Navegación – Mapa del sitio

InicioLa revuePrésentation

Présentation

La revue est née en exécution de la loi no 90 du 21 janvier 1942 (article 1), remplacé par le décret no 45-2098 du 13 septembre 1945 (article 8), chargeant le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) « d’assurer et de diriger la publication des recherches et des résultats des fouilles archéologiques ».

Gallia est la principale revue nationale d’archéologie antique, avec une forte audience internationale. Elle publie des dossiers et des articles de synthèse sur les découvertes et les recherches les plus significatives en Gaule.

Elle a pour mission de faire connaître les résultats des principaux chantiers évalués par le Conseil national de la recherche archéologique (CNRA) ou les Commissions territoriales de la recherche archéologique (CTRA). Revue d’archéologie, Gallia est ouverte, à propos de chaque site étudié, aux disciplines susceptibles d’élargir le champ de la recherche.

Son champ chronologique couvre la Protohistoire depuis le premier âge du Fer, l’Antiquité et l’Antiquité tardive jusqu’à la fin des royaumes mérovingiens.

Son champ géographique recouvre l’ancien espace gaulois, soit les provinces romaines des Trois Gaules, la Narbonnaise, les Germanies, ainsi que les territoires immédiatement limitrophes qui participent à leur destinée. En ce sens, Gallia accueille des articles, en français ou en anglais, sur des sites ou des découvertes majeures en France mais aussi dans les pays voisins si leur intérêt concerne la Gaule en général.

Depuis 1946, des Suppléments publient des études monographiques, de grandes synthèses et des corpus (iconographiques, épigraphiques, etc.) présentant un intérêt majeur ou des avancées significatives pour l’archéologie et l’histoire des Gaules. Des séries, comme le Recueil général des mosaïques de la Gaule, les Inscriptions latines de Narbonnaise (ILN) ou le Recueil des inscriptions gauloises (RIG), fonctionnent à la façon de collections et accueillent plus précisément les corpus.

La revue est soutenue par le ministère de la Culture (Direction générale des patrimoines, sous-direction de l’archéologie) et l’Institut des sciences humaines et sociales (InSHS) du CNRS.

Depuis 2015, elle est dirigée par Martial Monteil, professeur d’archéologie à Nantes Université.

 

Anciens directeurs (depuis 1943) :

Image 1000000000000837000001B101F6EE9EACE2F00D.jpg

De gauche à droite : Albert Grenier (1943-1961), Paul-Marie Duval (1961-1985), Christian Goudineau (1985-1994), Fanette Laubenheimer (1994-2001), Paul Van Ossel (2001-2007), William Van Andringa (2008-2015).

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search