Navigation – Plan du site

L’apprentissage, un meilleur « rendement » professionnel en France qu’en Allemagne

The returns to apprenticeship training on the labour market : better outcomes in France than in Germany
Höherer Nutzen einer Ausbildung auf dem französischen Arbeitsmarkt als auf dem deutschen
El aprendizaje, un mejor “rendimiento” profesional en Francia que en Alemania 
Clément Brébion
p. 101-127

Résumés

Cet article compare l’effet des études en apprentissage sur l’accès au marché du travail, en France et en Allemagne, entre 1998 et 2013. Les données utilisées proviennent du German Socio-Economic Panel et des Enquêtes Génération du Céreq. Des estimations par variables instrumentales révèlent que, relativement aux études par la voie scolaire standard, l’apprentissage offre un avantage sur le marché du travail plus élevé en France qu’en Allemagne, à la sortie de l’enseignement secondaire. En fin de contrat, les taux d’embauche dans les entreprises de formation sont plus élevés en Allemagne, mais pour les jeunes non retenus, trouver un emploi sur le marché externe s’avère plus aisé en France. À la sortie du supérieur, dans les deux pays, être diplômé de l’apprentissage n’apporte pas d’avantage sur le marché du travail.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1 Apprentissage et insertion : modèles institutionnels et état de la littérature
1.1 L’apprentissage, une formation hétérogène…
1.2… améliorant la transition vers l’emploi, en France, et, de façon plus ambiguë, en Allemagne…
1.3… suivant des mécanismes variés dont l’analyse peine à établir dans quel pays l’avantage relatif est le plus fort
2 Données et stratégie d’identification par variables instrumentales
2.1 Des données issues de deux enquêtes nationales
2.2 La prise en compte des différences intrinsèques ou biais de sélection
3 L’apprentissage, un cursus plus efficace en France qu’en Allemagne
3.1 L’effet moyen de l’apprentissage sur l’insertion, le type de contrat et les salaires
3.2 Cerner les processus d’orientation pour définir la population cible – l’équation de première étape
3.3 L’impact causal de l’apprentissage sur l’insertion de la population cible – l’équation de seconde étape
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

En Allemagne, depuis 1991, le taux de chômage des 15-25 ans est en moyenne inférieur de 11 points de pourcentage (p.p.) au taux français. Pour la population des 25-74 ans, l’écart est de 0.5 p.p.. On explique généralement la réussite allemande en termes d’intégration spécifique de ses jeunes par l’importance de son système d’apprentissage. Ainsi, plus de la moitié de chaque cohorte d’âge en est diplômée, alors que le développement de l’alternance explique une large part de la variance internationale du niveau du chômage des jeunes (Van der Velden & Wolbers, 2003).

En France, en revanche, l’apprentissage est minoritaire. Les études professionnelles concernent près de la moitié des élèves du secondaire, comme en Allemagne ; pour autant, seul le tiers d’entre eux suit un apprentissage, contre plus du double outre-Rhin. Institutionnalisée dans les années d’après-guerre, cette situation est remise en question à partir des années 1970, avec l’accroissement du chômage des moins ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Clément Brébion, « L’apprentissage, un meilleur « rendement » professionnel en France qu’en Allemagne », Formation emploi, 146 | 2019, 101-127.

Référence électronique

Clément Brébion, « L’apprentissage, un meilleur « rendement » professionnel en France qu’en Allemagne », Formation emploi [En ligne], 146 | Avril-Juin 2019, mis en ligne le 26 juin 2019, consulté le 20 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/7413

Haut de page

Auteur

Clément Brébion

Doctorant en économie à l’École d’Économie de Paris et à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page