Navigation – Plan du site

AccueilNuméros152« Faire pour apprendre » en école...

« Faire pour apprendre » en écoles de production, un autre modèle de formation ?

“Learning by doing” : another model of training ?
„Lernen durch Praxis“ in den Produktionsschulen – ein anderes Ausbildungsmodell ?
"Hacer para aprender" en escuelas de producción, ¿otro modelo de formación ?
Pierre-Yves Bernard, Pauline David et Céline Jacob
p. 29-48

Résumés

La formation professionnelle initiale française a connu un processus de scolarisation à partir du milieu du XXe siècle, sous l’influence du modèle de la forme scolaire. La présente étude analyse le cas d’une initiative du secteur privé, encore trop peu connue, apparue à la fin du XIXe siècle et désormais en expansion sur le territoire français : les écoles de production. En pratiquant un apprentissage en école, mais en condition de production réelle, elles rompent avec la forme scolaire de la formation professionnelle. L’enquête montre cependant qu’elles s’inscrivent dans le paysage institutionnel via la préparation des diplômes nationaux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

1 Un nouveau venu dans la formation professionnelle initiale en France ?
1.1 Le modèle de formation des écoles de production
1.2 Origine historique et essor récent
1.3 Un espace de renouvellement d’une formation professionnelle fortement scolarisée ?
2 Une enquête sur le modèle de formation des écoles de production
2.1 Présentation de l’enquête
2.1.1 Géranium : une école de production autonome
2.1.2 Eucalyptus : une école de production intégrée
2.1.3 Entre logiques marchande et domestique
2.2 Un public défavorisé
2.3 Des maîtres professionnels par vocation ?
3 Un modèle de formation en tension
3.1 Apprendre un métier ou obtenir un diplôme
3.2 Centrer la formation sur les gestes professionnels ou sur des compétences sociales ?
3.3 Trouver l'équilibre entre formation et production
Conclusion

Aperçu du début du texte

En France, la formation professionnelle du second degré est majoritairement organisée par voie scolaire dans le cadre des lycées professionnels. Ainsi, 74 % des jeunes en formation professionnelle des niveaux V (CAP, deux années de formation après la troisième) et IV (baccalauréat, trois années de formation après la troisième) sont inscrits dans ce type d’établissements (DEPP, 2018). Les formations en apprentissage, sous contrat de travail avec un employeur et en alternance entre situations de travail et formation en CFA (Centres de formation d’apprentissage), constituent une voie alternative (Moreau, 2003), d’ailleurs fortement valorisée dans les politiques éducatives récentes, mais avec un succès très limité (Pesonel & Zamora, 2017).

Beaucoup plus marginal que les deux précédents, un troisième réseau, constitué par les écoles de production (EP dans la suite du texte), se développe depuis les années 2000. À l’origine de ce réseau, on trouve des ateliers d’apprentissage créés à la fi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Yves Bernard, Pauline David et Céline Jacob, « « Faire pour apprendre » en écoles de production, un autre modèle de formation ? », Formation emploi, 152 | 2020, 29-48.

Référence électronique

Pierre-Yves Bernard, Pauline David et Céline Jacob, « « Faire pour apprendre » en écoles de production, un autre modèle de formation ? », Formation emploi [En ligne], 152 | Octobre-Décembre, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 25 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/8572 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.8572

Haut de page

Auteurs

Pierre-Yves Bernard

Maître de conférences en sciences de l’éducation et de la formation. Centre de recherche en Éducation de Nantes (CREN), Université de Nantes

Articles du même auteur

Pauline David

Doctorante en sciences de l’éducation et de la formation, Centre de recherche en Éducation de Nantes (CREN), Université de Nantes

Céline Jacob

Ingénieure d’études, Centre de recherche en Éducation de Nantes (CREN), Université de Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search