehlanpassungen
Itinerarios de trabajadores discapacitados : autonomías contrariadas y desajustes institucionales
Louis Bertrand
p. 33-50

Résumés

À l’instar d’autres politiques sociales, les politiques françaises du handicap insistent sur l’autonomie de décision des personnes handicapées, en se basant sur l’expression de leur « projet de vie ». Cet article s’intéresse aux mesures d’orientation concernant les « travailleurs handicapés ». Quelle est l’influence de ce statut sur leurs parcours ? Comment les professionnels de l’insertion agissent-ils sur les projets des demandeurs ? Nous montrons, d’une part, que l’autonomie des travailleurs handicapés est difficile à prendre en compte par les professionnels de l’insertion et, d’autre part, que bien des demandeurs n’ont pas de projet professionnel précis et s’en remettent alors aux préconisations des services d’orientation.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Quelle influence sur les parcours de vie ?
1.1 Une influence difficile à discerner
1.2 Agir sur les projets
2 Les relations à la MDPH, entre autonomie et remise de soi
2.1 L’autonomie des usagers face aux fonctionnements de la MDPH
2.2 « Merci de ce que vous pourrez faire de moi » ou s’en remettre à l’institution
Conclusion

Aperçu du début du texte

La notion d’autonomie travaille le champ intellectuel et politique depuis maintenant plusieurs décennies, qu’on y voit une mutation du capitalisme, un symptôme de l’individualisation des sociétés ou une injonction morale et politique (Jouan, Laugier, 2009). Pour caractériser ces conceptions de l’autonomie et leurs ambiguïtés, l’étude de certaines fractions de la population considérées comme dominées, vulnérables ou discriminées et de leur prise en charge publique paraît fructueuse (Bresson, 2004). D’une certaine manière, l’autonomie de ces personnes fait problème, qu’elle soit entravée ou déficitaire, qu’elle soit perçue comme dangereuse ou comme insuffisante.

Dans le champ des politiques sociales, la montée en puissance du thème de l’autonomie des demandeurs s’inscrit dans un mouvement d’individualisation des prises en charge et d’apparition des politiques d’insertion. L’accompagnement des personnes est censé se centrer sur leur projet, et la relation entre bénéficiaires et institu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Louis Bertrand, « Parcours de travailleurs handicapés : autonomies contrariées et désajustements institutionnels », Formation emploi, 139 | 2017, 33-50.

Référence électronique

Louis Bertrand, « Parcours de travailleurs handicapés : autonomies contrariées et désajustements institutionnels », Formation emploi [En ligne], 139 | Juillet-Septembre 2017, mis en ligne le 15 octobre 2017, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/5134

Haut de page

Auteur

Louis Bertrand

Sociologue. Post-doctorant, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) - Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (Cermes3), Villejuif

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page