Navigation – Plan du site

AccueilNuméros153La profession d’enseignant au Mex...

La profession d’enseignant au Mexique. Une mutation accélérée

The teaching profession in Mexico. An accelerated mutation
Der Lehrerberuf in Mexiko. Ein beschleunigter Wandel
La profesión docente en México. Una mutación acelerada
Juan Carlos Silas Casillas
p. 61-84

Résumés

Au Mexique, la profession d’enseignant a traversé différentes étapes qui ont déterminé la manière dont s’est déroulée sa construction sociale et professionnelle. Ces changements ont été influencés par la volonté des différents gouvernements et par les forces internationales historiques. Par ailleurs, ses relations avec l’État et les organisations syndicales, deux acteurs prépondérants, ont profondément marqué la constitution du corps de métier enseignant, au point qu’il peut être défini comme semi-professionnel plutôt que comme professionnel.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1 L’État mexicain et le corps enseignant : un rapport inégal et ambivalent
2 Intégrer le métier d’enseignant au Mexique
2.1 Le Syndicat national des travailleurs de l’enseignement (SNTE), un acteur-clé
3 La formation des enseignants
4 Avancement et rémunération
4.1 Les Réformes éducatives de 2013 et 2019
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

La profession d’enseignant au Mexique est un sujet dont on parle énormément, sur lequel on écrit beaucoup, mais qui fait l’objet de peu de réflexions approfondies. La question de l’éducation des jeunes générations dans un environnement de qualité, en accord avec le modèle de nation proposé, est fondamentale pour tout pays. Cependant, force est de constater la légèreté avec laquelle le grand public en général et les médias traitent de ce sujet. Ces dernières années, la critique (justifiée ou non) s’est frayée un chemin jusque dans les conversations de comptoir, dans les programmes de radio et de télévision, ou sur les sites internet. Le public a été témoin de la façon dont certaines organisations issues du monde de l’entreprise, telles que « Mexicanos Primero », « México Evalúa » ou encore l’Institut mexicain de la concurrence (IMCO) ont proposé un nouvel agenda autour de l’enseignement et de son évaluation.

Les textes qui émanent de l’académie ou de l’administration publi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Juan Carlos Silas Casillas, « La profession d’enseignant au Mexique. Une mutation accélérée », Formation emploi, 153 | 2021, 61-84.

Référence électronique

Juan Carlos Silas Casillas, « La profession d’enseignant au Mexique. Une mutation accélérée », Formation emploi [En ligne], 153 | Janvier-Mars 2021, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 31 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/9007 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.9007

Haut de page

Auteur

Juan Carlos Silas Casillas

Profesor, Departamento de Psicología, Educación y Salud, ITESO, Universidad Jesuita de Guadalajara, Mexique

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search