Navigation – Plan du site

Formation à l’entrepreneuriat dans le secondaire français : quelles réalités politiques, du supranational au local ?

Entrepreneurship education in secondary education, in France: political realities from supranational level to local level
Ausbildung zum unternehmerischen Denken und Handeln in weiterführenden Schulen in Frankreich: die politischen Realitäten - überstaatlich bis lokal
Formación en emprendedorismo en el secundario francés: ¿qué realidades políticas de lo supranacional a lo local ?
Sylvain Starck
p. 127-145

Résumés

Suite aux assises de l’entrepreneuriat, en écho à des préconisations européennes, François Hollande (2013) annonce la mise en place d’un programme sur l’entrepreneuriat dans le secondaire. Qu’en est-il suite à la réforme du collège de 2016 ? Nous rappelons le contexte dans lequel un tel programme est appelé à se développer, en France, en interrogeant sa rhétorique. Puis, nous caractérisons le développement d’une formation à l’entrepreneuriat dans le secondaire, en France, du point de vue des politiques éducatives nationales et régionales. Enfin, nous interrogeons sa mise en œuvre dans la région Hauts-de-France.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Une rhétorique transnationale déclinée dans le contexte français
1.1 Un circuit argumentatif en faveur d’une éducation à l’entrepreneuriat
1.2 Déclinaison nationale d’une formation à l’entrepreneuriat dans le secondaire français
2 Une analyse territoriale du développement de l’éducation à l’entrepreneuriat dans le secondaire
2.1 Des politiques territoriales en faveur d’une EE
2.2 Entre l’échelon politique et les enseignants : des médiations réalisées par les acteurs
2.3 Des médiations réalisées par les instruments
Conclusion

Aperçu du début du texte

Dans son discours du 29 avril 2013, en clôture des assises de l’entrepreneuriat, le président François Hollande précisait le rôle que l’école devait tenir dans le développement de l’entrepreneuriat, en France : « Notre premier devoir, c’est donc de stimuler l’esprit d’entreprise, l’initiative, dans tous les domaines. C’est d’abord le rôle de l’école. (…) Il est donc prévu, de la sixième à la terminale, un programme sur l’entreprenariat ». Cette nouvelle mission confiée à l’école est à resituer dans une histoire qui a fait de l’école française non seulement le creuset de la Nation, mais aussi un vecteur essentiel de sa puissance économique. Or, l’entrepreneuriat se présente aujourd’hui comme l’activité qui permet de tirer la meilleure plus-value d’une « idée » et donc de soutenir avec succès le défi d’une telle économie. Afin de « mobiliser tous les talents », selon les propos de F. Hollande dans ce même discours, les formations à l’entrepreneuriat sont appelées à dépasser leur périm...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Starck, « Formation à l’entrepreneuriat dans le secondaire français : quelles réalités politiques, du supranational au local ? », Formation emploi, 140 | 2017, 127-145.

Référence électronique

Sylvain Starck, « Formation à l’entrepreneuriat dans le secondaire français : quelles réalités politiques, du supranational au local ? », Formation emploi [En ligne], 140 | octobre-décembre 2017, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 21 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/5240

Haut de page

Auteur

Sylvain Starck

Maître de conférences en sciences de l’éducation, Laboratoire Interuniversitaire des sciences de l’Éducation et de la communication

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page