Navigation – Plan du site

AccueilNuméros153LecturesLectures

Plan

Haut de page

Texte intégral

1Rubrique réalisée en collaboration avec le centre de documentation du Céreq

Emploi

Ce qu'il faut de courage : plaidoyer pour le revenu universel

Hamon Benoît
Paris : Equateurs, 2020. - 254 p.

2Le revenu universel pourrait être la grande conquête sociale du siècle. Un instrument de justice qui permet d’éradiquer la pauvreté. Un revenu qui libère les hommes de la « cage de fer » consumériste, productiviste et capitaliste. Une bombe démocratique qui affranchit de la tyrannie du court terme, ralentit le temps et rétablit la juste hiérarchie entre l’homme et la machine. C’est par le revenu universel d’existence que nous préparerons une société où la nature n’est plus seulement considérée comme une ressource, mais comme un bien commun. Ce salaire du bonheur, par opposition au salaire de la peur, propose un choix existentiel, une éthique de l’individu réconcilié avec le collectif et la nature.

Formation

La validation des acquis de l'expérience : motivation, engagement et satisfaction

Ferréol Gilles, dir. ; Komi Abdoul Karim, dir.
Bruxelles : E.M.E., 2020. - 226 p. - (Proximités-Sociologie)

3Cet ouvrage est le dernier d’une trilogie consacrée à la Validation des Acquis de l’Expérience. Les deux précédents volumes portaient d’une part sur un état des lieux et les perspectives d’évolution du dispositif, de l’autre sur l’accompagnement et le partenariat. Dans cette présente contribution, l’accent est mis sur la motivation, l’engagement et la satisfaction. Trois grandes parties structurent la réflexion. La première fournit des points de repère relatifs au champ des pratiques en éducation et en formation professionnelle. Dans un deuxième temps, grilles de lecture et théorisations sont mobilisées afin de mieux appréhender les dynamiques d’apprentissage et leurs modes d’appropriation, de résistance ou de contournement, plusieurs préoccupations étant mises en lumière : protection ou reconnaissance, reconversion ou promotion... Des témoignages d’acteurs enrichissent la discussion et permettent une compréhension plus précise des parcours, des défis et des résultats obtenus en termes notamment d’employabilité, de changement statutaire ou de développement personnel.

Validation des acquis buissonniers : vers une meilleure reconnaissance par l'institution éducative de l'expérience des professionnels, des étudiants et des élèves

Baujard Corinne, dir.
Paris : L'Harmattan, 2020. - 391 p. - (Orientation à tout âge)

4Comment valider les acquis buissonniers des professionnels, des étudiants et des élèves ? L’apprentissage par l’expérience suppose une multitude de savoirs informels et non formels, souvent inconscients. Dès 2002, la validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de reconnaître aux adultes des savoirs professionnels, l’expérience personnelle des jeunes qui ne sont ni en formation, ni en éducation, ni en emploi reste encore largement ignorée, voire niée. La validation des acquis buissonniers (VAB) offre aujourd’hui la possibilité de prendre en compte la diversité de parcours de vie articulés entre l’exclusion et l’intégration. Une fenêtre s’ouvre pour les jeunes afin de résoudre les difficultés qu’ils rencontrent tout en parvenant à modifier ou inverser leur destin familial, social et éducatif. La reconnaissance des acquis buissonniers devient un champ de recherche scientifique qui bouleverse les systèmes éducatifs. Véritable défi, elle s’inscrit dans plusieurs mondes au sein d’un espace d’interactions entre légitimité des acquis et reconnaissance de l’expérience. Elle constitue un levier de transformation des pratiques pédagogiques et d’apprentissage tout en contribuant à la démocratisation de l’enseignement.

L’excellence scolaire dans les ZEP : quelles perceptions chez les enseignants ?

Hache Caroline
Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2020. - 155 p. - (Paideia Education Savoir et Société)

5Les professeurs des écoles qui enseignent dans les milieux défavorisés doivent faire face à la très forte hétérogénéité des niveaux de leurs élèves, allant de la grande difficulté à la grande réussite scolaire. À cela s’ajoute la gestion des problèmes de discipline, plus récurrents qu’ailleurs. L’échec et le décrochage mis en avant en zones d’éducation prioritaire (ZEP), finissent par masquer les élèves excellents scolairement. Cet ouvrage s’intéresse au discours des enseignants face à ces élèves en grande réussite scolaire (EGRS). Ils témoignent de difficultés à évaluer la réussite qu’ils qualifient de subjective, parlent du manque de motivation et du risque d’ennui dans un milieu pouvant s’avérer peu propice aux apprentissages. Ces élèves sont parfois sous-nourris, instrumentalisés voire oubliés par les enseignants. Ce travail exploratoire mené auprès de 2 500 enseignants d’écoles élémentaires en éducation prioritaire a pour vocation de faire connaître le discours des professionnels sur leur gestion au quotidien de la très forte hétérogénéité des classes, plus particulièrement la grande réussite scolaire. L’ouvrage se termine par des préconisations à destination des formateurs, enseignants et futurs enseignants.

