Navigation – Plan du site

AccueilNuméros154Le rôle des associations à but no...

Le rôle des associations à but non lucratif dans l’intégration professionnelle des personnes handicapées aux États-Unis

The role of non-profits in the vocational integration of disabled people in the United-States
Die Rolle von gemeinnützigen Organisationen bei der Beschäftigungsintegration von Behinderten in den Vereinigten Staaten
El papel de las asociaciones sin fines de lucro en la integración laboral de las personas con discapacidad en Estados Unidos
Marie Assaf
p. 157-176

Résumés

Cet article s’intéresse aux pratiques d’intégration des personnes handicapées sur le marché de l’emploi aux États-Unis. Les principales aides maintiennent les individus dans la précarité (des montants entre 580 et 1200 dollars par mois en moyenne, un temps de travail limité) et, dès lors, l’emploi se présente comme une alternative majeure. Deux types d’initiatives cohabitent : les politiques anti-discrimination prônées par la Loi sur les Américains ayant un handicap (l’American with Disabilities Act ou ADA), d’un côté, et le développement de l’emploi personnalisé favorisé par l’État et les agences privées, de l’autre. Dans le cadre du welfare mix étasunien, les associations à but non lucratif jouent un rôle essentiel dans la mise en place de ces politiques. Il s’agit de mettre en lumière leur méthode et les limites de leur action.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction. Les stratégies d’inclusion développées par le welfare mix étasunien : la place réservée aux associations à but non lucratif
• « Modèle de droits », « modèle d’assistance sociale », les tensions du cadre étasunien
• Les spécificités du « welfare mix » étasunien
• Le rôle des associations à but non lucratif dans l’intégration des personnes handicapées sur le marché du travail
• Que dit l’emploi personnalisé du modèle étasunien ? La proposition de l’article
1 Des outils personnalisés pour répondre au défi de l’inclusion, récits de terrain
1.1 « La nourriture, les fleurs et la saleté » : dépasser le « modèle du soin » par la formation ?
1.2 Les outils de l’emploi personnalisé : l’exemple du coaching
2 Des brèches efficaces ? Les limites du double modèle étasunien
2.1 Dépasser la fragmentation de la protection du handicap ?
2.2 « Ils veulent la même chose que n’importe qui, un emploi, une maison, une vie »
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction. Les stratégies d’inclusion développées par le welfare mix étasunien : la place réservée aux associations à but non lucratif

• « Modèle de droits », « modèle d’assistance sociale », les tensions du cadre étasunien

C’est aux États-Unis qu’est né le principal mouvement pour les droits des personnes handicapées. C’est aussi là que s’est développé le champ des études sur le handicap (disability studies) et où se trouvent les principaux centres de recherche sur le sujet. L’approche étasunienne en matière de non-discrimination des personnes handicapées a servi de modèle dans plusieurs autres pays. Les États-Unis sont considérés comme pionniers dans ce domaine grâce à leur approche par un « modèle de droits » inspiré de leur lutte civique (Heyer et al., 2013). Cette lutte pour la reconnaissance des droits des personnes handicapées semble s’achever avec le vote de la loi relative aux Américains ayant un handicap, l’American with Disabilities Act (ADA), en 1990.

Cette loi garanti...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Assaf, « Le rôle des associations à but non lucratif dans l’intégration professionnelle des personnes handicapées aux États-Unis », Formation emploi, 154 | 2021, 157-176.

Référence électronique

Marie Assaf, « Le rôle des associations à but non lucratif dans l’intégration professionnelle des personnes handicapées aux États-Unis », Formation emploi [En ligne], 154 | Avril-Juin, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 27 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/9303 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.9303

Haut de page

Auteur

Marie Assaf

Doctorante à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) en études politiques, sous la direction des professeurs Romain Huret (Centre d’Études Nord-Américaines) et Yohann Aucante (Centre d’Études Sociologiques et Politiques Raymond Aron). Membre du Centre d’Études Nord-Américaines, Mondes Américains (UMR 8168) Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search