Skip to navigation – Site map

HomeHors-sérieHors-série 1Dossier : Le parcours d’un histor...Les frontières méditerranéennes a...Les chrétiens d'Allah, une recher...

Dossier : Le parcours d’un historien hispaniste à l’Université de Toulouse : Bartolomé Bennassar (1929-2018)
Les frontières méditerranéennes avec l’Islam

Les chrétiens d'Allah, une recherche vivante : une base de données de 1600 renégats à partir des archives de Lucile et Bartolomé Bennassar

Los cristianos de Alá, una investigación viva : una base de datos de 1600 renegados sacados de los archivos de Lucile et Bartolomé Bennassar
Les chrétiens d'Allah, a living research : a database of 1600 renegades from the archives of Lucile and Bartolomé Bennassar
Marianne Delacourt

Abstracts

How can a research from the end of the 1980s, composed of typed or handwritten forms, be a part of a Digital Humanities project and open up new perspectives ? The historian Bartolomé Bennassar had donated to the CollEx Iberian studies 1600 renegades’ index cards of the courts of the Inquisition, which served as a basis for the publication : " Les chrétiens d’Allah : l’histoire extraordinaire des renégats XVIe et XVIIe siècles/Bartolomé et Lucile Bennassar " These cards evoke the conditions of their denials, the circumstances of their appearance before the courts ... they were digitized and all of the data added to the base "Renégats”. Nowadays, available in free access, this database allows the questioning of the origin, the sex, and the way of life of these renegades, as well as their religious practice and their faith.

Top of page

Full text

1. Le contexte

1Lorsque j’ai pris mon poste de responsable du CADIST (Centre d’Acquisition et de Diffusion de l’Information Scientifique et Technique) langues, littératures et civilisation ibériques en 2009, la boîte mail générique du service contenait un millier de spams. Je décidai d’y jeter un rapide coup d’œil avant de les supprimer. L’un des 1375 mails a retenu mon attention. L’expéditeur était Bartolomé Bennassar.

2Dans ce mail le professeur Bennassar proposait le don de sa bibliothèque personnelle sur l’Inquisition. Nous avons rapidement récupéré ce don, nous l’avons catalogué dans le SUDOC, et puisqu’il avait insisté sur cet aspect-là dans sa proposition de don, nous l’avons mis à disposition des étudiants et des chercheurs, en libre accès. Il ne voulait pas d’un don de type « patrimonial » conservé dans un magasin de la bibliothèque, réservé à quelques lecteurs choisis. Il voulait que « ça serve » m’avait-il dit. Sans le savoir, et de façon détournée, nous avions évoqué l’idée de Science Ouverte…

  • 1 Bartolomé Bennassar et Lucile Bennassar, Les chrétiens d’Allah. L'histoire extraordinaire des renég (...)

3Très rapidement un certain nombre de ces titres ont fait l’objet de PEB (Prêts entre bibliothèques) ou de prêts sur place. Le Professeur Bennassar nous a proposé d’autres dons, dont sa bibliothèque sur la Guerre civile. Quand il passait à la bibliothèque, nous échangions parfois autour d’un café… Je lui avais annoncé la fin des dispositifs CADIST fin 2017, et il était très attentif à l’évolution de notre service : les missions des CADIST devaient évoluer vers plus de service aux chercheurs notamment autour de la numérisation enrichie de sources, de corpus, ou d’archives… Fin 2016, il m’appelait pour proposer de mettre à disposition du futur CollEx études ibériques, des fiches de dépouillement qu’il avait rédigées avec son épouse Lucile, pour son étude sur les renégats, dans les archives des tribunaux de l’Inquisition. Cette étude a donné lieu à une publication importante dans la carrière de Bartolomé Bennassar : Les chrétiens d’Allah1.

4Quelques jours plus tard, je découvrais plus de 3000 fiches, manuscrites, classées dans des chemises en carton et des pochettes en papier : l’encre palissait, les trombones laissaient des traces de rouille.

  • 2 Isabelle Poutrin, « Les Chrétiens d’Allah. L’histoire extraordinaire des renégats, 16e-17e siècle » (...)

5Je cherchais à savoir si cette recherche, de la fin des années 1980 restait pertinente. Je trouvai un article d’Isabelle Poutrin, publié dans le carnet de recherche POCRAM2, daté de mars 2016 et qui affirmait l’actualité de cette étude sur les renégats.

6Comment conserver et surtout exploiter ce don ? ­­Après quelques tâtonnements, on m’orienta vers la MSH-S de Toulouse, je rencontrai Véronique Fabre, en charge de la bibliothèque numérique ARCHI’TOUL. Le projet correspondait parfaitement aux missions de cette bibliothèque numérique : faire connaître et valoriser les archives scientifiques des anciens chercheurs et des chercheurs en activité voulant donner accès aux matériaux intéressants captés ou réalisés au cours de leurs recherches.

2. L'objectif

7La MSHS-T via ARCHI’TOUL assure la numérisation de ces archives. La bibliothèque numérique s’appuie sur une architecture logicielle open source. Ce site est réalisé avec le CMS OMEKA. Il reçoit l’appui de la TGIR Huma-Num qui permet une sauvegarde des documents numérisés et l’interopérabilité des bases avec la plateforme de recherche Isidore, ce qui en assure une plus large diffusion.

8La simple numérisation de ce volume de fiches ne nous semblait ni suffisante ni pertinente, il fallait intégrer un outil de recherches : une base de données. Cette base permettrait de faire des recherches sur ce fonds à partir des entrées (rubriques) que Bartolomé Bennassar avait déjà construites en constituant des fiches normalisées à partir du dépouillement d’archives de procès de renégats de divers tribunaux.

9Notre objectif était donc de transformer un corpus papier en un objet d’Humanités Numériques.

3. Le matériel

10Les fiches dactylographiées comportent un certain nombre d’entrées normalisées :

  • Référence de l’archive

  • Données personnelles sur le Renégat

  • Circonstances de sa conversion

  • Rites musulmans pratiqués

  • Circonstances de sa comparution devant le tribunal inquisitorial

  • Sentences

11Les annotations manuscrites :

12- Réponses aux entrées, parfois une simple croix devant une liste, parfois une annotation ou un commentaire.

13- Les notes de verso des fiches : de quelques lignes à plusieurs pages, résumés du procès, reprise des termes employés par le renégat, histoire de sa vie, témoignages à charge et à décharge.

14Ces annotations manuscrites trop individualisées ou trop aléatoires, n’ont pas pu être prises en compte dans la base de données.

4. Les étapes

  • Dans un premier temps, nous avons cherché à faire valider les différentes rubriques que contiendrait la base de données : de toutes les entrées des fiches, que retenir à la saisie des fiches ? Mais surtout comment construire les rubriques des requêtes. Des historiens du laboratoire FRAMESPA nous ont conseillé puis ont validé chaque étape de construction de la base, dans la présentation des rubriques. De même, les membres de FRAMESPA qui collaboraient au projet nous ont conseillé de rendre cette base extractible, pour une exploitation scientifique et personnelle des rubriques par les chercheurs.

  • Traitement des données : une grande part de la numérisation a été réalisée par le Service Inter-établissements de Coopération documentaire (SICD). (fig. 1)

  • Construction de la base de données Renégats3 avec le logiciel FileMaker Pro.

    • 4 « Fonds Bartolomé Bennassar : Les chrétiens d'Allah, xvie-xviie siècles », Archi'toul, consulté le (...)

    Création de la bibliothèque numérique « Fonds Bartolomé Bennassar : Les chrétiens d’Allah, xvie-xviie siècles4 ». Cette bibliothèque numérique abrite les fiches numérisées des 1600 renégats, classées par Tribunal, mais aussi d’autres données sur cette recherche : enregistrement radiophonique, articles de presse… Cette collection est présentée en version enrichie de métadonnées sous Dublin core.

  • Saisie des fiches et création du lien vers le document source.

Fig. 1

Fig. 1

Exemple de fiche dactylographiée du fonds Bennassar

© CollEx Études ibériques

5. La diffusion et la valorisation

  • Diffusion sur les réseaux sociaux institutionnels.

  • Création d’un poster scientifique pour présenter ce projet au Congrès International des Humanités Numériques de Mexico en juillet 2018 (DH 2018). (fig. 2)

Fig. 2

Fig. 2

Una investigación a explotar : Los cristianos de Alá, siglos XVI y XVII

© Marianne Delacourt, Véronique Fabre, Mathieu Ardit

15En conclusion

16La saisie des fiches des 1600 renégats vient de s’achever (octobre 2019). Nous travaillons à un guide d’utilisation de la base de données.