Améliorer les pratiques en éducation : qu'en dit la recherche ?

Galand Benoît, dir. ; Janosz Michel, dir.
Louvain-la-Neuve : Presses Universitaires de Louvain, 2020. - 142 p.

6L'amélioration des pratiques constitue un enjeu majeur pour renforcer l’efficacité de nos systèmes éducatifs et réduire les inégalités. Le but de l’ouvrage est de présenter les apports de la recherche en éducation par rapport à cet enjeu. Comment expliquer le peu d’impact des connaissances scientifiques sur les pratiques éducatives ? Quels sont les obstacles à l’utilisation de l’apprentissage coopératif – qui a largement montré son efficacité – par les enseignants ? Quels sont les facteurs qui contribuent à l’implantation de pratiques fondées sur la recherche ? Quel rôle le leadership pédagogique des directions d’établissement peut-il jouer dans l’amélioration des pratiques ? À quelles conditions la formation continue des enseignants peut-elle favoriser les apprentissages des élèves ? Comment concevoir des outils didactiques qui stimulent ces apprentissages ? Comment rendre plus accessibles les connaissances issues de la recherche en éducation ? Comment soutenir la recherche collaborative en éducation ? Voilà les questions auxquelles les auteurs tentent de répondre au fil de cet ouvrage, en s’appuyant sur les éclairages issus des études scientifiques récentes.

L'école inclusive : entre idéalisme et réalité

Corbion Sylviane
Toulouse : Erès, 2021. - 255 p. - (Connaissances de la diversité)

7Les réformes aux intentions les plus nobles et formellement bien conçues pour favoriser la scolarisation de tous les enfants et leur réussite peuvent défaillir du fait d’une mise en œuvre approximative. Dans cette enquête sur l’école primaire et la scolarisation des enfants les plus vulnérables, Sylviane Corbion dresse un état des lieux des dysfonctionnements du système scolaire, qui ont été criants durant la pandémie du Coronavirus. Elle s’appuie pour cela sur des histoires de vie professionnelle d’enseignants du primaire dans des contextes différents, sur ses expériences propres de professeure des écoles et sur les résultats de sa recherche doctorale. Ce livre montre l’écart entre, d’un côté, les prescriptions et recommandations des politiques ministérielles, qui affichent le souci d’une école inclusive et bienveillante, et de l’autre, le travail des enseignants, peu formés, qui doivent faire preuve d’inventivité pour les élèves les plus vulnérables, dont les besoins éducatifs sont insuffisamment pris en compte

L'enseignement professionnel entre promotion et relégation : une approche sociologique

Minassian Laure
Louvain-la-Neuve (Belgique) : Academia/L'Harmattan, 2021. - 200 p. - (Les Sciences de l'éducation aujourd'hui)

8Soupçonnons-nous toutes les facettes de l'enseignement professionnel ? Quelle est son histoire en France, en Europe et au Québec ? Qu'apprennent les élèves et que deviennent-ils ? Par une approche ouverte aux comparaisons internationales jusqu'aux réalités concrètes des élèves, l'ouvrage discute cet enseignement sous l'angle des inégalités. Il comprend un état des lieux de la recherche, ainsi qu'une série d'enquêtes de l'auteure sur les apprentissages en classe, le choix du stage, le devenir des élèves. Les analyses reposent sur une comparaison entre les lycéens professionnels et les apprentis, pris entre relégation et promotion.

Insertion

Génération surdiplômée : les 20 % qui transforment la France

Dagnaud Monique ; Cassely Jean-Laurent
Paris : Odile Jacob, 2021. - 297 p.

9Et si la principale fracture au sein de nos sociétés n’opposait pas le 1 % des superriches aux 99 % restants, mais les 20 % des surdiplômés à tous les autres ? Environ un jeune sur cinq sort du système scolaire avec un master ou un diplôme de « grande école ». Faire partie de ces 20 % est aujourd’hui la condition nécessaire pour maîtriser son avenir et intégrer les professions dans la lumière : le monde des start-up, des consultants conviés à penser le futur et, plus largement, celui des influenceurs culturels. S’appuyant sur une enquête de terrain, de nombreux entretiens auprès de jeunes actifs (25-39 ans) insérés dans le monde de l’innovation et un sondage exclusif, Monique Dagnaud et Jean-Laurent Cassely dressent le portrait de ces premiers de la classe et montrent que, loin de former un groupe homogène, ils se partagent entre tentation du pouvoir, confort et contestation du système. Alors que les 20 % se détachent du reste de la société, leurs prétentions à proposer un modèle de vie et à fixer un cap politique résisteront-elles à l’entre-soi social qui les caractérise ?

