Navigation – Plan du site
Etudes

La bibliothèque du Tasse : problèmes interprétatifs et solutions éditoriales

Franco Tomasi
p. 73-85

Résumés

L’article se propose d’analyser les pratiques de lectures du Tasse telles qu’il est possible de les reconstituer à partir des ouvrages annotés par l’auteur. Il met en évidence le rapport très étroit qui unit ce dernier à sa bibliothèque, conçue non seulement comme un refuge idéal, mais aussi comme un instrument de travail concret permettant à l’auteur de mettre en œuvre une union expérimentale entre poésie et philosophie, notamment au cours de la deuxième phase de sa production. En second lieu, l’article analyse les solutions philologiques adoptées par les responsables scientifiques des différentes éditions des volumes annotés du Tasse, en partant du principe que la valorisation de sa bibliothèque constitue un passage obligé pour une meilleure compréhension des textes qu’il composa entre la seconde moitié des années 1580 et sa mort.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Bibliothèque idéale et bibliothèque réelle : les livres comme « témoins de la vérité »
Les livres conservés
Les pratiques de lecture
Les livres annotés par le Tasse : problèmes philologiques et solutions éditoriales
Exemples d’intégrations de notes de lecture dans un dialogue du Tasse

Aperçu du texte

« J’estime les livres autant que la vie. »

Bibliothèque idéale et bibliothèque réelle : les livres comme « témoins de la vérité »

À plusieurs endroits de ses œuvres en prose ou en vers, Torquato Tasso (Sorrente, 1544 – Rome, 1595) dépeint les livres comme des « témoins de la vérité », dépositaires d’une ancienne sagesse et compagnons idéals du poète savant qui peut par leur intermédiaire nouer une conversation ininterrompue avec les grandes autorités du passé. Le Tasse, dont on sait qu’il souffrait d’une forme de fragilité psychique, vivait mal les critiques de ses détracteurs et les intrigues de la cour de Ferrare, où il travaillait au service du duc Alphonse II. Aussi entend-il offrir une image idéale de sa bibliothèque, unique endroit préservé des jalousies de ses contemporains et de l’ingratitude du monde courtisan, où le poète, philosophe parmi les philosophes, peut passer utilement son temps. Le Tasse institue à l’évidence la bibliothèque en un lieu symbolique : il en fait la to...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Franco Tomasi, « La bibliothèque du Tasse : problèmes interprétatifs et solutions éditoriales »Genesis, 49 | 2019, 73-85.

Référence électronique

Franco Tomasi, « La bibliothèque du Tasse : problèmes interprétatifs et solutions éditoriales »Genesis [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 05 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/genesis/4572

Haut de page

Auteur

Franco Tomasi

Franco Tomasi enseigne la littérature italienne à l’Université de Padoue. Il consacre ses travaux principalement à la littérature de la Renaissance, en portant une attention particulière à la tradition poétique (Studi sulla lirica rinascimentale, Rome-Padoue, Editrice Antenore, 2012), aux formes de la poésie épique et chevaleresque (il a co-dirigé deux volumes de commentaires du Roland furieux de l’Arioste : Lettura del « Furioso », Florence, Edizioni del Galluzzo, 2017-2019) et à l’œuvre du Tasse (Gerusalemme liberata, éd. critique, Milan, Rizzoli, 2009). Il s’intéresse par ailleurs au roman et au récit contemporains (Geografia del racconto. Sguardi interdisciplinari sul paesaggio urbano nella narrativa italiana contemporanea, Bruxelles, Peter Lang, 2014).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Item – Institut des textes et manuscrits modernes
  • Logo École normale supérieure
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • OpenEdition Journals