Navigation – Plan du site

AccueilNuméros150Les formateurs et formatrices en ...

Les formateurs et formatrices en entreprise : impact de leur posture sur les formes de socialisation professionnelle des apprenti·e·s

On-the-job trainers : impact of their stance on the various forms of professional socialisation of apprentices
Berufsbildner und Berufsbildnerinnen : die Auswirkung ihrer Position auf die Formen der beruflichen Sozialisierung der Lernenden.
Las/os formadores en empresas : impacto de su postura sobre las formas de socialización profesional de las/os aprendices
Barbara Duc, Nadia Lamamra et Roberta Besozzi
p. 167-188

Résumés

En Suisse, l’apprentissage dual, qui alterne cours en école professionnelle et formation en entreprise, représente la filière de formation postobligatoire la plus empruntée par les jeunes. Nous discutons ici de son lien avéré avec le marché du travail, à partir de l’analyse des socialisations professionnelles qui s’y déroulent. Nous nous intéressons aux agents de socialisation centraux, les formateurs et formatrices en entreprise. Des analyses qualitatives (contenu thématique, typologie) permettent d’identifier différentes dimensions de la socialisation des apprenti·e·s. Elles seront ensuite articulées à des types distincts de personnes formatrices, construits sur la base de leur perception des apprentii·e·s et de leur rapport au travail. Cela mettra en évidence comment la manière d’endosser la fonction de formation influence l’une ou l’autre des dimensions de la socialisation professionnelle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1 Des socialisations professionnelles plurielles
2 Une typologie qui fait émerger des postures distinctes de personnes formatrices
2.1 Les « entrepreneur·e·s de soi »
2.2 Les « garant·e·s du métier »
2.3 Les « reconverti·e·s »
2.4 Les « nostalgiques »
3 Des socialisations qui renvoient aux particularités de l’apprentissage en entreprise
3.1 Préparer de futur·e·s professionnel·le·s à un métier
3.2. Une socialisation au travail qui passe par les compétences transversales
3.3. Socialisation à deux destins professionnels
3.4 Socialisation à l’entreprise
3.5 Socialisation au monde adulte
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Apprentissage dual (voir Encadré 1) et marché du travail sont étroitement liés (Hanhart, 2006). Ce lien étroit est particulièrement manifeste dans la position centrale occupée par les entreprises dans le dispositif (SEFRI, 2017). En effet, la transmission des savoirs et savoir-faire se fait, la majeure partie du temps, en situation de travail. Elle ne se réalise pas seulement « dans », mais aussi « par » et « pour » l’activité productive (Thébault, 2018).

Deux logiques antinomiques coexistent, la production et la formation (Moreau, 2003), avec une forte détermination de la formation par les contraintes et exigences productives (Chrétien & Métral, 2016 ; Thébault, 2018). Ces dernières ont un impact sur les tâches attribuées aux apprenti·e·s, sur les modalités d’encadrement, mais encore sur les formes et les contenus de socialisation professionnelle. C’est ce que la présente contribution se propose de questionner en considérant le dispositif dual, et en particulier son vole...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Barbara Duc, Nadia Lamamra et Roberta Besozzi, « Les formateurs et formatrices en entreprise : impact de leur posture sur les formes de socialisation professionnelle des apprenti·e·s », Formation emploi, 150 | 2020, 167-188.

Référence électronique

Barbara Duc, Nadia Lamamra et Roberta Besozzi, « Les formateurs et formatrices en entreprise : impact de leur posture sur les formes de socialisation professionnelle des apprenti·e·s », Formation emploi [En ligne], 150 | avril-juin 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 05 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/8313 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.8313

Haut de page

Auteurs

Barbara Duc

Docteure en sciences de l’éducation et senior researcher à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle, Suisse. Ses thèmes de recherche sont la transition école-travail, les arrêts d’apprentissage, la socialisation professionnelle et les compétences transversales

Articles du même auteur

Nadia Lamamra

Docteure en sciences sociales. Professeure à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle, Suisse. Elle y est aussi responsable du champ de recherche « Processus d’intégration et d’exclusion ». Ses thèmes de recherche sont les questions de transition école-travail, d’insertion professionnelle, les arrêts d’apprentissage et la santé au travail

Articles du même auteur

Roberta Besozzi

Doctorante en sociologie à l’Université de Lausanne. Sa thèse porte sur les formateurs et formatrices en entreprise dans le contexte actuel du travail et pour lesquel·le·s elle a conçu une typologie originale. Sociologue du travail, ses thèmes de recherche sont notamment le rapport au travail et la santé au travail, ainsi que la socialisation professionnelle

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search