Skip to navigation – Site map
Hors Dossier

Public, privé et éducation prioritaire : une analyse comparative de la mixité sociale à l’école

Public, Private and Priority education zones : a comparative analysis of social mixing at school
Bildung im öffentlichen, privaten und vorrangigen Sektor : eine vergleichende Analyse der sozialen Vielfalt an den Schulen
Lo público, lo privado y la educación prioritaria : un análisis comparativo de la diversidad social en la escuela
Pierre Courtioux and Tristan-Pierre Maury
p. 133-154

Abstracts

Based on social segregation indices for the period 2004-2014, we compare the level of social mixing at the middle school level between private schools and public schools in and out of priority education zones (ZEP). Private schools are slightly over-represented among the most “mixed” as well as the most “segregated” schools. At a given level of diversity, private schools receive relatively less disadvantaged social backgrounds pupils. Excluding ZEP schools, the most “segregated” schools have a tendency to separate students with advantaged social background and other students.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

1 Les enjeux de la mixité sociale selon le secteur privé, public ou d’éducation prioritaire
1.1 Secteurs public, privé et de l’éducation prioritaire
1.2 Mesurer la mixité sociale à l’aide d’indicateurs statistiques de ségrégation 
2 Le privé, surreprésenté parmi les collèges les plus « mixtes » et les plus « ségrégés »
2.1. Un degré de mixité sociale plutôt stable sur la période 2004-2014
2.2. La place relative de chaque secteur tout au long de la distribution des collèges
2.3. Comment les collèges font-ils de la mixité sociale ?
Conclusion 

Text / first lines

Au sein des débats récents sur les inégalités sociales à l’école (cf. les enquêtes PISA analysées dans OCDE 2016, notamment), la mixité sociale à l’école est aujourd’hui un enjeu politique majeur. En effet, en maintenant une partie des élèves d’origine sociale défavorisée dans un environnement moins propice à la réussite scolaire, l’absence de mixité sociale semble remettre en cause le principe « d’égalité des chances » au fondement de l’école républicaine française. Le rapport d’information de Durand & Salles (2015) détaille le caractère durablement inégalitaire de l’école en France. Ainsi, les différents indicateurs de mixité sociale ne laissent apparaître aucune amélioration depuis vingt ans (Trancart, 2012 ; Thaurel-Richard & Murat, 2013). De plus, si les effets globaux de la mixité sociale sur la réussite scolaire sont difficiles à mesurer, plusieurs auteurs insistent sur le renforcement de « ghettos scolaires » et leur effet négatif sur la qualité des apprentissages (Van Zante...

Top of page

References

Bibliographical reference

Pierre Courtioux and Tristan-Pierre Maury, « Public, privé et éducation prioritaire : une analyse comparative de la mixité sociale à l’école », Formation emploi, 144 | 2018, 133-154.

Electronic reference

Pierre Courtioux and Tristan-Pierre Maury, « Public, privé et éducation prioritaire : une analyse comparative de la mixité sociale à l’école », Formation emploi [Online], 144 | Octobre-Décembre, Online since 31 December 2019, connection on 25 August 2019. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/6703

Top of page

About the authors

Pierre Courtioux

Directeur de recherche en économie à l’EDHEC (École des Hautes Études Commerciales), affilié au pôle de recherche en économie

Tristan-Pierre Maury

Professeur d’économie à l’EDHEC (École des Hautes Études Commerciales), affilié au pôle de recherche en économie

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page