Navigation – Plan du site

La « deuxième chance » : comparer des dispositifs diplômants de « ré-inclusion scolaire », en France et en Argentine

The “second chance” : comparing graduating “school re-including” plans, in France and in Argentina
Die „zweite Chance“ : Wiedereinstieg mit Schulabschluss – Frankreich und Argentinien im Vergleich
La “segunda oportunidad” : comparar dispositivos de “reingreso escolar” que otorgan certificados, en Francia y en Argentina
Filippo Pirone
p. 183-202

Résumés

Cet article se propose d’analyser les manières d’appréhender la « deuxième chance » au sein de l’école, en Argentine et en France. à travers l’étude et la comparaison de trois dispositifs diplômants de « ré-inclusion scolaire » d’anciens décrocheurs, nous montrons que, malgré les différences structurelles et contextuelles, les deux systèmes intègrent, en leur sein, les logiques contemporaines de l’inclusion scolaire, tout en les confinant à leurs marges. En effet, ces dispositifs ne peuvent pas suffire à renverser les mécanismes traditionnels d’« indifférence aux différences », d’exclusion et de sélection scolaires et sociales.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction
• Un paradoxe
• Une approche comparative des « cas les plus contrastés » : les « dispositifs éducatifs »
• Les trois critères de comparaison
1 Des dispositifs imposés par le haut ou impulsés par le bas ?
1.1 Le « bachillerato popular » : une victoire des mouvements populaires précarisés par la crise de 2001
1.2 Le PIT : un « bouche-trou » pour respecter l’obligation scolaire prolongée
1.3 Le micro-lycée ou l’institutionnalisation d’une innovation locale
1.4 Des dispositifs impulsés par le haut ou par le bas
2 Principes implicites et objectifs des trois dispositifs
2.1 Le « bachillerato popular » : à l’école de l’engagement politique
2.2 Le PIT : entre « maintien scolaire » et transition vers l’emploi
2.3 Le micro-lycée : le baccalauréat comme objectif ultime
2.4 Des dispositifs centrés sur du « scolaire », du « professionnel » ou du « citoyen »
3 Des relations « extensives » ou « intensives » avec le reste du système scolaire » ?
3.1 Le « bachillerato popular » : une école « à part (entière) »
3.2 Le PIT : une « école-chorizo » pour « aimer les élèves »
3.3 Le micro-lycée : une école pour « réparer des identités cassées »
3.4 Des dispositifs pour innover de façon « extensive » ou « intensive »
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Au sein de nombreux systèmes éducatifs contemporains, on assiste à une montée d’un phénomène que l’on pourrait qualifier de « scolarisation des problèmes sociaux » (Smeyers & Depaepe, 2009). Il efface la séparation spatio-temporelle et symbolique traditionnelle entre l’école et le monde extérieur sur lequel elle est « ouverte » (Bernstein, 1997). Ainsi, l’école assume aujourd’hui une fonction de prise en charge des (nouveaux) besoins sociaux. Parmi ces derniers, à l’ère de la montée des logiques d’inclusion scolaire (Ebersold, 2009), celui de la remédiation du « décrochage » est considéré comme l’un des plus importants. Cela conduit les politiques d’éducation nationales et internationales à trouver des solutions permettant d’accorder aux « décrocheurs », ces élèves ayant abandonné précocement l’école, une « deuxième chance » de l’intégrer.

Nous nous proposons ici d’analyser et de comparer la façon dont les systèmes éducatifs français et argentin tentent de répondre à la q...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Filippo Pirone, « La « deuxième chance » : comparer des dispositifs diplômants de « ré-inclusion scolaire », en France et en Argentine », Formation emploi, 143 | 2018, 183-202.

Référence électronique

Filippo Pirone, « La « deuxième chance » : comparer des dispositifs diplômants de « ré-inclusion scolaire », en France et en Argentine », Formation emploi [En ligne], 143 | Juillet-Septembre, mis en ligne le 20 novembre 2020, consulté le 19 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/6345

Haut de page

Auteur

Filippo Pirone

Maître de conférences en sciences de l’éducation. Université de Bordeaux, école supérieure du professorat et d’éducation d’Aquitaine, Laboratoire Cultures Education et Sociétés

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page