Profession

Entre travail éducatif et citoyenneté : l’animation et l’éducation populaire

Lebon Francis
Nîmes : Champ social, 2020. - 189 p. - (Questions de société)

10L’animation socioculturelle et l’éducation populaire correspondent, en France, à un espace de socialisation et de politisation aux marges de l’école, de la famille et du champ politique. Il repose sur une diversité d’actions publiques mises en œuvre par l’État, les collectivités territoriales et le monde associatif en direction des enfants et des jeunes. Les animateurs / animatrices sont les principaux professionnels qui travaillent dans cet espace traversé par des questions d’engagement social et éducatif. Une partie des animateurs / animatrices travaillent à l’école, en proximité des enseignantes. La réforme des rythmes scolaires permet d’interroger la division du travail éducatif à l’école primaire. Elle témoigne d’une recomposition des formes d’encadrement et de socialisation des enfants en mobilisant différentes catégories d’intervenants qui mettent en place de nouvelles formes d’organisation des activités éducatives.

Secteur d’activité

La santé globale au prisme de l'analyse des politiques publiques

Gardon Sébastien ; Gautier Amandine ; Le Naour Gwenola
Versailles : Quae, 2020. - 250 p. - (Update Sciences & Technologies)

11La sociologie de l’action publique s’est considérablement développée. Les outils de l’analyse des politiques publiques ont contribué à renouveler nos regards sur la régulation des sociétés, les rapports entre gouvernants et gouvernés, le lien entre savoir et pouvoir ; ces outils peuvent être mobilisés pour étudier les politiques publiques de santé. Après une présentation des grandes approches de cette discipline, cet ouvrage revient sur les transformations des modes d’action publique tout en présentant des cas d’études pertinents pour réfléchir aujourd’hui à l’action publique dans le champ de la santé. En quoi une lecture par les instruments peut venir compléter les analyses par les jeux d’acteurs ? Que nous disent les approches cognitives ou organisationnelles de la construction des politiques de santé ? La littérature sur la gouvernance est-elle une bonne clé d’entrée pour analyser le gouvernement des risques sanitaires ? De même, les nouveaux débats sur l’ouverture des arènes politiques permettent-ils de mieux comprendre l’incertitude et la complexité qui marquent les contextes de l’action publique ?

Travail

L’épreuve de l'autre : collaborations, cohabitations et disputes interprofessionnelles en éducation

Morel Stanislas, dir.
Louvain-la-Neuve (Belgique) : Academia/L'Harmattan, 2020. - 210 p. - (Thélème ; 27).

12Le processus en cours de diversification des métiers éducatifs soulève une question : ne comporte-t-il pas un risque d’éclatement et de cloisonnement de l’activité éducative ? Cette crainte liée à l’accroissement de la division du travail, déjà formulée par des pères fondateurs de la sociologie, est à l’origine, surtout depuis les années 1980, de politiques éducatives encourageant les « partenariats » entre les professions éducatives. Un de leurs effets est de conduire les divers professionnels de l’éducation à faire de plus en plus l’« épreuve de l’autre » dans leur travail. S’appuyant sur plusieurs disciplines (sociologie, science politique, ergonomie) et sur des terrains variés, les travaux de chercheurs en éducation regroupés dans cet ouvrage prétendent contribuer à une meilleure compréhension des cohabitations, confrontations ou disputes engendrées par cette exposition croissante à l’altérité professionnelle.

L'insoutenable subordination des salariés

Linhart Danièle
Toulouse : Erès, 2021. - 285 p. - (Sociologie clinique)

13Les salariés sont pris dans un dilemme qui les met en grande vulnérabilité. Au-delà du besoin financier qui les tient, et malgré les contraintes permanentes qu’impose la subordination inscrite dans leur statut, ils ont pour leur travail de réelles aspirations en termes de sens, d’utilité sociale, d’identité professionnelle et citoyenne. Cette situation permet aux directions d’entreprise d’asseoir et de pérenniser leur emprise sur leurs salariés, de façon de plus en plus savante et sophistiquée. En stimulant et exacerbant les désirs qui sous-tendent leur rapport au travail, elles parviennent à imposer de nouvelles méthodes d’organisation et d’implication des salariés, toujours plus déstabilisantes et délétères. Danièle Linhart décrypte la capacité patronale à faire renaître, sans cesse, sa domination, afin de préserver, voire sublimer, un lien de subordination qui devient de plus en plus personnalisé et intrusif, et qui compromet toute capacité collective des salariés à s’emparer des véritables enjeux du travail. Des DRH « bienveillantes » et préoccupées du « bonheur » de leurs salariés aux « entreprises libérées » par leur leader, en passant par l’esprit start-up et l’offre éthique, l’auteure analyse tous ces faux-semblants des innovations managériales qui paralysent l’intelligence collective.

