Navigation – Plan du site

AccueilNuméros154La formation pour prévenir la dés...

La formation pour prévenir la désinsertion professionnelle des travailleur·s·es handicapé·e·s ?

Training disabled workers to prevent them from losing their jobs ?
Berufsausbildung zur Prävention der beruflichen Desintegration behinderter Menschen ?
¿Formación para prevenir la desinserción profesional de los/as trabajadores/as discapacitados/as ?
Manuella Roupnel-Fuentes
p. 113-135

Résumés

Cet article interroge la formation professionnelle à l’aune du risque de désinsertion professionnelle, soit, pour des travailleurs, celui de perdre leur emploi ou activité pour raison de santé ou de handicap. Il s’agira ici, d’une part, de mieux caractériser ce risque au travers du profil des salariés concernés, de leur environnement professionnel et conditions de travail ; d’autre part, d’interroger la perception et la place de la formation professionnelle afin de savoir si celle-ci est vue comme un moyen de sécuriser des parcours professionnels dits « à risque ». L’analyse repose sur le traitement des données du dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés (DEFIS) du Céreq (2015 et 2019). Elle s’est également nourrie d’entretiens répétés auprès de travailleurs ayant suivi un module d’orientation vers l’emploi et obtenu une reconnaissance administrative de handicap.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

1 Les conditions de travail : facteur d’un moindre recours à la formation professionnelle
2 Dans l'entreprise, la FPC attendue comme moyen de reconversion
3 Hors de l’emploi, la FPC ne permettrait pas une insertion durable
Conclusion 

Aperçu du début du texte

Cet article porte sur le recours à la formation des salarié.e.s menacé.e.s de désinsertion professionnelle en raison de problèmes de santé ou de handicap. On ne peut fournir une mesure précise du « risque » de perte d’emploi ou d’activité pour ces motifs ; cependant, il est toutefois possible, en croisant différentes données, de fournir un ordre de grandeur du phénomène. Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) estime qu'entre : « un et deux millions de salariés sont menacés à court moyen-terme par un risque de désinsertion professionnelle (soit 5 à 10 % des salariés) » (Aballea & Mesnil du Buisson, 2017, p. 3). Dans l’enquête « Santé et itinéraire professionnel » (SIP, de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), un tiers des actifs occupés, à la santé altérée, déclarent, en 2006, que leur état de santé a eu des conséquences sur leur vie professionnelle, notamment un licenciement ou la non-reconduction de leur contrat de t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manuella Roupnel-Fuentes, « La formation pour prévenir la désinsertion professionnelle des travailleur·s·es handicapé·e·s ? », Formation emploi, 154 | 2021, 113-135.

Référence électronique

Manuella Roupnel-Fuentes, « La formation pour prévenir la désinsertion professionnelle des travailleur·s·es handicapé·e·s ? », Formation emploi [En ligne], 154 | Avril-Juin, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 03 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/formationemploi/9416 ; DOI : https://doi.org/10.4000/formationemploi.9416

Haut de page

Auteur

Manuella Roupnel-Fuentes

Maître de conférences en sociologie à l’université d’Angers et membre du Laboratoire ESO (Espaces et Sociétés) - CNRS UMR 6590

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search