Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51EtudesL’exogenèse scientifique et scien...

Etudes

L’exogenèse scientifique et science-fictionnelle chez Marie Darrieussecq : une poétique de l’escamotage

Karine Germoni et Élise Nottet-Chedeville
p. 141-148

Résumés

Les documents d’archives de Marie Darrieussecq révèlent que la science et la science-fiction jouent un rôle matriciel dans la genèse de son œuvre. À travers l’étude de sources science-fictionnelles présentes dans les carnets de lecture de jeunesse, puis du traitement réservé à l’iridium, une donnée scientifique récurrente dans la création de l’autrice, nous analysons comment Marie Darrieussecq se livre à une poétique de l’escamotage selon un continuum qui s’échelonne de la suppression totale du matériau extérieur jusqu’à sa présence diffuse masquée par un travail de récriture. Cette dynamique exogénétique, qui réinterroge la notion de propriété littéraire ou scientifique, invite à reconsidérer le sens de certaines des œuvres publiées. Elle atteste en outre que si l’imaginaire de l’écrivaine est bien hanté par des données scientifiques et science-fictionnelles, ces dernières sont toujours travaillées sur le mode de la minoration, conformément à une poétique qui se veut proche du réel.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2021.

Plan

La science-fiction comme « réacteur irradiant »
Un exemple d’exogenèse scientifique : l’histoire de l’iridium

Aperçu du texte

Dans les fictions de Marie Darrieussecq, la présence de la science et de la science-fiction s’avère, à de rares exceptions près, discrète, y compris dans ses œuvres de « littérature imminente » que sont White (2003) et Notre vie dans les forêts (2017), qu’il s’agisse de mentions explicites ou de références textuelles précises. L’auteure en reconnaît pourtant l’influence dans sa démarche d’écriture : « J’ai toujours, dans ma vie privée, aimé les scientifiques et ils m’ont apporté un énorme réservoir d’images. La physique quantique est très romanesque, par exemple. Ou le paradoxe de Fermi. Et j’ai lu beaucoup de science-fiction dans mon adolescence. » De fait, l’examen des manuscrits et des documents d’archives déposés dernièrement à l’Institut mémoires de l’édition contemporaine par Marie Darrieussecq révèle que les sources tant scientifiques que science-fictionnelles jouent un rôle matriciel dans la genèse de nombre de ses romans, bien plus important que ne le laisse paraître l’œuvr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Karine Germoni et Élise Nottet-Chedeville, « L’exogenèse scientifique et science-fictionnelle chez Marie Darrieussecq : une poétique de l’escamotage »Genesis, 51 | 2021, 141-148.

Référence électronique

Karine Germoni et Élise Nottet-Chedeville, « L’exogenèse scientifique et science-fictionnelle chez Marie Darrieussecq : une poétique de l’escamotage »Genesis [En ligne], 51 | 2021, mis en ligne le 20 décembre 2021, consulté le 03 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/genesis/5712 ; DOI : https://doi.org/10.4000/genesis.5712

Haut de page

Auteurs

Karine Germoni

Karine Germoni est maîtresse de conférences en Langue française à la faculté des Lettres de Sorbonne Université. Stylisticienne, elle est spécialiste de l’œuvre de Beckett et ses domaines de recherche portent sur : la langue (orthographe et ponctuation) ; la stylistique auteuriste dans la prose narrative des xx-xxie siècles ; les discours rapportés ; les configurations formelles du repentir ; la poétique des genres et l’écriture au second degré dans le roman et le théâtre contemporains ; l’editing, la génétique et l’énonciation de la fonction éditoriale.

Élise Nottet-Chedeville

Élise Nottet-Chedeville est agrégée de lettres modernes et ATER à la faculté des Lettres de Sorbonne Université. Doctorante au sein de l’équipe d’accueil STIH, elle achève une thèse sur les poèmes de Jean Genet sous la direction de Jacques Dürrenmatt et s’intéresse plus largement à la génétique textuelle, à la stylistique et à la littérature des xxe et xxie siècles. Elle a travaillé dernièrement sur Marie Darrieussecq, sur les écritures évolutives et sur les discours rapportés louches et atypiques.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search