Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chroniques IBrouillons d’illustrateurs au Cen...

Chroniques I

Brouillons d’illustrateurs au Centre de l’illustration de la médiathèque André Malraux

Élise Canaple
p. 149-152

Texte intégral

  • 1 Pour plus d’information sur le Centre de l’illustration, sa collection et ses activités, voir Élise(...)

1Depuis 2008, le Centre de l’illustration de la médiathèque André Malraux à Strasbourg constitue une collection d’œuvres originales en regard de son fonds de conservation d’albums illustrés1. À ce jour, la collection du Centre de l’illustration rassemble plus de 1 200 pièces, soit le travail de 128 illustrateurs différents.

2Dès sa création, le Centre de l’illustration a fait le choix de ne pas s’intéresser uniquement aux « belles images », planches finalisées et prêtes à la reproduction ou à l’encadrement. La médiation de l’illustration étant au cœur du projet, c’est davantage le processus créatif dans son intégralité qui est mis en avant, reflet de toute la diversité de techniques et de méthodes déployée par les illustrateurs d’aujourd’hui.

3La part belle est donc faite aux croquis, recherches, maquettes et autres versions alternatives, afin de faire entrer le public dans la cuisine de l’illustration, et tenter d’expliciter la somme de choix que constitue chaque image définitive. Parmi les dix cadrages explorés par Sibylle Delacroix pour sa maison de pain d’épices, chacun recelait ainsi un effet narratif différent (fig. 1). De même, la foule de visages testés pour le grand-père de Moi, le loup et les vacances avec Pépé de Delphine Perret révèle combien un casting autre se serait répercuté sur toute l’histoire.

Fig. 1 : Sybille Delacroix, essais de cadrage pour Hansel et Gretel (2004)

Fig. 1 : Sybille Delacroix, essais de cadrage pour Hansel et Gretel (2004)

4Certains fonds sont très complets comme celui de Once upon a tree d’Emilie Vast, dont les quelque quarante-quatre pièces, des premières esquisses jusqu’aux tests d’impressions, incluent les allers-retours par post-its interposés entre illustrateur et éditeur. Les dossiers les plus intéressants peut-être d’un point de vue génétique sont ceux d’auteurs-illustrateurs. Ainsi L’Enfant dans la tempête de Laurent Moreau permet de retracer l’évolution de l’album depuis le premier synopsis du texte jusqu’à diverses maquettes, chemins de fer et recherches incluant les remarques de l’éditrice (fig. 2).

Fig. 2 : Laurent Moreau, ensemble de documents pour L’Enfant dans la tempête (2009)

Fig. 2 : Laurent Moreau, ensemble de documents pour L’Enfant dans la tempête (2009)

5Les maquettes présentent ainsi des visions en constructions, raturées, post-itées, retravaillées pour des albums tels que Raymond rêve d’Anne Crausaz (fig. 3) ou Le Piano de Marion Duval (fig. 4). Les carnets explicitent l’ensemble des inspirations et études au moment de la création. Susanne Janssen a fait le choix de rassembler tous ses travaux préparatoires à Hansel & Gretel dans un album factice, vrai-faux carnet créé pour le Centre de l’illustration, trace précieuse du cheminement de sa pensée.

Fig. 3 : Anne Crausaz, maquette de Raymond rêve (2007)

Fig. 3 : Anne Crausaz, maquette de Raymond rêve (2007)

Fig. 4 : Marion Duval, maquette du Piano (2012)

Fig. 4 : Marion Duval, maquette du Piano (2012)

6Le chemin de fer est un outil très courant mais ce « livre à vol d’oiseau », tel que le qualifie Uri Shulevitz, peut prendre des formes très diverses. Le plus impressionnant dans la collection est sans conteste celui d’Anaïs Massini pour Nuits d’hiver, fait de bandelettes scotchées (fig. 5). Démarche originale aussi que les storyboards élaborés par Vincent Mathy d’après le scénario de Vincent Cuvellier pour La plus grande bataille de polochons du monde, soit un album… sans texte ! (fig. 6 et 6bis).

Fig. 5 : Anaïs Massini, chemin de fer pour Nuits d’hiver (2011), écrit par Anne Cortey

Fig. 5 : Anaïs Massini, chemin de fer pour Nuits d’hiver (2011), écrit par Anne Cortey

Fig. 6 : Vincent Mathy, storyboard pour La plus grande bataille de polochons du monde (2008), écrit par Vincent Cuvellier

Fig. 6 : Vincent Mathy, storyboard pour La plus grande bataille de polochons du monde (2008), écrit par Vincent Cuvellier

Fig. 6bis : Vincent Mathy, storyboard pour La plus grande bataille de polochons du monde (2008), écrit par Vincent Cuvellier

Fig. 6bis : Vincent Mathy, storyboard pour La plus grande bataille de polochons du monde (2008), écrit par Vincent Cuvellier

7Les versions alternatives et refusées disent également beaucoup, non seulement des relations entre illustrateur et éditeur, mais aussi des conceptions marketing en cours dans l’édition : un prêtre retravaillé dans Les Socquettes blanches d’Alexandra Pichard, ou l’évacuation de la référence au nazisme jugée rédhibitoire pour la couverture du Petit Chaperon Uf de Benjamin Bachelier (fig. 7a, b, c).

Fig. 7a : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)

Fig. 7a : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)

Fig. 7a : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)

Fig. 7a : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)

Fig. 7c : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)

Fig. 7c : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)
Haut de page

Notes

1 Pour plus d’information sur le Centre de l’illustration, sa collection et ses activités, voir Élise Canaple, « Le Centre de l’illustration de la médiathèque André Malraux de Strasbourg : “À votre service !” », Strenæ, n°5, 2013, mis en ligne le 17 septembre 2013, consulté le 16 août 2018 < http://journals.openedition.org/strenae/1011 >

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 : Sybille Delacroix, essais de cadrage pour Hansel et Gretel (2004)
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 340k
Titre Fig. 2 : Laurent Moreau, ensemble de documents pour L’Enfant dans la tempête (2009)
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 348k
Titre Fig. 3 : Anne Crausaz, maquette de Raymond rêve (2007)
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre Fig. 4 : Marion Duval, maquette du Piano (2012)
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Titre Fig. 5 : Anaïs Massini, chemin de fer pour Nuits d’hiver (2011), écrit par Anne Cortey
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
Titre Fig. 6 : Vincent Mathy, storyboard pour La plus grande bataille de polochons du monde (2008), écrit par Vincent Cuvellier
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 300k
Titre Fig. 6bis : Vincent Mathy, storyboard pour La plus grande bataille de polochons du monde (2008), écrit par Vincent Cuvellier
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
Titre Fig. 7a : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Fig. 7a : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 140k
Titre Fig. 7c : Benjamin Bachelier, illustration refusée pour la couverture du Petit Chaperon Uf, pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg (2005)
URL http://journals.openedition.org/genesis/docannexe/image/4207/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élise Canaple, « Brouillons d’illustrateurs au Centre de l’illustration de la médiathèque André Malraux »Genesis, 48 | 2019, 149-152.

Référence électronique

Élise Canaple, « Brouillons d’illustrateurs au Centre de l’illustration de la médiathèque André Malraux »Genesis [En ligne], 48 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 16 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/genesis/4207 ; DOI : https://doi.org/10.4000/genesis.4207

Haut de page

Auteur

Élise Canaple

Élise Canaple est responsable du Centre de l’illustration de la médiathèque André Malraux à Strasbourg.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search