Navigation – Plan du site

Introduction au dossier : Pedagogies (xiie-xxe siècles)

Caroline Barrera et Jean-Yves Bousigue

Texte intégral

1Les articles qui constituent ce dossier des Cahiers sont issus du séminaire de recherche de l’équipe Studium (Éducation, Culture, Science) du laboratoire FRAMESPA (UMR 5136, Toulouse II/CNRS) qui s’est tenu en 2016-2017. Comme ce séminaire, ce dossier a pour objectif de réfléchir aux pratiques pédagogiques de ce qui relève – dans nos catégories contemporaines – de l’enseignement secondaire et supérieur. Il propose des textes allant du Moyen Âge à l’époque contemporaine, dans des types d’établissements différents (collèges, académies, facultés, écoles, hôpitaux) et dans des disciplines très variées (théologie, lettres, sciences, médecine, droit, architecture, médecine, commerce…).

2L’une des ambitions de ce spectre chronologique large est de contribuer à faire connaître aux chercheurs en éducation (historiens, sociologues, spécialistes des sciences de l’éducation, etc.) les acquis de la recherche dans d’autres périodes, d’autres disciplines et d’autres types d’établissements que les leurs. C’est notamment ce que propose Patrice Foissac dans « La pédagogie dans les facultés médiévales. Parcours historiographique ». Il rappelle combien l’image d’un millénaire réfractaire à tout souci pédagogique est non seulement paradoxale, s’agissant d’une période qui a accouché de tout le système éducatif des temps modernes, mais aussi en contradiction complète avec les travaux menés depuis plusieurs décennies. Adopter une échelle temporelle large permet encore de bousculer les chronologies assises qui situent telle ou telle question pédagogique à un moment donné. Ainsi en est-il de la propédeutique, de l’enseignement donné en langue étrangère, de celle des débats dans l’enseignement contemporain, qui sont des questions pluriséculaires. Adopter le temps long, c’est encore constater que les innovations pédagogiques ne sont pas forcément linéaires (Serge Vaucelle) et qu’il y a des décalages de phases entre disciplines (C. Barrera).

3Plusieurs études de cas permettent d’aller au plus près des formes, des contenus et des pratiques pédagogiques et de confronter théorie et/ou représentations à la réalité des terrains. Qu’elles adoptent l’échelle d’un type d’établissement (collèges parisiens au xvie siècle, académies protestantes au xviie, écoles de commerce au xixe), d’une ville (Toulouse), d’un établissement particulier (collège de Sorèze, école d’architecture de Toulouse), d’un type d’enseignement (la clinique en médecine), les diverses contributions mettent en évidence une très forte créativité pédagogique, une  « effervescence » (V. Castagnet-Lars), un « renouveau pédagogique en matière d’éducation du corps » (S. Vaucelle), une conception polytechnique des arts originale (J.-H. Fabre), une « extension tous azimuts » (C. Barrera)... La question des conditions et des vecteurs de cette créativité est à chaque fois posée, ainsi en médecine où celle des hommes est mise en avant (Jean-Yves Bousigue). Les auteurs s’interrogent également sur la domestication de ces formes pédagogiques originales par un système scolaire dominant et homogénéisant. C’est particulièrement vrai en matière de formation professionnelle, que ce soit celle des pasteurs protestants au xviie siècle (G. Astoul), des commerciaux (M. Blanchard) ou des architectes (J.-H. Fabre). C’est net également en matière universitaire (C. Barrera). Mais si domestication il y a, parfois au prix de l’abandon de pratiques pédagogiques originales, les différentes contributions mettent aussi l’accent sur la diffusion par capillarité de pratiques entre secteurs très différents, avec des temporalités variables. Ainsi en est-il de la pédagogie de l’atelier (J.-Y. Bousigue, C. Barrera, J.-H. Fabre), de celle, souvent liée, dite « par projets » (C. Barrera, J.-H. Fabre), devenues banales aujourd’hui dans bien des domaines, y compris en lettres.

4Enfin, les différentes contributions portent un intérêt particulier aux aspects matériels de la vie pédagogique, qu’il s’agisse des ouvrages scolaires, des lieux d’enseignement ou de l’environnement pédagogique.

5Ce sont tous ces travaux qui sont ici présentés par ordre chronologique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Caroline Barrera et Jean-Yves Bousigue, « Introduction au dossier : Pedagogies (xiie-xxe siècles) », Les Cahiers de Framespa [En ligne], 28 | 2018, mis en ligne le 10 septembre 2018, consulté le 15 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/framespa/4772

Haut de page

Auteurs

Caroline Barrera

Caroline Barrera, maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Toulouse (INU Champollion), membre permanente du laboratoire Framespa (équipe Studium). caroline.barrera@univ-jfc.fr

Articles du même auteur

Jean-Yves Bousigue

Jean-Yves Bousigue est chercheur associé au laboratoire FRAMESPA (équipe Studium). jybousigue@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Cahiers de Framespa sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Les Cahiers de Framespa
  • Logo France, Amériques, Espagne – Sociétés, pouvoirs, acteurs
  • Logo Université Toulouse – Jean Jaurès
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals