Navigation – Plan du site

AccueilNuméros153Être infirmière au Mexique : de l...

Être infirmière au Mexique : de la spirale diplômante à l’exigence de justice irrésolue

Being a nurse in Mexico : from the diploma spiral to the unresolved demand for justice
Krankenschwestern in Mexiko : vom Berufsabschluss zur ungelösten Forderung nach Gerechtigkeit
Ser enfermera en México : de la espiral de diplomas a la demanda de justicia no resuelta
Patrick Pérez
p. 85-107

Résumés

Au Mexique, il est possible d’exercer le métier d’infirmière, muni d’une formation technique (de niveau Bac) ou bien d’une licence (Bac + 4). Il en résulte une grande indétermination entre le titre scolaire et le poste occupé. En 2005, la Secretaría de Salud y Asistencia (ministère de la Santé et de l’Assistance), en charge de la protection sociale des travailleurs informels, reconnaît le grade de licence dans la convention collective. Il s’agit là d’un fait nouveau, propre à ce seul organisme employeur. Cet article se propose de rendre compte des logiques sociales qui ont présidé à une telle décision et des effets induits sur les stratégies de mobilité des personnels.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1 Profession infirmier au Mexique : entre autonomie et régulation
1.1. L’activité d’infirmerie au prisme de la sociologie des professions : favoriser l’autonomie au travail
1.2. L’infirmerie au prisme des bureaucraties professionnelles ou quand l’État régule les rapports de classe
2 Un système de soins segmenté qui contribue à fragmenter la profession
2.1. Une « profession » segmentée
2.2. L’année 2005 ou la reconnaissance de la licence suite à la réforme du système de santé de 2003
3 Évolution des personnels et stratégies de mobilité
3.1. Des profils de personnels par secteur de plus en plus différenciés
3.2. Mobilités géographiques et trajectoires professionnelles
3.2.1. Des mobilités accomplies
3.2.2. Des trajectoires heurtées
3.2.3 L’exigence irrésolue de justice sociale
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Lorsqu’ils s’intéressent à la place du métier d’infirmière dans la division du travail, les travaux de sociologie interrogent la délégation du sale boulot à travers la création de la catégorie d’aide-soignante (Arborio, 2001) ou bien l’allongement de la ligne hiérarchique et l’invention de « cadres de santé » sous l’effet des réformes du Nouveau management public (Féroni, Kober-Smith, 2005). D’autres encore analysent les modalités par lesquelles les personnels coopèrent, que ce soit pour y révéler des logiques sociétales (Vassy, 1999) ou bien pour y appréhender la recomposition du travail d’équipe (Acker, 2005). Les pays retenus pour ces enquêtes (Allemagne, Angleterre et France) se caractérisent par le fait que le métier d’infirmière fait figure de « profession bureaucratisée » pour lequel il est établi – par convention et sous contrôle de l’État – une équivalence rigoureuse entre le titre scolaire et le poste professionnel.

Le Mexique présente cette singularité d’offri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Pérez, « Être infirmière au Mexique : de la spirale diplômante à l’exigence de justice irrésolue », Formation emploi, 153 | 2021, 85-107.

Référence électronique

Patrick Pérez, « Être infirmière au Mexique : de la spirale diplômante à l’exigence de justice irrésolue », Formation emploi [En ligne], 153 | Janvier-Mars 2021, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 18 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/9037 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.9037

Haut de page

Auteur

Patrick Pérez

Sociologue, Aix Marseille Univ, CNRS, LEST, Aix-en-Provence, France

Articles du même auteur

  • Introduction [Texte intégral]
    L’entrée du Mexique dans le modèle libéral-exportateur : de la bifurcation brutale à ses effets sur la relation formation / emploi
    Paru dans Formation emploi, 153 | Janvier-Mars 2021
Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search