Navigation – Plan du site
Hors Dossier

Logiques d’appropriation d’une charte qualité portant sur l’accompagnement à la VAE

Ways of appropriation of a quality guideline for accompanying candidates in recognition of prior learning
Aneignung einer Qualitätscharta bei der Betreuung der Anerkennung praktisch erworbener Berufs-kompetenzen (VAE)
Lógicas de apropiación de un manual de calidad sobre el acompañamiento de VAE (validación de la experiencia adquirida)
Jennifer Urasadettan, Gérard Podevin, Nathalie Beaupère et Gilles Pinte
p. 213-232

Résumés

L’accompagnement des candidats à la validation des acquis de l’expérience (VAE) redevient un objet d’attention, dans un contexte de baisse des flux de candidats et d’évolution du cadre réglementaire. Comment la mise en place d’un dispositif (une charte) visant à améliorer la qualité de l’accompagnement à la VAE par l’action publique a-t-elle une incidence sur le niveau d’appropriation de ses destinataires ? L’étude met en évidence la nécessaire coopération entre initiateur (région) et récipiendaires (accompagnateurs). L’appropriation joue à trois niveaux : celui du sens accordé au dispositif (d’une charte de qualité à une charte favorisant la communication entre acteurs), celui de sa mise en œuvre (décidée conjointement), et celui de sa portée (d’une professionnalisation des accompagnateurs à celle d’un champ d’activité).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1 Le difficile processus d’appropriation dans l’accompagnement à la VAE
1.1 Entre régulations plurielles et difficultés d’appropriation
1.2 Le processus d’appropriation, au carrefour de plusieurs logiques
2 Quel sens donner à la nouvelle charte d’accompagnement à la VAE ?
2.1 La charte de 2008 : vers une harmonisation de régulations plurielles
2.1.1 Le point de vue de la région
2.1.2 Le point de vue de ses signataires
2.1.3 Un dispositif qui revêt une « valeur caution » forte
2.2 La Charte de 2016 : vers un changement de régime pour une réelle appropriation
2.2.1 Le point de vue de la Région
2.2.2 Le point de vue des accompagnateurs
2.2.3 Vers une « valeur d’appropriation » ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

La VAE semble aujourd’hui à un tournant. Depuis 2009, le nombre des candidats et celui des validations totales sont en baisse. Aussi, le législateur semble vouloir donner un second souffle à ce dispositif. D’une part, il incite un plus grand nombre de candidats à s’y engager, en rendant la VAE éligible au CPF (Compte Personnel de Formation), dans le cadre de la loi de mars 2014 réformant la formation professionnelle. D’autre part, il favorise la validation par l’amélioration de l’accompagnement des candidats (décret du 12 novembre 2014). Sur ce dernier point, il précise la méthodologie de l’accompagnement – qui était peu explicitée jusque-là. Il étend en outre son périmètre, depuis l’étape d’orientation vers la bonne certification et la recherche de financements, jusqu’au second passage devant le jury en cas de validation partielle. Cette mesure est censée améliorer l’accompagnement, puisque la réussite à une procédure VAE est largement déterminée par le choix de la certification vi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jennifer Urasadettan, Gérard Podevin, Nathalie Beaupère et Gilles Pinte, « Logiques d’appropriation d’une charte qualité portant sur l’accompagnement à la VAE », Formation emploi, 141 | 2018, 213-232.

Référence électronique

Jennifer Urasadettan, Gérard Podevin, Nathalie Beaupère et Gilles Pinte, « Logiques d’appropriation d’une charte qualité portant sur l’accompagnement à la VAE », Formation emploi [En ligne], 141 | Janvier-Mars 2018, mis en ligne le 15 avril 2020, consulté le 24 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/5336

Haut de page

Auteurs

Jennifer Urasadettan

Maître de conférences en gestion, université de Rennes, Liris (Laboratoire interdisciplinaire de recherche en innovations sociétales), EA 7481, F-35000 Rennes, France

Gérard Podevin

Ingénieur de recherche en économie au Cereq, université de Rennes, Centre associé au Céreq de Rennes, Faculté des sciences économiques

Articles du même auteur

Nathalie Beaupère

Chargée d’études en sociologie au Céreq, université de Rennes, Centre associé au Céreq de Rennes

Articles du même auteur

Gilles Pinte

Maître de conférences en sciences de l’éducation, université Bretagne Sud

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page