Navigation – Plan du site

Ouverture philosophique

À l’école, laisser ou donner une chance ?
At school, leave or give a chance ?
In der Schule: eine Chance lassen oder geben?
En la escuela ¿dejar o dar una oportunidad?
Vincent Lorius
p. 19-32

Résumés

Dans le langage commun, la chance se saisit ou se donne. Au sein des institutions éducatives, ces deux formes se distinguent suivant que l’on « laisse » une chance ou qu’on la « donne ». Selon la première option, on favorisera un projet éducatif qui promeut la « conversion » du sujet (à des principes, des valeurs, des façons d’être…). Au contraire, selon la seconde, on organisera des prises en charge qui visent une « métamorphose » de l’individu. L’objectif éducatif est alors de créer les conditions d’une intégration personnelle de ces mêmes éléments. Cet article dégage quelques arguments en faveur de cette seconde façon de faire, en mobilisant une étude en cours sur les conseils de discipline au sein d’établissements d’enseignement du second degré.

Haut de page

Entrées d’index

Index JEL :

I29 - Other
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1 Le rapport à la morale scolaire commune ou le positionnement éthique
1.1 Laisser ou donner une chance, à l’aune des conseils de discipline
1.2 Le contexte de la recherche 
1.3 Le cadre réglementaire : un projet normatif, un contenu évaluatif
1.4 Analyser les rapports des conseils de discipline
2 Renaissance, rachat : laisser une chance
2.1 Les conseils de type 3 : une dernière chance pour éviter le décrochage
2.2 Les conseils de type 4 : laisser une deuxième chance ou le rachat
3 Accompagnement, reprise : donner une chance
3.1 Les conseils de type 1 : l’exclusion comme seconde chance
3.2 Les conseils de type 2 : promouvoir un avenir scolaire inconditionnel
Conclusion : donner une chance ou promouvoir effectivement des droits

Aperçu du début du texte

Introduction

Dans le langage commun, la chance, cela se saisit ou se donne. Elle serait donc, soit une rencontre entre la contingence et la volonté d’un sujet, soit la réception d’une possibilité allouée par un tiers. Au sein des institutions éducatives, ces deux formes existent et se distinguent suivant que l’on « laisse » une chance ou qu’on l’attribue. S’interroger sur le sens et la portée du fait de donner ou de laisser une chance dans les prises en charge éducatives revient donc à explorer la place accordée à la volonté et à l’implication des jeunes. En effet, soit la qualité du parcours éducatif dépend d’abord de l’engagement de l’éduqué (l’implication est une condition pour que les dispositifs éducatifs soient efficaces ou même tout simplement possibles), soit cette réussite dépend plutôt de la capacité des prises en charge à générer un engagement (l’implication est alors considérée comme une possibilité). Cet article vise à tenter de tirer les conséquences de chacune de ces o...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Lorius, « Ouverture philosophique », Formation emploi, 143 | 2018, 19-32.

Référence électronique

Vincent Lorius, « Ouverture philosophique », Formation emploi [En ligne], 143 | Juillet-Septembre, mis en ligne le 20 novembre 2020, consulté le 15 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/6039

Haut de page

Auteur

Vincent Lorius

Docteur en sciences de l’éducation, chargé de cours à l’université de Bourgogne Franche Comté. Membre du Groupe de recherche sur l’éducation éthique et l’éthique dans l’éducation (GREE)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page