Les servitudes du bien-être au travail : impacts sur la santé

Le Garrec Sophie, dir.
Toulouse : Erès, 2021. - 290 p. - (Clinique du travail)

14Les injonctions à être heureux au travail, qui caractérisent le nouveau management, engendrent paradoxalement une fragilisation physique et psychique des travailleurs, qui ne parviennent pas à cet objectif illusoire. En effet, ne pas y arriver, ou ne pas réussir à tenir ce paraître émotionnel sur la durée, devient une non-compétence, un stigmate de faillibilité personnelle. Selon les rhétoriques managériales, la solution repose sur le seul individu auquel il s'agit de fournir des outils d'autodiagnostic, d'autothérapie "clés en main" à travers une litanie de bons-mots-bien-dits-bien-faisants qui modifie en profondeur nos rapports au travail avec une focale exclusive : celle de l'individualisation responsabilisante. Des spécialistes issus de différentes disciplines analysent les transformations du monde du travail et leurs effets sur la santé. Si le mal-être et la souffrance s'accroissent statistiquement dans les entreprises et les services publics, c'est probablement parce que le bonheur prescrit n'est qu'une coquille vide masquant un délitement des conditions, une perte de sens de son travail, l'invisibilité progressive de ce qui constitue le coeur de son métier.

La Sociologie filmique : théories et pratiques

Sebag Joyce ; Durand Jean-Pierre
Paris : CNRS, 2020. - 255 p.

15La Sociologie filmique propose une exploration des ressources intellectuelles offertes par l’hybridation de la sociologie et du cinéma : pratiquer la sociologie, ou d’autres sciences humaines, par l’image et le son. À l’ère de l’image, cet essai invite aux recherches sociologiques, non seulement par la maîtrise de la démarche de la discipline, mais aussi par l’apprentissage conjoint des techniques (prises de vues et de sons, dérushage, montage, etc.) et de l’écriture cinématographiques. La sociologie filmique participe ainsi à la reconnaissance du sensible et du point de vue situé, dans une discipline qui les a souvent tenus à l’écart. À partir d’exemples et d’une riche iconographie, les auteurs analysent ce que signifie « penser par l’image », exposent les différentes phases de réalisation d’un documentaire sociologique, et questionnent au moyen du film sociologique les représentations du réel, et plus particulièrement ce qui demeure invisible dans le monde social. D’où un retour réflexif sur les théories et les pratiques exposées, pour mieux armer le sociologue-réalisateur de documentaires.

A signaler

De l'accompagnement au coaching en entreprise

16Deret Evelyne, dir.
Toulouse : Erès, 2021. - 242 p

L’actualité des textes fondateurs : Adam Smith, Karl Marx et John Maynard Keynes

17Gilles Philippe
Paris : Classiques Garnier, 2020. - 210 p. - (classiques jaunes. Economies ; 704)

De la pédagogie universitaire inclusive : l'université et le handicap

18Parayre Séverine, dir. ; Serina-Karsky Fabienne, dir. ; Mutuale Augustin, dir.
Paris : L'Harmattan, 2020. - 280 p. - (Pédagogies, Formations et Recherches)

La persévérance scolaire : expérimentations et dynamiques éducatives

19Ferréo Gilles, dir.
Bruxelles : E.M.E., 2020. - 224 p. - (Proximités-Sociologie)

Race et sciences sociales : essai sur les usages publics d'une catégorie

20Beaud Stéphane ; Noiriel Gérard
Marseille : Agone, 2021. - 421 p. - (Épreuves sociales).

Les valeurs de la science : enquête sur les réformes de l'évaluation de la recherche en France

21Gozlan Clémentine
Lyon : ENS Editions, 2020. - 264 p. - (Éducation et savoirs en société).

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 11k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 9,2k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 15k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 17k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 51k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 10k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 14k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 13k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
URL http://journals.openedition.org/formationemploi/docannexe/image/9189/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 17k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Lectures », Formation emploi [En ligne], 153 | Janvier-Mars 2021, mis en ligne le 15 avril 2021, consulté le 31 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/9189 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.9189

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search