Navigation – Plan du site

Construire la compétence collective par la transmission entre générations : le tutorat, entre tradition et modernité

Building the collective competence by transmission between generations : tutoring, between tradition and modernity
Bildung einer kollektiven Kompetenz durch generationsübergreifende Übermittlung : das Tutorensystem zwischen Tradition und Moderne
Construir la competencia colectiva mediante la transmisión entre generaciones : la tutoría entre tradición y modernidad
Vladimir Iazykoff
p. 89-105

Résumés

À partir de constats réalisés à la SNCF, on montre que la compétence collective se construit lors de la transmission professionnelle entre générations. Les formes institutionnelles de tutorat mises en œuvre dans l’entreprise ne recouvrent pas l’ensemble des pratiques et l’univers traditionnel des métiers et du compagnonnage n’est pas toujours pertinent comme modèle pour l’innovation souhaitée dans le monde du travail, au point de susciter une interrogation sur leur signification dans un contexte de transformations.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1 Un tutorat sur le modèle du compagnonnage
2 Les limites d’un tutorat institutionnalisé
2.1 Une conception réductrice des relations entre générations
2.2 Un rapport à la notion de métier qui freinerait les innovations requises
3 Un océan implicite de tutorat au quotidien
3.1 Quand le collectif pilote l’apprentissage
3.2 Des pratiques d’accompagnement qui diffèrent selon les métiers
Conclusion

Aperçu du début du texte

La situation démographique a un effet sur les relations intergénérationnelles. Ainsi, dans le monde du travail et dans les entreprises, le développement de la compétence collective, dans la durée, suppose l’organisation d’une transmission des connaissances et d’expérience entre générations. Le tutorat en représente une des formes les plus courantes.

De ce fait, la transmission des savoirs professionnels est devenue un enjeu essentiel des politiques publiques et des stratégies d’entreprise ces dernières années (Wittorski, 2015). Elle apparaît en effet comme nécessaire pour répondre aux objectifs d’évolution de plus en plus rapides au sein des entreprises. Ces objectifs étant notamment de pérenniser des savoirs essentiels, dans un contexte démographique marqué par le nombre élevé de salarués atteignant l’âge de la retraite, et en même temps de permettre l’adaptation au changement, développer la polyvalence et la mobilité, etc.

À partir d’une recherche réalisée en entreprise, cet articl...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vladimir Iazykoff, « Construire la compétence collective par la transmission entre générations : le tutorat, entre tradition et modernité », Formation emploi, 141 | 2018, 89-105.

Référence électronique

Vladimir Iazykoff, « Construire la compétence collective par la transmission entre générations : le tutorat, entre tradition et modernité », Formation emploi [En ligne], 141 | Janvier-Mars 2018, mis en ligne le 15 avril 2020, consulté le 15 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/5299

Haut de page

Auteur

Vladimir Iazykoff

Maître de conférences, HDR (habilité à diriger des recherches), université Paris-Est Marne-la-Vallée, département sciences humaines et sociales, sociologie

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page