Navigation – Plan du site

Décrocher, et après ? Les effets de l’expérience scolaire sur le devenir des élèves

Dropping out, and after ? The effects of school experience on student’s positions
Vorzeitiger Schulabbruch – und dann ? Auswirkungen der schulischen Erfahrungen auf die Zukunft der Jugendlichen
Abandonar y después ? Los efectos de la experiencia escolar sobre el futuro de los estudiantes
Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut
p. 15-34

Résumés

Dans quelles situations se trouvent les jeunes ayant interrompu leur formation secondaire avant l’obtention d’un diplôme ? Une enquête réalisée auprès de 2 935 jeunes en situation de décrochage, interrogés en moyenne treize mois après leur décrochage, révèle qu’ils sont majoritairement au chômage ou en inactivité. Toutefois, une part non négligeable d’entre eux se trouve en emploi ou en formation à temps plein. La diversité des expériences scolaires de ces jeunes affecte significativement leurs premiers pas dans le processus d’insertion : les expériences les moins douloureuses et les plus proches d’une qualification complète favorisent l’accès à l’emploi, le décrochage précoce dès le collège éloignant au contraire du marché du travail.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1 Après le décrochage, l’insertion dépend de l’expérience scolaire antérieure
2 Une enquête sur les motifs de décrochage scolaire
3 Caractéristiques et situation des jeunes après un décrochage scolaire
3.1. Des expériences scolaires diverses et difficiles
3.2. Après le décrochage, des jeunes majoritairement au chômage ou en inactivité
3.3. Un accès à l’emploi fortement lié au niveau de formation atteint au moment du décrochage
3.3.1. Les filles et les moins défavorisés raccrochent davantage, tandis que les décrocheurs de Terminale accèdent plus à l’emploi
3.3.2. Les jeunes ruraux sont plus fréquemment au chômage
3.3.3. Décrocher suite à des difficultés personnelles ou à une orientation contrainte éloigne de l’emploi
4 Un risque d’inactivité plus élevé pour les jeunes non accompagnés
Conclusion

Aperçu du début du texte

Que deviennent les jeunes après un décrochage scolaire ? Quelles relations peut-on établir entre leur situation et leur expérience scolaire ? Peu de données permettent de répondre simultanément à ces deux questions. Les enquêtes de Panel de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale (DEPP) fournissent des éléments, mais ils restent fortement centrés sur les caractéristiques objectivables du parcours scolaire (par exemple, les redoublements, des évaluations standardisées, etc.) (Afsa, 2013 ; Caille, 2014). Par ailleurs, les travaux qualitatifs interrogent les jeunes sur leur expérience, mais généralement à partir de dispositifs de remédiation (par exemple, les dispositifs relais dans Millet & Thin, 2005). De facto, cela exclut les jeunes qui, malgré le décrochage, ne recourent pas à ces dispositifs. De ce point de vue, la mise en œuvre du Système interministériel d’échanges d’informations (SIEI), en 2011, fournit pour la...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut, « Décrocher, et après ? Les effets de l’expérience scolaire sur le devenir des élèves », Formation emploi, 144 | 2018, 15-34.

Référence électronique

Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut, « Décrocher, et après ? Les effets de l’expérience scolaire sur le devenir des élèves », Formation emploi [En ligne], 144 | Octobre-Décembre, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 16 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/6470

Haut de page

Auteurs

Pierre-Yves Bernard

Maître de conférences en sciences de l’éducation. Centre de recherche en éducation de Nantes, université de Nantes

Articles du même auteur

Christophe Michaut

Maître de conférences en sciences de l’éducation. Centre de recherche en éducation de Nantes, université de Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page