17L’an dernier à la même époque, Véronique Fabre et moi-même, nous nous sommes rendues au domicile de Lucile et Bartolomé Bennassar. Nous avions avancé sur la structure de la base et avions, pour le besoin du congrès à Mexico, saisi une cinquantaine de fiches de renégats. Nous souhaitions leur présenter concrètement ce que nous avions fait des fiches qu’ils nous avaient confiées. Nous avions échangé de nombreuses fois par mail ou par téléphone, Bartolomé Bennassar s’était déplacé à l’université pour nous éclairer, nous donner une précision… Mais là, dans l’intimité de leur foyer, nous leur avons montré, sur un ordinateur portable, la base, les rubriques d’interrogation, et ils étaient ravis, tous deux, de retrouver des noms, des récits de vie, de se remémorer leur condition de recherche, à Majorque, à Naples…

18Nous avions évoqué, à maintes reprises, l’accessibilité de la base, nous avions discuté science ouverte, libre accès, Humanités Numériques, et à chaque fois, ils répondaient par de l’enthousiasme devant ces nouvelles perspectives. Le professeur Bennassar mesurait pleinement ce que pourrait offrir une telle base : le temps de ce projet, il m’a contacté deux fois pour consulter ses fiches papier : la première fois un particulier avait cru reconnaître un de ses ancêtres dans les récits de vie de la première partie des « Chrétiens d’Allah » et une autre fois quand un chercheur norvégien s’interrogeait sur d’éventuels renégats scandinaves…

19Cette base ouvre des perspectives bien réelles : en savoir plus sur ces hommes et femmes, pouvoir faire une représentation graphique de leurs déplacements, connaître leur vie, leur degré d’intégration dans la société musulmane, enfin élargir les champs des possibles.

Top of page

Notes

1 Bartolomé Bennassar et Lucile Bennassar, Les chrétiens d’Allah. L'histoire extraordinaire des renégats, XVIe XVIIe siècles, Paris, Perrin, 1989 ; voir à ce sujet dans ce dossier les contributions de Bernard Vincent et Cecilia Tarruel.

2 Isabelle Poutrin, « Les Chrétiens d’Allah. L’histoire extraordinaire des renégats, 16e-17e siècle », Conversion/Pouvoir et religion, mis en ligne le 1er mars 2016, consulté le 30 octobre 2019. URL : https://pocram.hypotheses.org/1148.

3 Base de données librement consultable à l’adresse suivante : https://fms.db.huma-num.fr/fmi/webd/Renegats

4 « Fonds Bartolomé Bennassar : Les chrétiens d'Allah, xvie-xviie siècles », Archi'toul, consulté le 30 octobre 2019. URL : http://architoul.huma-num.fr/collections/show/7

Top of page

List of illustrations

Title Fig. 1
Caption Exemple de fiche dactylographiée du fonds Bennassar
Credits © CollEx Études ibériques
URL http://journals.openedition.org/framespa/docannexe/image/7889/img-1.jpg
File image/jpeg, 392k
Title Fig. 2
Caption Una investigación a explotar : Los cristianos de Alá, siglos XVI y XVII
Credits © Marianne Delacourt, Véronique Fabre, Mathieu Ardit
URL http://journals.openedition.org/framespa/docannexe/image/7889/img-2.jpg
File image/jpeg, 768k
Top of page

References

Electronic reference

Marianne Delacourt, Les chrétiens d'Allah, une recherche vivante : une base de données de 1600 renégats à partir des archives de Lucile et Bartolomé Bennassar”Les Cahiers de Framespa [Online], Hors-série 1 | 2020, Online since 15 March 2020, connection on 17 April 2024. URL: http://journals.openedition.org/framespa/7889; DOI: https://doi.org/10.4000/framespa.7889

Top of page

About the author

Marianne Delacourt

Marianne Delacourt, conservatrice des bibliothèques, responsable du CollEx études ibériques, Service Commun de la Documentation (SCD) de l’université Toulouse–Jean Jaurès. Pilotage du projet Renégats. marianne.delacourt@univ-tlse2.fr

Top of page

Copyright

CC-BY-NC-ND-4.0

The text only may be used under licence CC BY-NC-ND 4.0. All other elements (illustrations, imported files) are “All rights reserved”, unless otherwise stated.

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search